Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

15 octobre 2020

Questions à Christophe Monnier, directeur V.I.E à Business France

  Le Moci. Quel impact a eu la crise de Covid-19 sur le dispositif du volontariat international en entreprise ?  Christophe Monnier. Le V.I.E, qui est un outil d’internationalisation des entreprises et des jeunes talents, a bien évidemment souffert des restrictions de déplacement. Le nombre de départs mensuels est aujourd’hui inférieur d’un tiers à la période d’avant cette crise sanitaire, soit en moyenne environ 400 départs par mois, contre 600 auparavant. Nous avons calculé que, sur l’ensemble de l’année, le nombre de V.I.E, qui est en hausse constante depuis 20 ans, pourrait diminuer de 20 % par rapport à l’année 2019. L’impact est donc fort et exceptionnel. Nous avons reçu une bonne nouvelle début octobre avec l’annonce de la réouverture de tous les pays hors UE susceptibles d’accueillir des V.I.E, hormis ceux qui restent fermés pour des raisons sanitaires comme les Émirats arabes unis, les pays d’Amérique du Sud ou encore les États-Unis. Ces derniers concentrent 10 % du stock des 10 000 V.I.E en poste dans le monde et ne délivrent plus de visas aux jeunes travailleurs étrangers. Avant cela, plus aucun pays ne pouvait recevoir de V.I.E sauf les pays européens, le Canada, la Tunisie et la Corée du Sud. Pour toutes les autres...

Il vous reste 75% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 37 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres