fbpx

Philippines

Économie

Informations pays

Population (millions, 2019) : 107,2
Capitale : Manille
Devise : Peso philippin (PHP)
Décalage horaire avec la France : + 7 h en hiver ; + 6 h en été.
Climat :
La température annuelle moyenne est d’environ 27 °C.
La saison des pluies a lieu pendant la mousson d’été de mai à novembre.
À Manille
Température moyenne la plus basse en décembre-janvier : 25 °C.
Température moyenne la plus élevée en mai-juin : 28 °C.

Indicateurs économiques :
Taux de croissance du PIB, prix constant (1) : 2020 : -8,2 % (estim.) ; 2019 : +6,0 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2019) (2) : 10 200

Source : (1) FMI (2) Banque mondiale.

Conjoncture

L’économie mondiale a été fortement impactée par la pandémie de Covid-19. Dans cette conjoncture, l’économie des Philippines ne fait pas figure d’exception et subit de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire. Avec plus de 620 000 cas de contamination, l’archipel est le pays le plus touché de la région après l’Indonésie. Après avoir connu 21 années de croissance sans interruption, le PIB a enregistré en 2020 une contraction historique de -8,3 % d’après le FMI (-9,5 % d’après la BSP, Banque centrale des Philippines). C’est la deuxième économie la plus touchée après la Thaïlande, ayant pour point commun de dépendre en partie des revenus du tourisme. Ce secteur contribue à hauteur de 13 % du PIB philippin.

De par des mesures de confinement strictes prises au niveau national, la baisse de la consommation des ménages, des investissements privés et publics ainsi que l’effondrement du commerce sont largement responsable de cette récession. Malgré le passage en urgence de la loi Bayanihan, octroyant des pouvoirs supplémentaires au Président pour lutter contre la pandémie, le secteur primaire s’est contracté à hauteur de -0,2 %, le secondaire de -13 % et le tertiaire de -9 % en 2020.

Conséquence sociale de la crise, 4 millions de Philippins sont sans emploi au mois de janvier 2021, contre 2,4 millions en janvier 2020. Le chômage a quasiment doublé pendant la pandémie, privant de nombreux ménages de leur unique source de revenu. Le chômage s’est établi à 10 % de la population en 2020 contre 5 % en 2019. Le taux de sous-emploi a lui aussi augmenté (+4 %) atteignant 16,2 % en 2020. Les revenus primaires des ménages ont diminué de 27 % sur la même année. La pandémie de Covid-19 menace la tendance de réduction de la pauvreté de ces dernières années et a entraîné 2,7 millions de personnes supplémentaires dans la pauvreté.

Pour faire face aux conséquences désastreuses de la crise et tenter de limiter les dégâts tout en stimulant l’activité économique, la BSP a injecté  41 Mds USD de liquidités dans le système financier, soit environ 11% de la production économique locale. Elle a maintenu les taux d’intérêt à un niveau historiquement bas de 2% depuis novembre dernier. Autre mesure importante, la BSP a également assoupli les règles bancaires en matière de prêts et de liquidités en réduisant les réserves obligatoires, en autorisant davantage de prêts immobiliers auprès des banques et en offrant des incitations supplémentaires aux prêts pour les micro, petites et moyennes entreprises.

Les banques universelles philippines, avec un ratio d’adéquation du capital autour de 15 %, un coussin de liquidité important et une augmentation de leurs actifs l’an dernier (+6 %), ont fait preuve de résilience.

Au mois de mars 2021, la campagne vaccinale a commencé mais les mesures de confinement sont toujours en vigueur. Afin de sortir de la crise, les Philippines disposent de solides fondamentaux macroéconomiques sur lesquels s’appuyer. En février, les réserves de changes du pays s’élevaient à 109 Mds USD, soit 11,5 mois d’importations de biens et de paiement des services. Un faible ratio dette/PIB, l’accumulation de réserves internationales et un système bancaire plutôt stable participent par ailleurs au renforcement de sa monnaie. La hausse des dépenses de consommation, des investissements en infrastructure et une politique monétaire accommodante, conjuguée avec la reprise mondiale, seront les principales sources du redémarrage de l’économie du pays.

Pour donner un second souffle à son économie, les Philippines peuvent s’appuyer sur plusieurs avantages concurrentiels : une main-d’œuvre qualifiée et anglophone, de nombreuses ressources naturelles, sa situation géographique et son marché de consommation domestique.

Source : https://www.tresor.economie.gouv.fr

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2019, Mds EUR, évolution sur 2018) :
Export : 62,849 (+9,83 %)
Import : 95,928 (+3,78 %)

Cinq premiers fournisseurs (avec part de marché) :
1 – Chine 22,9 %
2 – Japon 9,6 %
3 – Union européenne 7,7 %
4 – Corée du sud 7,5 %
(Exportations françaises 2019 : 1,147 Md EUR, -1,82 %)

Source : IHS Markit Global Trade Atlas et OMC pour les fournisseurs.

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

Appréciation du crédit manager Moci

Risque pays : moyen à surveiller, tendance à la dégradation
Risque client : moyen à surveiller

Notes de risque pays

OCDE : 3/7 (janvier 2020)
Euler Hermes : B1, risque de court terme faible (juin 2020)
Coface : pays B ; environnement des affaires B (juin 2020)
Credendo : court terme : 2/7 ; commercial : B ; risque de transfert : 3/7 (juin 2020).

Environnement des affaires
Classement « Doing Business 2020 » (1) : 95/190 nette amélioration (France : 32e)
Indice de perception de la corruption (2) : 113/180

Sources : (1) Banque mondiale. (2) Transparency International.

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Manque de transparence et de fiabilité des informations recueillies sur les entreprises philippines sont les caractéristiques locales. Privilégier les informations recueillies via les milieux d’affaires et institutionnels français et européens implantés localement. Une source régionale que l’on peut consulter :

• Asian CIS
www.asiancredit.com
Tél. : +886 2 2875 4355
sales@asiancredit.com 

Moyens de paiement

Monnaie locale
Le peso philippin (PHP).

Taux de change au 16 novembre 2020 :
1 EUR = 56,0000 PHP
1 PHP = 0,01783 EUR
1 USD = 49,9245 PHP
1 PHP = 0,02001 USD

Meilleures monnaies de facturation des échanges
Le dollar américain essentiellement et l’euro.

Conseillés
Selon montant, crédit documentaire confirmé, ou virement bancaire garanti par une lettre de crédit standby ou par une assurance-crédit.

Déconseillés
Tous les autres.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
Les paiements d’avance sont assez difficiles à obtenir compte tenu des contraintes de la législation locale. À l’international, on constate essentiellement des paiements à vue. Éventuellement, selon l’opération et la durée de la relation commerciale, 30 à 60 jours maximum, même si les importateurs philippins font du forcing pour obtenir 90, voire 120 jours. Localement, 82 % des transactions se font en moyenne à 30/40 jours. 

Risques de retards de paiement
Certaines données ci-après sont issues d’informations recueillies avant la pandémie de Covid-19. Suite à celle-ci, on a constaté dans la quasi-totalité des pays de nombreux retards de paiement, 30 à 60 jours au minimum selon les premières estimations. Cribis Dun and Bradstreet, dans l’étude Payment study 2020, couvrant l’année 2019, mentionne que 43,3 % des entreprises respectent les échéances négociées. Mais 25,6 % règlent avec plus de 90 jours de retard

Acomptes à la commande
Il est possible d’en négocier si le montant le justifie.

Garanties bancaires locales

La lettre de crédit standby est de plus en plus pratiquée en substitution du crédit documentaire. Les garanties classiques sont également possibles

Tribunal compétent en cas de litige

• En principe, tribunal philippin. Mais les procédures sont très longues et aléatoires.
• Privilégier l’accord amiable.

Classement Banque mondiale, règlement insolvabilité, 2020 : 65/190

Le conseil du crédit manager

Compte tenu du faible soutien des banques en matière de financement court terme des entreprises, particulièrement des PME, on observe un comportement payeur de plus en plus dégradé aux Philippines. Le pays est par ailleurs assez exposé au risque de non-transfert (noté 3/7 par Credendo). L’impact négatif de la crise sur l’économie locale pourrait entraîner une nouvelle dégradation de la trésorerie des entreprises et donc accroître les retards de paiement et les risques de défaillances.

À noter qu’une nouvelle loi sur les faillites est en vigueur depuis juillet 2010, introduisant une procédure de sauvegarde. Nous recommandons d’être prudent, surtout pour les montants significatifs.

Mobilité

Chiffres clé

Population (2018) : 105,3 millions, dont population urbaine : 44 %.
Langues : le filipino et l’anglais (langue officielle des affaires).
Religions : catholiques : 83 % ; protestants : 5 % ; musulmans : 5 % ; animistes et autres : 7 %.
Nombre de Français immatriculés (2018) : 3 173.
Nombre d’entreprises françaises implantées : 100.
PIB/hab. en parité de pouvoir d’achat (2018) : 8 936 USD.
Taux de croissance du PIB (2018) : + 6,2 %.
Émissions CO2 (t/hab., 2017) : 1,3 t.
Indicateur global de sécurité (GPI, 163 pays, 2018) : 137e, niveau « bas».

Sources : MEAE, Banque mondiale, Commission européenne (base de données EDGAR), FMI, Institute for Economics & Peace pour le GPI et Le Moci.

S’y rendre

Formalités

Il est possible de se rendre aux Philippines sans visa préalable. Le tampon d’entrée apposé à l’arrivée par le service de l’immigration autorise un séjour jusqu’à 30 jours sur présentation d’un passeport valable au moins six mois après la fin du séjour aux Philippines et d’un billet d’avion de retour ou de continuation de son voyage.

Pour les voyages d’affaires ou pour participer à des conférences ou séminaires, il est préférable de prendre contact par avance avec l’ambassade des Philippines à Paris afin de demander, si nécessaire, un visa spécifique.

Les Français séjournant deux mois ou plus aux Philippines doivent, avant leur départ, obtenir un visa auprès de l’ambassade des Philippines à Paris ou des consulats des Philippines. L’absence de visa ou le non-renouvellement du visa sont passibles d’une forte amende proportionnelle à la durée de séjour irrégulier et à l’interdiction de sortir des Philippines tant que la situation n’est pas régularisée.

Aucun vaccin n’est exigé pour pénétrer sur le territoire (sauf pour les personnes venant des pays touchés par la fièvre jaune). Peu de risques sanitaires ; il est toutefois conseillé de suivre les précautions habituelles concernant l’eau et les aliments.

Sources : MEAE et Business France.

Y travailler

Le marché du travail

Les Philippines ont été épargnées par la crise économique mondiale et connaissent une forte croissance.

Selon les cabinets de recrutement locaux, le marché de l’emploi est dynamique et offre des opportunités pour des étrangers à condition de les explorer sur place. Les Philippines ont développé un important secteur d’externalisation des processus d’affaires. Des opportunités existent encore dans cette activité mais aussi dans d’autres domaines pour des professions qualifiées.

Le cadre légal du travail
Salaire minimum légal : varie selon les régions et la fonction exercée: 537 PHP/jour (9,17 euros) dans la région de Manille et 308 PHP/jour en moyenne (5,26 euros).

Pour pouvoir travailler en tant qu’expatrié sur le territoire pour une durée de plus de 6 mois, il faut obtenir un visa de travail et un permis de travail de type « Alien Employment Permit ». Les autorités compétentes en la matière sont le : Department of Labour and Employment (DOLE).

Le visa de travail le plus commun est le Pre-arranged Employment Visa 9(G), qui est délivré sur la base de l’obtention de l’Alien Employment Permit.
La procédure s’effectue donc en deux étapes : obtenir un Alien Employment Permit auprès du DOLE et ensuite soumettre l’Alien Employment Permit auprès du bureau d’immigration (BI) pour le convertir en Visa de Travail (9G). L’Alien Employment Permit est délivré pour 1 an initialement, mais peut être renouvelé jusqu’à une période de 5 ans cumulée.

La documentation doit être fournie en anglais. C’est généralement l’employeur qui se charge d’effectuer les démarches d’immigration, vu qu’un certain nombre de documents émanent de ce dernier.  Pour travailler moins de 6 mois, une procédure bien spécifique est d’application, pour l’obtention d’un Special Work Permit.
Durée de travail : 8 heures par jour, 40 heures ou 48 heures par semaine.
Durée de la période d’essai : la période d’essai est de 6 mois maximum.
Préavis de licenciement : 30 jours au minimum, selon les entreprises.

Rémunération avantages et impôts : la rémunération comprend le plus souvent un salaire mensuel sur 13 mois. Le montant des revenus dépend des entreprises et des secteurs. Les avantages proposés sont généralement les congés payés/ maladie, une assurance médicale, une assurance-vie ou accident de groupe, des congés/indemnités de maternité. Certaines entreprises peuvent offrir d’autres avantages dans le cadre de leur politique d’entreprise. L’impôt sur le revenu est de 32 % au maximum.

Jours chômés hebdomadaires : samedi et dimanche.

Horaires de travail
Administrations locales et entreprises : 8/9 h – 12 h et 13 h – 17/18 h.
Banques : 9 h – 15 h (parfois 17 h).
Magasins et supermarchés : 9/10 h – 20 h (pour certains 22 h) tous les jours, y compris le dimanche.

Sources : MEAE, Ministère du Travail et de l’Emploi et Business France.

Meilleurs sites d’emploi
www.jobstreet.com.ph/en/job-search/find-specialization
www.monster.com.ph
https://ph.jora.com
www.philjobnet.gov.ph
https://itrabaho.com

Vie pratique

Coût de la vie

Monnaie : peso philippin (PHP).

Taux de change : 1 EUR = 58,42 PHP (12-04-2019).

Indice Big Mac : 2,7 USD.

Se loger : location mensuelle d’un studio à Manille : 460 euros en moyenne et 1 100 euros pour un appartement de trois pièces.
Quand vous choisissez votre logement, faites attention à l’électricité et assurez-vous qu’il y a une citerne d’eau sur le toit si vous ne voulez pas connaître de pénurie. Les baux sont établis pour des périodes allant de 1 à 3 ans, la caution étant
de 1 à 2 mois de loyer et lors de la signature vous devrez payer une TVA de 12 % ainsi qu’une taxe « Withholding » de 5 %. Il n’est pas rare que l’on vous demande de payer à l’avance 1 an de loyer.

Indice Mercer du coût de la vie (logement compris, 209 villes) : Manille (138e).

Sources : Union des Français de l’Etranger (UFE), Mercer, Numbeo. com, The Economist et XE currency converter.

Informations utiles

Nature du réseau électrique
220 volts, prise de type « américaine »

Télécommunications
Indicatif téléphonique : + 63

Qualité du réseau mobile : bonne. La 4G reste rare, seule la 3G (ou H+) est disponible sur la majeure partie du territoire.

Qualité du réseau Internet : bonne. Compte tenu de la configuration archipélagique des Philippines, certains endroits éloignés des zones urbaines ont une couverture faible, voire inexistante.

Principaux jours fériés 2019
1er novembre : Toussaint.
30 novembre : anniversaire de la naissance d’Andres Bonifacio.
25 décembre : Noël.
30 décembre : commémoration de l’exécution de José Rizal par les Espagnols.

Distances de ville à ville
Manille – Davao : 1 416 km.

Déplacements de ville à ville
Différentes compagnies aériennes relient les différentes îles.

Des bus relient les villes.

Les Philippines ne disposent que d’une seule ligne de chemin de fer reliant Manille au sud de l’île de Luzon.

Contacts

Les acteurs publics

Service économique régional de la DG Trésor
SE de Manille
Tél. : +63 2 8811 1001
https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/PH

Les acteurs privés

CCI France Philippines
Localisation : Makati
Suite 2901, 88 Corporate Centre
Sedeño cor. Valero Street
Salcedo Village
Makati City 1227
Tél. : +63 (02) 8831 6374 to 77
http://www.ccifrance-philippines.org

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2020 » de la Banque mondiale, les Philippines sont classées au 113e rang mondial (-9 places par rapport à 2019) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 42 h. ; coût 456 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (36 h. ; 53 USD).

À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 120 h. ; coût 690 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (96 h. ; 68 USD).

Actualités : Mongolie

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.