fbpx

Malaisie

Économie

Informations pays

Population (millions, 2019) : 32,5
Capitale : Kuala Lumpur
Devise : Ringgit
Décalage horaire avec la France : +7 h en hiver ; + 6 h en été.
Climat :
Tropical humide.
À Kuala Lumpur
• Température moyenne la plus basse : 21 °C (janvier).
• Température moyenne la plus élevée : 32 °C (juillet).

Indicateurs économiques :
Taux de croissance du PIB, prix constant (1) : 2020 : -6,0 % (estim.) ; 2019 : +4,3 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2019) (2) : 28 680

Source : (1) FMI (2) Banque mondiale.

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2019, Md EUR, évolution sur 2018) :
Export : 214,674 (+1,89 %)
Import : 183,250 (-0,89 %)

Cinq premiers fournisseurs (avec part de marché) :
1 – Chine 20,7 %
2 – Singapour 10,5 %
3 -Union européenne 8,4 %
4 – États-Unis 8,1 %
5 – Japon 7,5 %
(Exportations françaises 2019 : 1,501 Md EUR, -22,85 %)

Sources : IHS Markit Global Trade Atlas et OMC pour les fournisseurs.  

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

Appréciation du crédit manager Moci

Risque pays : bon
Risque client : bon, mais à surveiller

Notes de risque pays

OCDE : 2/7 (octobre 2020)
Euler Hermes : BB2, risque de court terme modéré (novembre 2020)
Coface : pays A4 ; environnement des affaires A3 (novembre 2020)
Credendo : court terme : 2/7 ; commercial : B ; risque de transfert : 2/7 (novembre 2020).

Environnement des affaires
Classement « Doing Business 2020 » (1) : 12/190 (France : 32e)
Indice de perception de la corruption (4) : 51/180
Sources : (1) Banque mondiale (2) Transparency International.

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Le manque de transparence et le manque de fiabilité des informations recueillies sont les caractéristiques locales. Vous pouvez tenter d’obtenir de l’information basique auprès des principaux prestataires présents en France (Altares, Bureau Van Dijk, Ellisphere). Privilégier les informations recueillies via les réseaux d’entreprises françaises implantées localement. Rappelons néanmoins un prestataire basé à Hong-Kong, couvrant toute cette zone :

• Asian CIS
www.asiancredit.com
Tél. : +886 2 2875 4355
Fax. : +886 2 2875 4360
sales@asiancredit.com

Moyens de paiement

Monnaie locale
Le ringgit malaisien (MYR).

Taux de change au 16 novembre 2020
1 EUR = 4,87552 MYR
1 MYR = 0,20476 EUR
1USD = 4,21043 MYR
1 MYR = 0,24240 USD

Meilleures monnaies de facturation des échanges
Le dollar américain et l’euro.

Conseillés
Selon le montant, virement bancaire, éventuellement garanti par une assurance-crédit ou une lettre de crédit standby, ou crédit documentaire éventuellement confirmé.

Déconseillés
Tous les autres.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
Localement le délai moyen de paiement est de 35 jours. A l’international, on constate une nette augmentation des paiements d’avance, dont la part atteindrait de 20 à 30 % de l’ensemble des transactions; sinon soit à vue, soit à 30 jours. Selon le secteur d’activité, on peut aller jusqu’à 45 jours maximum. L’octroi d’un délai de paiement doit dépendre de la qualité de la relation commerciale et du type de sécurisation proposé pour le règlement.  

Risques de retards de paiement

Certaines données ci-après sont issues d’informations recueillies avant la pandémie de Covid-19. Suite à celle-ci, on a constaté dans la quasi-totalité des pays de nombreux retards de paiement, 15 à 30 jours au minimum  selon les premières estimations

Selon une étude de la Coface, publiée en juillet 2020, Asia-Pacific payment survey, sur le marché local, en 2019, le délai moyen de paiement est de 64 jours. 66,3 % des entreprises ont déclaré avoir subi des retards de paiement, dont 29,3 % à plus de 90 jours. 

Les retards de paiement sont assez rares dans les opérations commerciales avec l’étranger, mais le risque existe si la transaction n’est pas sécurisée par une garantie. Lorsqu’ils surviennent, ils atteignent 5 à 15 jours.

Acomptes à la commande
On peut en négocier si le montant en jeu le justifie.

Garanties bancaires locales

La lettre de crédit standby est de plus en plus pratiquée en substitution du crédit documentaire dans les échanges extérieurs. Les garanties classiques sont ­également possibles.

Tribunal compétent en cas de litige

On recommandera un tribunal malaisien. Les procédures sont longues et aléatoires, mais le résultat sera plus efficace que dans le cas d’une tentative d’exécution en Malaisie d’un jugement rendu à l’étranger. Dans le classement « Complexité du recouvrement » d’Euler Hermes, la Malaisie est noté très négativement (74/100).

Classement Banque mondiale, règlement insolvabilité, 2020 : 40/190

Le conseil du crédit manager

Le comportement payeur des entreprises malaises s’est dégradé sur l’année 2019. Aucune donnée concernant l’impact du Covid-19 sur les défaillances d’entreprises n’est disponible actuellement. La Malaisie demeure un bon risque, mais il faut rester vigilant.

Mobilité

Chiffres clés

Population (2018) : 32,1 millions, dont population urbaine : 75 %.
Langues : le malais et l’anglais. Les Malaisiens chinois et indiens parlent les langues de leurs communautés en plus de ces deux langues. L’anglais est la langue des affaires.
Religions : musulmans : 61 % (religion d’État) ; bouddhistes : 19 % ; chrétiens : 9 % ; hindouistes : 6 %.
Nombre de Français immatriculés (2018) : 3 218.
Nombre d’entreprises françaises implantées : 221.
PIB/hab. en parité de pouvoir d’achat (2018) : 30 860 USD.
Taux de croissance du PIB (2018) : + 4,7 %.
Émissions CO2 (tonnes/hab., 2017) : 8,2 t.
Indicateur global de sécurité (GPI, 163 pays, 2018) : 25e, niveau « élevé».

Sources : MEAE, Banque mondiale, Business France, Commission européenne (base de données EDGAR), FMI, Institute for Economics & Peace pour le GPI et Le Moci.

S’y rendre

Formalités
Un passeport d’une validité d’au moins six mois est obligatoire pour l’entrée sur le territoire. Un visa n’est pas nécessaire pour les séjours inférieurs à trois mois. Les voyageurs munis d’un passeport périmé, ou dont la validité est inférieure à six mois après la date de fin de séjour, seront refoulés à l’arrivée.

Un visa d’affaires est nécessaire pour les séjours supérieurs à trois mois.

Les services de l’immigration recueillent, à tous les points d’entrée du territoire (voies aériennes, terrestre ou maritime), les données biométriques de tous les visiteurs étrangers à l’exception des enfants de moins de 12 ans.

Vaccins : fièvre jaune obligatoire pour les personnes venant ou ayant séjourné dans les pays et zones affectés par cette épidémie (certains pays d’Afrique). Les vaccinations contre les hépatites A et B sont recommandées.

Sources : Ambassade de France en Malaisie, MEAE et Business France.

Y travailler

Le marché du travail 
La Malaisie dispose d’un des niveaux de vie et d’infrastructures les plus élevés d’Asie du Sud-Est. La qualité de vie est reconnue en particulier à Kuala Lumpur et son agglomération (9 millions d’habitant) rendant le pays très attractif pour les étrangers notamment pour les familles. C’est un pays multiethnique très ouvert à l’international avec un commerce extérieur dynamique nécessitant des profils de talents familiers aux environnements multiculturels.

Le pays a tendance à durcir les conditions d’obtention des visas de travail pour les étrangers. Cependant, les profils techniques (ingénierie, technologies de l’information, marketing digital) avec plus de 5 années d’expérience ont encore la possibilité de trouver un emploi. La connaissance de la zone Asie, voire d’une langue asiatique est de plus en plus conseillée.

La logistique, les transports et l’agroalimentaire restent des secteurs favorables à l’embauche des étrangers. Les fonctions RH ou finances ne sont pas ou peu accessibles aux étrangers. Les secteurs du pétrole et des infrastructures, bien qu’auparavant favorables à l’embauche des étrangers, sont très ralentis depuis 2018 en raison de la suspension de nombreux contrats avec l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement. Les fonctions RH ou finances ne sont pas ou peu accessibles aux étrangers.

Les niveaux de rémunération et les « packages » proposés aux expatriés sont parmi les plus faibles de la zone ASEAN et se justifient par un coût de la vie raisonnable (immobilier, produits occidentaux de consommation, transports). Les principaux pôles d’emplois se situent dans l’agglomération de Kuala Lumpur (Klang Valley), Georgetown (Ile de Penang-Nord Malaisie) et Johor Barhu (Sud Malaisie). La recherche d’emploi ne se fait qu’à travers le réseau et les contacts directs ; les agences de recrutement et les plateformes en ligne d’emploi n’étant destinées qu’à la main-d’œuvre locale.

Source : All1KL-Asia Career Management

Le cadre légal du travail
Salaire minimum légal : longtemps inexistant, le salaire minimum est désormais en vigueur : 1 100 MYR/mois (236 euros) dans la péninsule.

Le contrat d’emploi local est d’une durée de 2 ans maximum (éventuellement renouvelable) pour coïncider avec celle du visa de travail. Il est impératif que l’employeur soit enregistré auprès des autorités de l’immigration pour procéder à une demande de visa de travail pour un candidat étranger.

Le salaire mensuel minimum requis pour l’obtention d’un Employment Pass, varie de 5 000 MRY à 10 000 MRY pour un étranger en fonction du niveau de qualification et de responsabilités.
Depuis Janvier 2019, les étrangers doivent contribuer a un fond social (PERKESO) a une hauteur maximale de 50 MRY/mois.
La durée légale hebdomadaire de travail est de 48 heures, en pratique plutôt de 40 heures.
Le nombre de jours de congés payés est au minimum 12 jours. Les jours fériés s’élèvent environ à une vingtaine par an (variable en fonction des états)

Horaires de travail
Administrations : 7 h 30 – 15 h 30 (ou 8 h 15 – 16 h 15).
Entreprises : 9 h – 17 h.
Banques : de 10 h à 15 h du lundi au vendredi, de 9 h 30 à 11 h 30 le samedi.
Commerces : 10 h – 21 h 30.

Sources : All1KL, MEAE, MIDA, Wageindicator.org et Business France.

Meilleurs sites d’emploi
www.all1KL.com
www.mudah.my/Kuala-Lumpur/Jobsavailable- 7020
www.jobstreet.com.my
http://jobsearch.monster.com.my/searchresult.html

www.discoverpetronas.com/applynow

Vie pratique

Coût de la vie
Monnaie : ringgit malais (MYR). Convertible.
Taux de change : 1 EUR = 4,65 MYR (12-04-2019).
Indice Big Mac : 2,2 USD.
Se loger : compter entre 400 et 1 500 euros/mois pour un trois pièces en quartier résidentiel de Kuala Lumpur.

Le type de logement le plus prisé par les expatriés à leur arrivée à Kuala Lumpur reste le condominium. Dans un premier temps, il est tout à fait possible de commencer sa recherche de logement sur Internet ou à travers la presse locale. Les agents immobiliers sont extrêmement utiles dans le cadre de la conclusion d’un contrat de bail. En effet, certains expatriés ont recours à une agence dans le seul et unique but de bien négocier les termes du contrat de location avec le propriétaire.

Indice Mercer du coût de la vie (logement compris, 209 villes) : Kuala Lumpur (145e).

Sources : Expat.com, Mercer, Numbeo. com, The Economist et XE currency converter.

Informations utiles

Nature du réseau électrique
240 volts. Prises aux normes britanniques.

Télécommunications
Indicatif téléphonique : + 60.
Qualité du réseau mobile : bonne.
Qualité du réseau Internet : bonne. Réseau 3G et 4G assez largement disponible dans le pays.

Principaux jours fériés 2019
16 septembre : fête nationale
27 octobre : Deepavali.
9 novembre : Mawlid.
25 décembre : Noël.

Distances de ville à ville
Kuala Lumpur – Johor Baharu : 331 km.

Déplacements de ville à ville
Malaysia Airlines, Air Asia et la compagnie low cost Fire Fly assurent des liaisons fréquentes entre les villes importantes. Il existe deux lignes ferroviaires principales, l’une dessert la côte ouest, depuis la frontière thaïlandaise jusqu’à Singapour.

Contacts

Les acteurs publics

Business France
Localisation : Ambassade
de France en Malaisie
The Intermark, Level 31,
Integra Tower,
348, Jalan Tun Razak
50400 Kuala Lumpur
Tél. : +60 (0)3 2053 5600
https://www.businessfrance.fr
Service économique régional de la DG Trésor
SE de Kula Lumpur
Tél. : +60 3-2053 5600
https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/MY

Les acteurs privés

aCCI France Malaysia
Localisation : Kuala Lumpur
Unit 2B-10-3, 10th floor
Plaza Sentral
Jalan Stesen Sentral 5
Kuala Lumpur 50470
mlozach@mfcci.com
mfcci@mfcci.com
http://www.mfcci.com/fr

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2020 » de la Banque mondiale, la Malaisie est classée au 49e rang mondial (-1 place par rapport à 2019) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 28 h. ; coût 213 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (10 h. ; 35 USD).

À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 36 h. ; coût 213 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (7 h. ; 60 USD).

Actualités : Malaisie

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.