fbpx

Singapour

Économie

Informations pays

Population (millions, 2019) : 5,7
Capitale : Singapour
Devise : Dollar de Singapour (SGD).
Décalage horaire avec la France : + 6 h en été ; + 7 h en hiver.

Climat : Chaud et humide
À Singapour
Température moyenne la plus basse en janvier : 23 °C.
Température moyenne la plus élevée en juillet : 32 °C.

Indicateurs économiques :
Taux de croissance du PIB, prix constant (1) : 2020 : -6,0 % (estim.) ; 2019 : +0,7 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2019) (2) : 92 020

Source : (1) FMI (2) Banque mondiale.

Conjoncture

Petit pays, dépourvu de ressources naturelles, classé parmi les quatre « dragons » asiatiques, Singapour se caractérise par l’un des PIB par habitant les plus élevés au monde (58 483 USD en 2020 selon le FMI). Singapour a profité de son emplacement stratégique, à la pointe du détroit de Malacca, au cœur de l’Asie du Sud-Est, pour développer ses activités commerciales (2ème port de commerce mondial), industrielles (21 % du PIB en 2019) et financières (6ème place financière mondiale), et devenir la plaque tournante de la région.

Le modèle économique repose sur une forte ouverture au commerce international et aux investissements étrangers, avec un environnement des affaires très attractif. La stratégie économique proactive du gouvernement vise à organiser la montée en gamme de l’industrie et des services en attirant i) le com merce (160 % du PIB), ii) les investissements étrangers (stock d’IDE à 410 % du PIB) et iii) la main d’œuvre étrangère (40 % de la population active). Son cadre règlementaire et fiscal attractif en fait une place de choix pour les sièges d’entreprises dans la région : 40 000 entreprises internationales, dont 7 000 multinationales, y disposent aujourd’hui de leur siège régional ou mondial.

L’économie repose aujourd’hui principalement sur trois secteurs : i) les activités financières, d’assurance et de services aux entreprises (29 % du PIB en 2019), ii) les activités de commerce et de logistique (24 % du PIB), iii) l’industrie manufacturière (21 % du PIB), spécialisée dans l’électronique, le biomédical, l’ingénierie de précision et la chimie – dont pétrochimie. Singapour cherche aujourd’hui à s’établir en hub régional dans différents domaines d’avenir, notamment les fintechs, les technologies médicales et l’agrifood tech.

En 2020, les échanges commerciaux (biens et services) de Singapour ont reculé de 4,34 % par rapport à 2019 dans le contexte de crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Ils restent cependant conséquents, à 1094 Mds USD soit plus de 340 % de son PIB. Les exportations s’affichent en recul (–6,56 %, après -2,1 % en 2018) – imputable à la chute dans les exportations de pétrole et de produits chimiques dans une moindre mesure – comme les importations (–10,6 %, après -1,2 % en 2019) – entrainées à la baisse par la chute des importations de pétrole et des articles manufacturés. Singapour continue toutefois de dégager un excédent commercial, de 62,1Mds USD (après 37 Mds USD en 2019) soit environ 18,3 % de son PIB. Pour les biens, les principaux partenaires commerciaux de Singapour restent l’ASEAN, la Chine, les Etats-Unis et l’Union européenne.

En 2020, nos échanges de biens avec Singapour ont reculé de 24,7 % par rapport à 2019, à 9,1 Mds EUR. Cette baisse résulte directement de la chute du commerce international en 2020 à la suite de la pandémie de Covid-19. Les exportations vers Singapour sont en forte baisse (- 18,9 %, à 7,0 Mds EUR), tout comme nos importations (- 38,9 %, à 2,1 Mds EUR) en provenance de la cité-Etat. Notre excédent commercial avec Singapour diminue à 4,8 Mds EUR en 2020, après 5,2 Mds EUR en 2019. Singapour reste notre deuxième excédent bilatéral sur la période par son montant, derrière le Royaume-Uni. La décomposition de nos échanges en 2020 confirme la spécialisation de notre commerce dans la région : les exportations sont dominées par le secteur aéronautique et spatial, les produits de luxe (maroquinerie, parfums et cosmétiques) et les boissons (vins et alcools), auxquels il faut ajouter les produits informatiques et électroniques, tandis que nos importations sont portées par les produits aéronautiques (en forte baisse en 2020), pétroliers, pharmaceutiques et informatiques.

Source : https://www.tresor.economie.gouv.fr

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2019, Md EUR, évolution sur 2018) :
Export : 348,822 (-0,08 %)
Import : 320,782 (+2,04 %)

Cinq premiers fournisseurs (avec part de marché) :
1 – Chine 13,7 %
2 – États-Unis 12,2 %
3 – Malaisie 11,6 %
4 – Union européenne 10,6 %
5 – Taïwan 9 %

(Exportations françaises 2019 : 8,660 Md EUR, +5,3 %)

Source : IHS Markit Global Trade Atlas et OMC pour les fournisseurs.

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

Appréciation du crédit manager Moci

Risque pays : très bon
Risque client : bon mais à surveiller

Notes de risque pays

OCDE : 0/7 (octobre 2020
Euler Hermes : AA2, risque de court terme modéré (novembre 2020)
Coface : pays A3 ; environnement des affaires A1 (novembre 2020)
Credendo : court terme : 1 /7 ; commercial : B ; risque de transfert : 1/7 (novembre 2020).

Environnement des affaires
Classement « Doing Business 2020 » (1) : 2/190 (France : 32e)
Indice de perception de la corruption (2) : 4/180

Sources : (1) Banque mondiale (2) Transparency International.

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Dans l’ensemble, à l’exception des très petites entreprises, les informations disponibles localement sont assez fiables. Voici quelques sources locales :

Experian Singapore
https://www.experian.com.sg/credit-information-services
10 Kallang Avenue
Aperia Tower 2
Singapore 339510
T: (65) 6593 7500

D&B Singapore
www.dnb.com.sg
csc@dnb.com.sg
Tél. : +65 6565 6161

À noter que ces deux organismes produisent régulièrement des informations sur les délais de paiement à Singapour.

Moyens de paiement

Monnaie locale
Le dollar de Singapour (SGD).
Librement convertible.
Taux de change au 16 novembre 2020 :
1 EUR = 1,59389 USD
1 SGD = 0,62665 EUR
1 USD = 1,34704 SGD
1 SGD = 0,74184 USD

Meilleures monnaies de facturation des échanges
Le dollar américain et l’euro.

Conseillés
Selon le montant et l’ancienneté de la relation commerciale, crédit documentaire éventuellement confirmé ou virement bancaire, éventuellement garanti par une lettre de crédit standby ou par une assurance-crédit.

Déconseillés
Tous les autres.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
À vue ou 30 jours maximum. Quelques transactions à 60 jours. Selon le Baromètre Atradius des pratiques de paiement Asie Pacifique (juin 2020), localement, le délai moyen accordé s’est considérablement allongé, passant de 29 jours à 39.

Risques de retards de paiement

Certaines données ci-après sont issues d’informations recueillies avant la pandémie de Covid-19. Suite à celle-ci, on a constaté dans la quasi-totalité des pays de nombreux retards de paiement, 15 à 30 jours au minimum selon les premières estimations.

Jusqu’à environ deux ou trois ans, les retards de paiement étaient assez rares mais selon la plupart des observateurs, la situation s’est détériorée ces dernières années .

Selon l’étude précitée d’Atradius, 40 % des entreprises interrogées ont reconnu avoir été victimes de retards de paiement (2,4 % à plus de 90 jours).

Cribis Dun and Bradstreet, dans l’étude Payment study 2020, couvrant l’année 2019, mentionne que 46,2 % seulement des entreprises respectent les échéances négociées. Et 39,8 % règlent à plus de 90 jours de date de facturation, confirmant ainsi l’allongement des délais de paiement accordés.

Dans son étude publiée en juillet 2020 sur les pratiques de paiement en 2019 sur Asie Pacifique, Coface mentionne un délai moyen de paiement de 54 jours. 65 % des entreprises ont fait face à des retards de paiement et 18,7 % des retards sont supérieurs à 90 jours. Enfin, Euler Hermes, dans son étude sur le DSO (days sales outstanding) mondial (mai 2019), indiquait un délai moyen de règlement de 69 jours.  

Acomptes à la commande
Il est possible d’en négocier si le montant le justifie.

Garanties bancaires locales

Les garanties bancaires classiques, de même que les lettres de crédit standby, sont faciles à obtenir et sont fonction, bien évidemment, de la solvabilité du client. Toutefois, elles peuvent être assez onéreuses. Exemple de tarification d’une lettre de crédit standby dans deux banques locales : 2 % l’an.

Tribunal compétent en cas de litige

• Si une décision rendue en France est assez facilement exécutoire à Singapour, il est néanmoins plus judicieux et rapide d’engager l’action devant un tribunal local.
• Les litiges commerciaux sont très rares avec les opérateurs singapouriens et, en général, ils se soldent par une transaction amiable. 

Classement Banque mondiale, règlement insolvabilité, 2020 : /27190

Le conseil du crédit manager

Singapour demeure l’un des meilleurs risques pour un exportateur. Même si les entreprises ont été touchées par l’impact de la crise économique, financière et sanitaire mondiale (et la chute du commerce international, dont Singapour est une plaque tournante pour l’Asie), et même si on constate une nette détérioration des délais de paiement, ceux-ci restent quand même « raisonnables » par rapport à d’autres pays. Les tendances révélées par les différentes études citées plus haut dans cette fiche (rubrique « risques de retard de paiement ») doivent néanmoins inciter à la plus grande prudence car l’évolution des statistiques en matière de défaillances d’entreprises est très préoccupante. Après trois années de très fortes hausses, les assureurs-crédit sont pessimistes pour les années à venir, même si, comme dans de nombreux autres pays, des dispositions ont été prises pour « freiner » l’explosion des défaillances suite à la pandémie en cours. Émises à des périodes différentes, ces prévisions diffèrent parfois quelque peu. Ainsi, Atradius prévoit une hausse d’environ 12 % sur 2020 puis un recul sur 2021. Euler Hermes, anticipe 15 % sur 2020 et 21 % sur 2021. Ces prévisions sont hélas déjà confirmées par le Bureau des Statistiques Singapourien (Ministry of Law – Insolvency Office) sur les neuf premiers mois de l’année.

Néanmoins, cette tendance est cependant à relativiser quand on constate le faible nombre d’entreprises concernées. Le pays demeure solide économiquement et politiquement, et il ne souffre pas de manque de liquidités. Singapour est en outre un modèle en matière de facilités pour faire des affaires : même s’il a été détrôné après de nombreuses années de la première place du classement de la Banque mondiale « Doing Business », il est quand même deuxième, après la Nouvelle Zélande.

Mobilité

Chiffres clés

Population (2018) : 5,7 millions d’habitants, dont population urbaine : 100 %.
Langues : mandarin, anglais, malais et tamoul (langues officielles). Autres dialectes chinois tels que hokkien, teo chou.
Religions : bouddhistes : 42,5 % ; musulmans : 14,9 % ; taoïstes : 8,5 % ; catholiques : 4,8 % ; hindouistes : 4 % ; chrétiens : 9,8 %.
Nombre de Français immatriculés (2018) : 114 400.
Nombre d’entreprises françaises implantées : 760.
PIB/hab. en parité de pouvoir d’achat (2018) : 100 345 USD.
Taux de croissance du PIB (2018) : + 3,2 %.
Émissions CO2 (tonnes/hab., 2017) : 9,6 t.

Indicateur global de sécurité (GPI, 163 pays, 2018) : 8e, niveau
« très élevé ».

Sources : MEAE, Banque mondiale, Commission européenne (base de données EDGAR), FMI, Institute for Economics & Peace pour le GPI et Le Moci.

S’y rendre

Formalités
Un passeport valable six mois après la date d’entrée est exigé à l’entrée à Singapour. Un passeport valable six mois après la date prévue de votre départ de Singapour est exigé. Le séjour touristique maximum autorisé est de trois mois.

On délivre aux Français qui arrivent à Singapour par voie aérienne un visa (« Social Visit Pass ») de trois mois. Il faut veiller à respecter la date limite du visa.

Les voyageurs d’affaires français effectuant un séjour d’une durée maximum de 90 jours ne sont pas soumis au visa court séjour. Tout dépassement de la durée maximale de séjour autorisée est puni d’une amende.

Ils doivent cependant être munis d’un passeport en parfait état et valable six mois après la date prévue du départ de Singapour et présenter un billet retour.

Règles liées à l’ordre et à l’hygiène publics
Il est interdit de fumer dans tous les lieux publics, d’importer et de consommer du chewing-gum, de posséder des documents considérés comme pornographiques, de jeter des emballages ou des mégots de cigarette par terre, de traverser les rues en dehors des passages prévus à cet effet. Les cigarettes électriques sont également interdites. Des agents en civil infligent de lourdes amendes aux contrevenants pris sur le fait.

Source : MEAE.

Y travailler

Le marché du travail
Le marché du travail est tendu et la concurrence est très rude. La majorité des offres dans les journaux et forums d’emplois sont réservées aux Singapouriens et aux personnes bénéficiant déjà d’un visa de résident permanent (PR). Il y a des quotas pour les étrangers dans certains secteurs et selon certains types de visas. Singapour dispose d’universités de classe mondiale et forme des étudiants de très haut niveau dans tous les domaines. Il faut disposer d’une compétence pointue et d’une expérience réussie. Le réseau est l’atout n° 1. Trouver un travail depuis la France est très difficile. Il vaut mieux être sur place pour décrocher un emploi.

Les secteurs à fort potentiel sont les suivants : biotechnologies ; enseignement ; finance/banque/assurance ; hôtellerie/restauration ; TIC ; luxe ; logistique ; recher- che scientifique.

Source : http://paris-singapore.com/travailler-a-singapour.

Le cadre légal du travail
Salaire minimum légal : Singapour n’a pas de salaire minimum. Le salaire moyen mensuel brut à Singapour est actuellement de 5 752 SGD (3 769 euros).

Depuis septembre 2018, toute offre d’emploi doit être obligatoirement enregistrée en ligne sur la plate du ministère du travail (www.mom.gov.sg). Ceci a été fait dans le but de protéger encore plus les emplois pour les Singapouriens. Ainsi a travers cette plateforme, il est facile pour les autorités de vérifier le nombre et la qualité des candidats qui auront répondu a l’annonce.

L’employeur, s’il souhaite embaucher un étranger, devra dès lors, justifier que les candidats locaux ayant répondu, n’ont pas le profil requis.

L’obtention d’un Employment Pass pour un étranger sera d’autant plus difficile à obtenir que le nombre de candidats locaux aura été important. À noter que depuis l’automne 2018, de nombreux étrangers, y compris ceux qui travaillaient depuis quelques années à Singapour, n’ont pas pu renouveler leur visa en raison de cette restriction accrue.

Durée de travail : 8 heures par jour et 40 heures par semaine avec une pause déjeuner d’une heure.
Rémunération avantages et impôts : la part variable du salaire est très importante pour les employés singapouriens.
Jours chômés hebdomadaires : le dimanche.

Horaires de travail
Administrations : 8 h – 17 h. Certaines administrations sont ouvertes le samedi matin.
Entreprises : 9 h – 18 h. Banques : 9 h 30 – 17 h
Commerces : 11 h – 22 h. Samedi-dimanche : 10 h

Sources : All1KL-Asia Career Management, MEAE, Tradingeconomics.com et Business France.

Meilleurs sites d’emploi
www.singaporejobsonline.com
www.jobstreet.com.sg
www.jobsdb.com.sg
www.monster.com.sg
www.singaporeitjobs.com
https://singapore.job-q.com

Vie pratique

Coût de la vie
Monnaie : dollar de Singapour (SGD). Régime de change flottant.
Taux de change : 1 EUR = 1,53 SGD (12-04-2019).
Indice Big Mac : 4,3 USD.
Se loger : 1 800 euros en moyenne pour un studio et 3 100 euros en moyenne pour un appartement de trois pièces.
La recherche d’un logement est relativement aisée et passe par les agences de location ou les petites annonces. La plupart des expatriés vivent en location dans des condominums ou villas. Les appartements meublés sont très courants à Singapour. Beaucoup d’expatriés choisissent de ne pas déménager avec des conteneurs.
Indice Mercer du coût de la vie (logement compris, 209 villes) : Singapour (4e).

Sources : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), Mercer, Numbeo.com, The Economist et XE currency converter.

Informations utiles
Nature du réseau électrique
220 volts. Prises de type britannique (G).

Télécommunications
Indicatif téléphonique : + 65.
Qualité du réseau mobile : excellente.
Qualité du réseau Internet : excellente.

Principaux jours fériés 2019
9 août : fête nationale.
27 octobre : Deepavali.
25 décembre : Noël.

Distances de ville à ville
Superficie : 699,4 km (île principale 617 km2).

Déplacements de ville à ville

Des infrastructures de transports en commun modernes assurent un service rapide et efficace. Qu’il s’agisse du métro climatisé (MRT : Mass Rapid Transit), de l’autobus peu cher ou des taxis nombreux et également très bon marché : tous sont des moyens de transport sûrs et rapides.

Contacts

Les acteurs publics

Service économique régional de la DG Trésor
SER de Singapour
Pays de la zone de compétence : Brunei,
Singapour, Malaisie, Birmanie/Myanmar,
Cambodge, Indonésie, Laos, Philippines,
Thaïlande, Vietnam, Timor Oriental.
Tél. : +65 6880 7878
https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/SG

Les acteurs privés

Altios
Localisation : Singapour
51 Goldhill Plaza #21-02 – 308900 Singapore
Tél. : +65 6352 77 14
b.mascart@altios.com
https://altios.com
Export Enterprises
Singapore Office
Tél. : +65 9863 6780
contactasia@export-entreprises.com
https://www.export-entreprises.com
French Chamber of Commerce in Singapore
Localisation : Singapour
541 Orchard Road – #09-01 Liat Towers
Singapore 238881
Tél. : (65) 6933 1373
businessservice@fccsingapore.com
http://www.fccsingapore.com
Salveo
Localisation : Singapour
singapour@salveo.international
https://salveo.international

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2020 » de la Banque mondiale, Singapour est classé au 47e rang mondial (-2 places par rapport à 2019) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 10 h. ; coût 335 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (2 h. ; 37 USD).

À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 33 h. ; coût 220 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (3 h. ; 40 USD).

Actualités : Singapour

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.