fbpx

Biélorussie

Économie

Informations pays

Population (millions, 2018) : 9,4

 

Capitale : Minsk

 

Devise : Rouble biélorusse (BYR)

 

Indicateurs économiques :

Taux de croissance du PIB, prix constants (1) : 2019 : 2,4 % (estim.) ; 2018 : 2,8 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2017) (2) : 18 180

Source : (1) FMI (2) Banque mondiale.

Commerce extérieur

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2017, Mds USD, évolution sur 2016) :
Export : 29,222 (+24 %)
Import : 34,218 (+24 %)

 

Quatre premiers fournisseurs 2016 (avec part de marché) :

1 – Russie 54,2 %
2 – Union européenne 19,8 %
3 – Chine 7,7 %
4 – Ukraine 3,5 %
5 – Turquie 2,6 %

 

(Exportations françaises 2018 : 0,131 Md EUR, -11,77 %)

Source : OMC et IHS Markit Global Trade Atlas pour les exportations françaises.

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

 

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

 

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

 

Environnement des affaires 

Classement « Doing Business 2019 » (1) : 37/190 (France 32e)

 

Indice de perception de la corruption (2) : 70/180

 

Sources : (1) Banque mondiale (2) Transparency International.

 

Notes de risque pays

OCDE : 6/7 (janvier 2019)

 

Euler Hermes : D4 (risque de court terme élevé – avril 2019)

 

Coface : pays C ; environnement des affaires C (avril 2019)

 

Credendo : court terme : 5/7 ; commercial : B ; risque de transfert : 6/7 (avril 2019)

 

Atradius : 6/10 négatif (avril 2019).

 

Appréciation du crédit manager Moci
Risque pays : mauvais
Risque client : mauvais

 

Le conseil du crédit manager

La Biélorussie profite pleinement des sanctions occidentales contre la Russie mais aussi de l’embargo russe décrété sur les produits alimentaires européens : d’une part, avec un afflux de produits européens destinés initialement à la Russie, et écoulés à bas prix en Biélorussie, et d’autre part, grâce à un rebond des exportations biélorusses vers la Russie.

 

Même si certains ont très légèrement adouci leurs notes, il reste l’un des pays les plus mal notés par les organismes spécialisés. Compte tenu de l’environnement économique et politique difficile que présente la Biélorussie, avec un risque de non transfert très élevé (noté par Credendo 6/7 pour les investissements), mais aussi de l’impossibilité de recueillir des informations sur les entreprises, nous recommandons de ne pas prendre de risque : exigez soit un paiement d’avance, soit un crédit documentaire confirmé par une banque de premier rang ou encore un virement garanti par une standby, puisque certaines banques commencent à le proposer, même si c’est encore marginal… C’est un des pays les plus difficiles à faire couvrir en assurance-crédit. Pour les entreprises possédant des filiales en Pologne, essayer l’assureur-crédit local, Kuke. Il couvre certaines opérations en Biélorussie.

 

 

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Il est quasiment impossible d’obtenir des informations par les voies traditionnelles, car peu de bilans sont publiés en Biélorussie et les chiffres ne sont guère fiables. Se rapprocher des milieux d’affaires et institutionnels français et européens ainsi que des autres fournisseurs.

 

 

Moyens de paiement

Monnaie locale

Le rouble biélorusse (BYN).
Depuis le 1er juillet 2016, le BYN (nouveau rouble biélorusse), est la monnaie officielle.

 

Taux de change au 3 mai 2019 :
1 BYR = 0,42271 EUR
1 EUR = 2,35534 BYN
1 BYR = 0,47314 USD
1 USD = 2,10453 BYN

 

Meilleures monnaies de facturation des échanges
Le dollar américain (USD), puis l’euro (EUR).

 

Conseillés
Crédit documentaire confirmé ou virement Swift garanti par une assurance-crédit (quasi impossible à obtenir, mais il faut essayer auprès de différents assureurs). Très rares lettres de crédit standby, le plus souvent offshore.

 

Déconseillés
Tous les autres.

 

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
Avec ce pays, au niveau mondial, plus de 80 % des transactions se font sur la base de paiements d’avance. Si vous devez accorder un délai, 30 jours maximum, et dans ce cas, exigez un paiement par crédit documentaire confirmé uniquement ou encore virement SWIFT garanti par une Standby. A titre d’exemple, la Belarusbank émet des lettres de crédit standby au coût de 2 % l’an.
Beaucoup de transactions sont également effectuées sur la base de compensation (barter).
Pour information, on trouve en ligne les conditions bancaires pratiquées par la Belarusbank pour les crédits documentaires au lien suivant : https://belarusbank.by/en/international-cooperation/10540/10542

 

Risques de retards de paiement
Les retards sont fréquents si les opérations ne sont pas sécurisées. Compte tenu du manque de réserves en devises, les retards de paiement peuvent aller de 10 jours à un ou plusieurs mois.

 

Acomptes à la commande
Si vous n’obtenez pas un paiement d’avance, il est fortement recommandé d’exiger un acompte à la commande.

 

Garanties bancaires locales

Essentiellement émise par la Belarusbank, la banque la plus active sur le « trade finance ». Elles sont souvent longues à obtenir et onéreuses.

 

Tribunal compétent en cas de litige

• Privilégier un tribunal français et le droit français de préférence (à préciser dans le contrat).

 

• Toutefois, le délai d’exécution de la décision sera très long et très aléatoire, même si selon la Banque mondiale, le délai d’exécution est en théorie inférieur à un an. Cela ne concerne vraisemblablement que les jugements entre entreprises locales.

 

• Privilégier les accords amiables. A noter qu’une nouvelle loi sur les faillites est entrée en vigueur en 2012. Selon la Banque mondiale, la durée d’une procédure en matière de faillite est d’environ 3 années, avec très peu de chances de récupération et de plus les coûts sont très élevés.

 

 

 

 

Mobilité

Contacts

Logistique & Douane

Logistique et douane

Dans le classement « Doing Business 2019 » de la Banque mondiale, la Biélorussie est classée au 25e rang mondial (+5 places par rapport à 2018) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

 

• À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 5 h. ; coût 108 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (4 h. ; 60 USD).

 

• À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 0 h. ; coût 0 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (4 h. ; 0 USD).

 

Actualités : Biélorussie

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.