fbpx

Hongrie

Économie

Informations pays

Population (millions, 2019) : 9,8
Capitale : Budapest
Devise : Forint (HUF)
Librement convertible.
Décalage horaire avec la France : Aucun
Climat :
Semi-continental
À Budapest
• Température la plus basse en janvier : – 25°C
• Température la plus élevée en juillet : 40 °C

Indicateurs économiques :
Taux de croissance du PIB réel (1) : 2019 : 4,6 % (provisoire) ; 2018 : 5,4 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2019) (2) : 32 750
Source : (1) FMI (2) Banque mondiale

Conjoncture

Contexte général

Le stock d’investissements directs étrangers en Hongrie a atteint 87,37 Mds € à la fin de l’année 2019, supérieur à ceux de 2018 et 2017 (respectivement 83,71 Mds€ et 78,06 Mds€). Il est composé de  77,09 Mds € en prise de participation, actions, et bénéfices réinvestis et 439,4 M € en d’autres types de créances. En 2019, le flux d’investissements a fortement ralenti avec 1030,9 millions € après 7075 millions € en 2018 et 3145,7 millions € en 2017. Les années précédentes, 2015 et 2016 avaient été moins favorables (respectivement de -5 094 millions € et -13 101,7 millions €) en raison de très nombreux capitaux sortants (essentiellement des instruments de dette résultant d’opération intra-groupes).

Répartition des sources d’IDE

Le nombre de sociétés étrangères implantées en Hongrie est estimé à près de 16 000. Ces entreprises sont essentiellement européennes (représentant plus de 80% du stock des IDE). D’après les statistiques de la Banque centrale de Hongrie, l’Allemagne est le premier investisseur étranger en Hongrie avec 20,37% du stock des IDE (17,4 Mds €), précédant les Pays-Bas avec 17,56% (soit 15,35 Mds €), l’Autriche avec 10,66% (9,31 Mds €), le Luxembourg 5,99% (5,23 Mds €), les Etats-Unis avec 5,80% (5,07 Mds €) la Suisse avec 4,53% (3,96 Mds €), et la France avec 4,26% (3,72 Mds €, +5,77% en g.a.).

Les flux d’IDE sont venus en 2019 pour plus de la moitié d’Asie en raison des investissements notamment de la Corée du Sud pour la construction de deux usines de batterie électriques. Alors que les investissements allemands diminuent depuis 2016 (20,37% du stock en 2019 contre 26,76% en 2016), les investissements français connaissent une hausse de 26% (3,77% du stock d’investissement en 2016 et 4,26% en 2019).

Investisseurs ultimes

D’après les analyses sur les investisseurs ultimes de la Banque Centrale (MNB) la France est de fait le 4e investisseur étranger en Hongrie. Selon cette méthode qui retient la nationalité de l’investisseur à l’origine de l’investissement, l’Allemagne devance avec 21,01% (17,59 Mds €) les États-Unis (13,87%, 11,63 Mds €) et l’Autriche (8,39%, 7,02 Mds €), puis la France avec 5,96% des investissements (4,99 Mds € +28% en g.a.). La place de la France est principalement le fruit des réinvestissements opérés par les entreprises déjà implantées, le flux des nouveaux investissements étant désormais plus modeste. Les caractéristiques de la présence française se sont largement modifiées, notamment par la moindre prépondérance des grands groupes français et une participation accrue des PME et des ETI. Toujours, selon la méthode de l’investisseur ultime, les autres investisseurs majeurs sont la Corée du Sud (4,25%, 3,56 Mds €), le Royaume-Uni (4,02%, 3,36 Mds €), l’Italie (3,67%, 3,07 Mds €), le Japon (3,39%, 2,83 Mds €), les Pays-Bas (2,86%, 2,39 Mds €), l’Inde (3,32%, 2,78 Mds €), la Suisse (2,63%, 2,20 Mds €) et la Chine (2,18%, 1,8 Mds €).

Répartition sectorielle des IDE

La moitié des IDE sont concentrés dans le secteur des services (44,03 Mds €, 50,39%), notamment dans le secteur bancaire (soit 11,21 Mds €, 12,83%), dans le commerce et la réparation (9,2 Mds €, 10,53%) et l’immobilier (6,67 Mds €, 7,73%). Environ, 40% des IDE ont été injectés dans l’industrie de transformation (35,08 Mds €), et plus particulièrement dans le secteur de fabrication des matériels de transport (9,9 Mds €, 11,33%), dans celui des produits informatiques, électroniques et optiques (4,97 Mds €, 5,69%), dans l’industrie pharmaceutique (3,18 Mds €, 3,64%) et dans la fabrication de produits en caoutchouc et en plastique (2,83 Mds €, 3,24%).

Source : https://www.tresor.economie.gouv.fr

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2019, Md EUR, évolution sur 2018) :
Export : 110,579 (+4,74 %)
Import : 107,727 (+5,35 %)

Cinq premiers fournisseurs (avec part de marché) :
1 – Union européenne 71,8 %
2 – Chine 6,1 %
3 – Russie 3,8 %
4 – Corée du Sud 2,6 %
5 – États-Unis 2,1 %
(Exportations françaises 2019 : 3,726 Md EUR, +5,86 %)

Source : IHS Markit Global Trade Atlas et OMC pour les fournisseurs.

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

Appréciation du crédit manager Moci

Risque pays : moyen (avec tendance à la dégradation)
Risque client : mauvais

Notes de risque pays

OCDE : N.C. (octobre 2020).
Euler Hermes : B2, risque de court terme modéré (novembre 2020)
Coface : pays A4 ; environnement des affaires A3 (novembre 2020)
Credendo : court terme : 2/7 ; commercial : C ; risque de transfert : 3/7 (novembre 2020).

Environnement des affaires
Classement « Doing Business 2020 » (1) : 52/190 (France : 32e)
Indice de perception de la corruption (2) : 70/180
Sources : (1) Banque mondiale (2) Transparency International

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Compte tenu du peu d’informations disponibles, la qualité des données sur les entreprises hongroises est plus que discutable. Se rapprocher des milieux d’affaires français et européens installés localement. Sinon, pour les principaux prestataires, passer plutôt par les entités françaises.

Moyens de paiement

Monnaie locale
Le forint hongrois (HUF).
Taux de change au 7 novembre 2020 :
1 HUF = 0,00278 EUR
1 EUR = 358,439 HUF
En dépit d’une clause du traité d’Athènes (2003) qui impose aux nouveaux entrants dans l’Union européenne d’adhérer à la monnaie unique très rapidement, la Hongrie n’a, à ce jour, toujours pas adopté l’Euro. En 2011, le Premier ministre avait avancé une éventuelle adhésion vers 2020 au plus tôt. Sauf qu’en novembre 2016, le gouverneur de la Banque centrale annonçait que l’adoption de l’euro n’aurait pas lieu avant une quinzaine d’années… Et la situation n’a pas évolué ces derniers mois, bien au contraire.

Monnaie de facturation des échanges
L’euro.

Conseillés
Selon le montant, virement Swift garanti par une assurance-crédit ou une lettre de crédit standby ou un crédit documentaire.

Déconseillés
Tous les autres.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
La Hongrie a transposé la Directive 2011/7/EU sur les retards de paiement dans son Code civil avec effet au 1er juillet 2013. Comme de nombreux autres États membres, même si le délai standard de 30 jours peut être étendu à 60, la possibilité de dépasser ces 60 jours est envisageable à condition que ce ne soit pas considéré comme une clause abusive. 

Selon Atradius, le délai moyen accordé est de 29 jours avec 80 % de facturation de 1 à 30 jours. En matière d’importations, 60 % des transactions sont à 30 jours maximum avec quelques transactions en paiement d’avance. Mais pour le groupe allemand EOS (Payment practices in Europe 2019), le délai moyen de paiement accordé est de 37 jours.  

Ces données se sont bien évidemment dégradées. Pour Intrum Justitia (« European Payment Report 2020 », basé sur une étude réalisée entre février et mai 2020) sur la période concernée, le délai moyen de paiement accordé est de 48  jours pour les entreprises du secteur privé et de 61 jours pour le secteur public.

Risques de retards de paiement
Certaines des données ci-après sont issues d’informations recueillies avant la pandémie de Covid-19. Suite à celle-ci, on a constaté dans la quasi-totalité des pays de nombreux retards de paiement, de 15 jours au minimum à plus de 30 jours selon les premières estimations.

Intrum Justitia, dans le rapport précité, mentionne des retards de paiement en moyenne de 18 jours pour les entreprises du secteur privé et de 19 jours pour le secteur public, avec des DSO respectifs de 66 et 80 jours.

Pour 2019, EOS indiquait un délai moyen de retard de 18 jours. On constate ainsi une certaine stabilité dans les retards. Ce sont les délais accordés qui se sont allongés. Pour Cribis Dun and Bradstreet, dans le Payment study 2020, couvrant l’année 2019, 63,3 % des entreprises respectaient les échéances négociées.

Acomptes à la commande
Il est possible d’en obtenir et c’est même très fortement recommandé.

Garanties bancaires locales

Elles sont d’utilisation fréquente. Les garanties classiques sont obtenues dans des délais et coûts raisonnables. La lettre de crédit standby est encore peu pratiquée. Elle est essentiellement émise par des filiales de banques étrangères.

Tribunal compétent en cas de litige

• Les tribunaux locaux sont lents et peu efficaces en raison du formalisme et de la lourdeur des procédures. Attention aussi aux coûts.
• Privilégier en premier lieu la négociation amiable et, en cas d’échec, une action devant un tribunal français. En matière d’injonction de payer européenne, en Hongrie, tous les notaires sont compétents pour l’ensemble du territoire hongrois.

Classement Banque mondiale, règlement insolvabilité, 2020 : 66/190

Le conseil du crédit manager

La situation économique de la Hongrie s’est détériorée très rapidement ces dernières années. En matière de crédit client, les retards de paiement, qui avaient diminué en 2010, sans doute suite à une politique plus rigoureuse des fournisseurs en matière de sécurisation des opérations, se sont à nouveau dégradés les années suivantes, montrant néanmoins une légère amélioration courant 2017 et 2018. Après trois années consécutives de baisse du niveau des défaillances d’entreprises, cette tendance baissière s’était confirmée sur 2018 et 2019. Avec l’impact du Covid-19, Euler Hermes anticipe une hausse de 13 % en 2020 et 6 % en 2021.

Attention aussi à l’extrême faiblesse du système bancaire hongrois : sur l’année 2014, 10 banques ont fait faillite ! Aussi, la plus grande prudence est recommandée, de même qu’une grande rigueur dans le suivi des échéances.

Mobilité

Chiffres clés

Population (2018) : 9,8 millions d’habitants, dont population urbaine : 71 %.
Langues : le hongrois. L’anglais et l’allemand largement pour les affaires.
Religions : catholiques 54,5 %, protestants 19,5 %
Nombre de Français immatriculés (2018) : 2 646.
Nombre d’entreprises françaises implantées : 353
PIB/hab en parité de pouvoir d’achat (2018) : 31 903 USD.
Taux de croissance du PIB (2018) : + 4,9 %.
Émissions CO2 (tonnes/hab., 2017) : 5,2 t
Indicateur global de sécurité (GPI, 163 pays, 2018) : 17e, niveau « élevé ».

Sources : MEAE, Banque mondiale, Commission européenne (base de données EDGAR), FMI, Institute for Economics & Peace pour le GPI et Le Moci.

S’y rendre

Formalités
Les ressortissants communautaires doivent se munir d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité. Aucun vaccin n’est exigé.
Les contrats de travail sont établis pour une durée déterminée ou indéterminée. Contrats spécifiques pour les cadres supérieurs.

Y travailler

Le marché du travail

S’expatrier en Hongrie est difficile pour les Français en raison de la complexité de la langue dont la maîtrise est indispensable pour travailler dans le pays. Les employeurs hongrois privilégient le recours à la main-d’œuvre locale. En conclusion, mieux vaut viser les filiales hongroises des grandes entreprises françaises et étrangères, en particulier du secteur des services.

La plupart des Français expatriés travaillent dans le secteur tertiaire. Il existe des emplois dans le secteur du tourisme pour les magyarophones et au sein des ressources humaines pour les francophones.

Le cadre légal du travail
Salaire minimum : 149 000 HUF/mois, soit 472 euros/mois. Pour travailleurs qualifiés : 195 000 HUF/mois (618 euros/mois).
Nombre d’heures travaillées par an (2017) : 1 740 heures par personne.
Emploi à temps partiel/total (2017) : 3,6 %.
Rémunération avantages et impôts : salaire fixe en fonction de la formation et de l’expérience.
Jours chômés hebdomadaires : samedi et dimanche.

Horaires de travail
Administrations : 8 h – 17 h.
Entreprises : 8 h – 17 h.
Banques : 8 h – 17 h du lundi au vendredi, 8 h – 12 h samedi.
Commerces : 8 h – 19 h du lundi au vendredi, 8 h – 14 h samedi.

Sources : MEAE, OCDE et Business France

Meilleurs sites d’emploi
Les renseignements relatifs à l’emploi sont accessibles sur le site internet du
Nemzeti Foglalkoztatási Szolgálat (NFSZ, service national pour l’emploi). Les postes vacants actuels peuvent être consultés sur Virtuális Munkaerőpiac Portál (VMP, portail virtuel du marché du travail). Les employeurs peuvent publier leurs offres d’emploi sur la page web du VMP. Le portail du VMP permet d’atteindre directement les prestations de services du site EURES (Service européen pour l’emploi), où l’on trouve également des renseignements sur les postes vacants en Hongrie. Vous pouvez consulter les offres auprès de la Chambre de commerce franco-hongroise qui dispose d’un site web avec les listes d’entreprises, offres d’emploi pour francophones, et dépôt en ligne de CV (www.ccifrance-hongrie.org).
www.profession.hu
www.cvonline.hu
https://eu.munka.hu
www.monster.hu

Vie pratique
Monnaie : le forint (HUF). Librement convertible.
Taux de change : 1 EUR = 321,6 HUF (12-04-2019).
Indice Big Mac : 3 USD.

Se loger : pour un loyer, compter entre 300 et 600 euros/mois pour un studio ; entre 400 et
1 100 euros/mois pour un trois pièces. Pour un séjour de longue durée ou comme investissement, il est envisageable d’acheter, mais la procédure reste assez complexe et s’effectue devant un avocat en général. La conclusion d’un contrat par écrit est recommandée en cas de location et obligatoire lors de l’achat d’un bien immobilier.
Indice Mercer du coût de la vie (logement compris, 209 villes) : Budapest (151e).

Sources : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), Mercer, The Economist et XE currency converter.

Nature du réseau électrique
120-220 volts

Télécommunications
Indicatif : + 36 (+ 1 pour Budapest).
Qualité du réseau mobile : 98 % du territoire est couvert par trois opérateurs (Vodafone, T-mobile et Telenor).
Qualité du réseau Internet : bonne couverture.

Principaux jours fériés 2019

23 octobre : fête nationale en commémoration du soulèvement de 1956 et de la proclamation de la République de Hongrie en 1989.
1er novembre : Toussaint.
25 décembre : Noël.
26 décembre : Saint-Étienne.

Déplacements de ville à ville
La Hongrie possède un bon réseau d’autoroutes à péage, neuf et bien entretenu.

Distances de ville à ville
Budapest – Debrecen : 220 km
Budapest – Miskolc : 266 km

Santé*
Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

*Source : Diplomatie.gouv / Conseils aux voyageurs (ministère de l’Europe et des Affaires étrangères)

Consultez l’intégralité des conseils sur la santé en Hongrie, actualisé par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères sur ce lien.

Contacts

Les acteurs publics

Service économique régional de la DG Trésor
SE de Budapest
Tél. : + 36 1 374 1 120
https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/HU

Les acteurs privés

CCI France Hongrie
Localisation : Budapest
Rákóczi út 1-3, East West Business
Center, 3e étage – 1088 Budapest
Tél. : +36 1 317 8268
info@ccifrance-hongrie.org
http://www.ccifrance-hongrie.org
Salveo
Localisation : Budapest
Tél. : +33 (0)1 84 79 17 50
hongrie@salveo.international
https://salveo.international

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2020 » de la Banque mondiale, la Hongrie est classée au 1er rang mondial (inchangé par rapport à 2019) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

• À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 0 h. ; coût 0 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (1 h. ; 0 USD).

• À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 0 h. ; coût 0 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (1 h. ; 0 USD).

Actualités : Hongrie

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.