fbpx

Ukraine

Économie

Informations pays

Population (millions, 2019) : 421,7
Capitale : Kiev
Devise : La hryvnia (UAH)
Décalage horaire avec la France : + 1 h été et hiver
Climat : Climat continental tempéré et d’un climat de type méditerranéen sur le littoral de la Mer Noire et la péninsule de Crimée.
À Kiev
• Température moyenne la plus basse en janvier – février : – 6°C.
• Température moyenne la plus élevée en juillet – août : 20°C.

Indicateurs économiques :
Taux de croissance du PIB, prix constants (1) : 2020 : -7,20 % (estim.) ; 2019 : 3,23 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2019) (2) : 13 750

Sources : (1) FMI. (2) Banque mondiale.

Conjoncture

L’Ukraine a été sévèrement touchée par la crise de la Covid, aux plans sanitaire et économique. A la fin de décembre 2020, près d’un million de cas de Covid-19 ont été détectés et près de 13 000 décès étaient liés à la pandémie en Ukraine (décompte probablement incomplet). Dans le cadre de la lutte contre la diffusion du virus, les autorités ont mis en œuvre différentes mesures de distanciation sociale. Conséquence des mesures et de la dégradation des perspectives économiques, l’investissement, point faible de l’économie ukrainienne, a reculé de 35,4% en janvier-septembre 2020 en g.a. Dans ce contexte, la production industrielle, qui était déjà en territoire négatif avant le début de la crise, s’est contractée de 6,8% en janvier-octobre 2020 en g.a.

Avec un recul de 7,2% prévu par le FMI ou de 6% selon la Banque centrale en 2020, le PIB ukrainien pourrait connaitre sa plus forte baisse depuis 2015 (année où l’activité avait reculé de 9,8%). Le PIB ukrainien a ainsi reculé de 1,3% au 1er trimestre, de 11,4% au 2ème trimestre en  et de 3,5% au 3ème trimestre en g.a. Selon le FMI, la reprise en 2021 serait de 3%.

La consommation, qui reste solide, permet toutefois de limiter les effets de la crise avec des ventes de détail en hausse de 7,6% sur janvier-octobre 2020 en g.a., sur fond de hausse des salaires réels de 10,6% en septembre en g.a., alors que la progression du taux de chômage restait limitée à 9,9% au 2ème trimestre (contre 7,8% un an plus tôt). Autre facteur de résilience, l’importance du secteur agricole (9% du PIB en 2019) permet de limiter le recul du PIB ukrainien grâce notamment aux cours céréaliers orientés à la hausse.

Des mesures de soutien à l’économie ont été mises en place à partir de mars 2020 avec notamment : des exemptions d’impôts temporaires pour les entreprises, des suspensions de pénalités liées au non-paiement d’impôts, un programme de crédits à taux avantageux pour les entreprises, une suspension de loyer totale ou partielle pour les locataires de propriété d’Etat. Un plan de relance comportant 230 mesures dont l’application devrait s’étaler de 2020 à 2022 a été annoncé fin mai 2020 mais, faute de visibilité sur son application concrète, ses effets sont pour le moment difficiles à évaluer.

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2019, Md EUR, évolution sur 2018):
Export : 44,756 (+11,43 %)
Import : 54,029 (+11,95 %)

Cinq premiers fournisseurs (avec part de marché) :
1 – Union européenne 39 %
2 – Russie 14,1 %
3 – Chine 13,3 %
4 – Biélorussie 6,6 %
5 – États-Unis 5,2 %

(Exportations françaises 2019 : 1,053 Md EUR, +22,89 %)

Source : IHS Markit Global Trade Atlas et OMC pour les fournisseurs.

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

Appréciation du crédit manager Moci

Risque pays : très mauvais
Risque client : élevé

Notes de risque pays

OCDE : 6/7 (octobre 2020)
Euler Hermes : D4, risque de court terme élevé (novembre 2020
Coface : pays D ; environnement des affaires C (novembre 2020)
Credendo : court terme : 4/7 ; commercial : C ; risque de transfert : 6/7 (novembre 2020).

Environnement des affaires
Classement « Doing Business 2020 » (1) : 64/190 (France 32e)
Indice de perception de la corruption (2) : 126/180

Sources : (1) Banque mondiale (2) Transparency International.

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Les organismes spécialisés en matière d’information de solvabilité sur les entreprises sont, en pratique, inefficaces en Ukraine, compte tenu du peu d’informations disponibles officiellement. À noter que beaucoup d’entreprises, surtout dans la distribution, sont enregistrées offshore et donc difficiles à apprécier financièrement. Se rapprocher des milieux d’affaires et institutionnels français et européens sur place ainsi que des autres fournisseurs.

Moyens de paiement

Monnaie locale
La hryvnia ukrainien (UAH).
Non convertible.

Taux de change au 18 novembre 2020 :
1 UAH = 0,02971 EUR
1 EUR = 33,0571 UAH
1 UAH = 0,03525 USD
1 USD = 27,8613 UAH

Bon à savoir
L’Ukraine applique un contrôle des changes très strict. La réglementation dans ce domaine est très complexe, sujette à de fréquents changements.

Meilleures monnaies de facturation des échanges
Le dollar américain (USD) et, de plus en plus, l’euro (EUR).

Conseillés
Crédit documentaire confirmé ou virement Swift garanti par une assurance crédit ou une lettre de crédit standby/SBLC (le plus souvent offshore, bien que les principales banques ukrainiennes émettent désormais des SBLC, à des coûts intéressants). Localement, les principales banques, plus particulièrement la PrivatBank, offrent des solutions de financement garanti des importations, en fonction de la solvabilité de l’acheteur bien évidemment.

Déconseillés
Tous les autres.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
Très réduits ou nuls. Quelque 80 % des opérations commerciales avec l’Ukraine se font sur la base du paiement d’avance ou à vue. Les autres transactions se font sur la base de virements Swift garantis par une assurance-crédit (quand on en trouve) ou par une lettre de crédit standby (off-shore), ou encore par un crédit documentaire irrévocable et confirmé, avec des délais ne dépassant pas 30 jours. 

Compte tenu de la situation politique qui prévaut depuis la chute du régime Ianoukovitch en février 2014, les standby et les confirmations de crédit sont toujours très difficiles à obtenir.

Risques de retards de paiement
Élevés si les opérations ne sont pas sécurisées.

Acomptes à la commande
Le prépaiement de 100 % de la commande est la règle dans 80 % des transactions. Un acompte à la commande et le paiement du solde lors de l’envoi des marchandises sont possibles pour les 20 % restants.

Garanties bancaires locales

On arrive à obtenir quelques rares lettres de crédit standby (SBLC), mais elles seront sans doute difficiles à faire confirmer. Les autres types de garanties bancaires sont également disponibles sur le marché, avec des coûts très variables d’une banque à l’autre.

Tribunal compétent en cas de litige

• Le droit commercial ukrainien, proche du droit français, ne pose pas de problème. 

• Le tribunal compétent en cas de litige résulte du contrat commercial. Toute liberté est donnée quant à la juridiction en charge. Le choix de celle-ci est strictement du ressort du « rapport de force ». Mais, en cas d’action pour non-paiement, seul le tribunal du défendant (donc de l’acheteur) est compétent.

• Noter la difficulté d’exécution en Ukraine des jugements rendus à l’étranger. La procédure est longue et coûteuse. L’issue de l’exequatur est très incertaine.

• Un contrat est obligatoire pour toute transaction et si une action est portée devant les tribunaux, une version en ukrainien est obligatoire.

• Privilégier une transaction amiable, extrajudiciaire.

Classement Banque mondiale, règlement insolvabilité, 2020 : 146/190

Le conseil du crédit manager

Les notes de risques pays mentionnées plus haut se passent de tous commentaires. Soulignons juste que le risque de non-transfert est très élevé (noté 6/7 par Credendo). Compte tenu de la crise politique actuelle née des tensions dans l’Est du pays (insurrection contre le pouvoir central à Kiev soutenue par la Russie, qui a annexé la Crimée), des résultats surprenants de la dernière élection présidentielle, et de la situation économique du pays continuant de se détériorer, on ne voit guère de perspectives d’amélioration à court ou même moyen terme. Il y a peu de visibilité sur la solvabilité des entreprises locales. Malheureusement, compte tenu d’une perception des risques (politiques, socio-économiques, financiers…) très mauvaise, les confirmations de crédits documentaires ou de lettres de crédit standby sont très difficiles à obtenir, sauf si la banque émettrice est la filiale ou la succursale d’une banque française.

Même chose pour les couvertures d’assurance-crédit, qui seront en outre très coûteuses. Pour les entreprises qui détiendraient des filiales en Pologne, voir éventuellement l’assureur-crédit local, Kuke, qui couvre certaines opérations en Ukraine. Le système bancaire ukrainien est très fragile (en pleine réorganisation) et les banques sont souvent sous-capitalisées. L’environnement des affaires laisse à désirer. Dans ce contexte, éviter d’accorder des délais de paiement.

Mobilité

Chiffres clés

Population (2018) : 42,6 millions d’habitants, dont population urbaine : 69 %.
Langues : ukrainien : 67 % ; russe : 29 % à l’est du pays. L’anglais est de plus en plus utilisé pour les affaires.
Religions : orthodoxes : 94 % ; catholiques : 4 %.
Nombre de Français immatriculés (2018) : 878.
Nombre d’entreprises françaises implantées : 200.
PIB/hab. en parité de pouvoir d’achat (2018) : 9 283 USD.
Taux de croissance du PIB (2018) : + 3,3 %.
Émissions CO2 (tonnes/hab., 2017) : 4,65 t.
Indicateur global de sécurité (GPI, 162 pays, 2018) : 152e, niveau « très bas ».

Sources : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), Banque mondiale, Commission européenne (base de données EDGAR), FMI, Institute for Economics & Peace pour le GPI et Le Moci.

S’y rendre

Formalités

Pour venir en Ukraine, le gouvernement ukrainien a dispensé les ressortissants de l’Union européenne de l’obligation de visa pour des séjours inférieurs à trois mois. Au-delà, l’obtention d’un visa auprès de l’ambassade d’Ukraine à Paris est obligatoire.
Les contrôles par les gardes-frontières ukrainiens à l’entrée sur le territoire et dans les aéroports sont strictement appliqués.

Il est conseillé aux voyageurs, transitant par l’Ukraine, d’être munis d’un passeport plutôt que d’une carte nationale d’identité. En effet, en cas de correspondance manquée ou de retard des vols, les voyageurs munis d’une carte nationale d’identité ne sont pas autorisés à entrer sur le territoire ukrainien et doivent rester en zone internationale jusqu’à leur départ.
Vaccins conseillés : diphtérie-tétanos- poliomyélite, hépatites A et B ; typhoïde pour un long séjour.

Pour les vols internationaux, il est conseillé de voyager sur les compagnies aériennes occidentales ou sur « Air Ukraine International » qui dispose d’appareils répondant aux normes internationales de sécurité.

Pour info
Dans l’est du pays, la situation demeure tendue sur toute la ligne de front, de Marioupol à Louhansk. Depuis le début du conflit, plusieurs localités ont été touchées. Le bilan humain des affrontements s’élève à plus de 10 000 morts. Certains points de passage et plusieurs infrastructures font l’objet d’attaques. En Crimée et dans la partie du Donbass échappant au contrôle des autorités ukrainiennes, l’Ambassade de France ne peut apporter son aide aux Français.

Source : MEAE.

Y travailler

Le marché du travail

Le contexte est difficile et les possibilités d’emploi sont faibles.
L’obtention d’un poste au sein d’une société française présente sur place (filiale, bureau de représentation, etc.) est la voie quasi-exclusive d’expatriation.
Les séquelles de l’industrialisation pendant la période soviétique sont une contrainte. Si la probabilité d’un nouvel accident nucléaire est faible (Tchernobyl est en Ukraine), le risque industriel est en revanche bien réel à travers le pays du fait de la forte concentration d’industries lourdes dans un contexte de basses normes environnementales, de stocks de carburants, de dépôts d’armes et de munitions anciens et mal entretenus. Le conflit dans l’est de l’Ukraine devrait perdurer selon les spécialistes alors que la situation économique et financière du pays reste fragile malgré un important soutien financier international.

Les secteurs qui recrutent sont les suivants : produits de grande consommation, produits pharmaceutiques, télécommunications, médias.

Le cadre légal du travail
Le contrat de travail est encadré par la loi, les conventions collectives et par la négociation individuelle.
Salaire minimum légal : 4 173 UAH/ mois (137 euros). Il est à noter que les salaires doivent être versés en deux fois : une moitié toutes les deux semaines. Le salaire brut mensuel moyen à Kiev est d’environ 9 223 UAH (303 euros).
Durée de travail : 44 heures pour les métiers de services et 48 heures dans l’industrie.
Durée de la période d’essai/du préavis : 3 mois en général, 6 pour les cadres supérieurs.
Rémunération avantages et impôts : salaire fixe plus prime ou pourcentage (commerciaux). Véhicule de fonction, assurance- vie et assurance-santé, ordinateur portable généralement offert par les entreprises internationales. Téléphone mobile souvent proposé aux commerciaux/ techniciens SAV. Les cadres supérieurs bénéficient souvent de la participation aux bénéfices. L’écart entre salaire brut et net est de 16 à 18 %.

Jours chômés hebdomadaires : samedi et dimanche.

Horaires de travail
Administrations, banques et entreprises : 9 h – 13h et 14h – 18 h.
Commerces : 9 h – 20 h ou 24 h/24.
Sources : MEAE, Wageindicator.org, Trading economics.com et Business France.

Meilleurs sites d’emploi

www.indeed.fr/Emplois-Ukraine
www.iagora.com/work/fr/stages-et-emplois/ukraine
www.work.ua
https://rabota.ua
https://hh.ua

Vie pratique

Coût de la vie
Monnaie : la hryvnia (UAH).
Taux de change : 1 EUR = 30,2 UAH (12-04-2019).
Indice Big Mac : 1,9 USD.
Se loger : pour un studio dans le centre-ville de Kiev, le loyer moyen est de 450 euros/mois. Pour un appartement de trois pièces, il faut débourser 860 euros.
La location de logement est relativement simple en Ukraine. Il n’y a pas de mois de caution, mais un dernier mois, qui correspond à un loyer d’avance. Les frais d’agence correspondent à un 1/2 mois de loyer.

Le bail est valable entre 6 mois et 1 an en Ukraine. Une fois à échéance, il est de coutume que le locataire se concerte avec le propriétaire du logement pour savoir si l’entente est toujours de mise, ou pas. Attention, il est possible que le propriétaire refuse de garder un locataire. Le bail en Ukraine est généralement un document de 3 pages, comportant les informations relatives à chaque partie, le locataire et le propriétaire, et le logement. Toutefois, la parole et la bonne entente entre les deux parties sont bien plus précieuses.

Indice Mercer du coût de la vie (logement compris, 209 villes) : Kiev (173e).

Sources : Expat.com, Mercer, Numbeo.com, The Economist et XE currency converter.

Informations utiles
Nature du réseau électrique
220 volts.

Télécommunications
Indicatif : + 38.
Kiev : 044.
Qualité du réseau mobile : bonne.
Qualité du réseau Internet : l’accès au réseau Internet se développe.
Principaux jours fériés 2018
14 octobre : journée du Défenseur de la Patrie.
Distances de ville à ville
Kiev – Kharkov : 478km.
Déplacements de ville à ville
Transport aérien : la flotte aérienne intérieure est composée d’avions anciens.
Chemin de fer : des trains de nuit desservent les principales villes de province.
Deux lignes de train express (5 heures de trajet) relient Kiev à Kharkiv et Kiev à Dnipropetrovsk.

Routes : état médiocre. Conduire prudemment, éviter de circuler la nuit en dehors des agglomérations, être vigilant sur la conduite de la population locale, souvent peu respectueuse du Code de la route et des règles de circulation en général.

Source : MEAE.

Contacts

Les acteurs publics

Business France
Bureau de Kiev
Localisation : Ambassade
de France en Ukraine
39 rue Reitarska – 01901 Kiev
Tél. : +38 044 590 22 19
https://www.businessfrance.fr
Service économique régional de la DG Trésor
SE de Kiev
Pays de la zone de compétence :
Ukraine, Moldavie, Biélorussie.
Tél. : +38 044 590 22 00
https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/UA

Les acteurs privés

CCI franco-ukrainienne
Localisation : Kiev
10, rue V. Lypynskogo – bureau 10
01030 Kiev
ccifu@ccifu.com.ua
http://www.ccifu.com.ua
Salveo
Localisation : Kiev
Tél. : 33 (0)1 84 79 17 50
ukraine@salveo.international
https://salveo.international

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2020 » de la Banque mondiale, l’Ukraine est classée au 74e rang mondial (+4 places par rapport à 2019) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 6 h. ;
coût 75 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (66 h. ; 192 USD).

À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 32 h. ; coût 100 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (48 h. ; 162 USD).

Actualités : Ukraine

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.