fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Du fait des nouvelles mesures de sécurité sanitaire, l’envoi des magazines en version papier sera retardé.
Par ailleurs, nos journalistes continuent à vous donner l’actualité du secteur sur notre site et nos réseaux sociaux alors restez connectés !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Etats-Unis
Données Générales

Informations pays

Population (millions, 2018)  : 328,4

 

Capitale : Washington

 

Devise : Dollar américain

 

Décalage horaire avec la France : – 6h (New York), – 7 h (Chicago), – 9 h (San Francisco). Il y a quatre fuseaux horaires aux États-Unis (six, si l’on inclut l’Alaska et Hawaï).

 

Climat :

Continental à l’est et au centre, tempéré à l’ouest, subtropical au sud-est et océanique froid en Alaska.

 

À Washington DC

• Température moyenne la plus basse en janvier : – 6°C.

• Température moyenne la plus élevée en juillet : 33°C.

 

Indicateurs économiques :
Taux de croissance du PIB, prix constants (1) : 2019 : +2,3 % (estim.) ; 2018 : +2,8 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2017) (2) : 61 120

Source : (1) FMI (2) Banque mondiale.

 

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2018, Mds EUR, évolution sur 2017) :
Export : 1 410,242 (+2,96 %)
Import : 2 156,367 (+3,99 %)

 

Cinq premiers fournisseurs (avec part de marché) :

1 – Chine 21,24 %
2 – Mexique 13,63 %
3 – Canada 12,51 %
4 – Japon 5,61 %
5 – Allemagne 4,95 %
(France : 11e)

 

(Exportations françaises 2018 : 38,348 Md EUR, +12,85 %)

Source : IHS Markit Global Trade Atlas.

Mobilités

Chiffres clés

Population (2018) : 328,1 millions d’habitants, dont population urbaine : 82 %.

 

Langues : anglais ; l’autre langue importante est l’espagnol, langue maternelle de 10,7 % des Américains.

 

Religions : protestants : 51,3 % ; catholiques : 23,9 %. Autres confessions représentées : juive : 1,7 % ; orthodoxe : 0,6 % ; musulmane : 0,6 % ; bouddhiste : 0,7 % ; mormone : 1,7 % ; hindouiste : 0,4 % ; autres ou non spécifiés : 2,5 % ; pas affiliés : 12,1 %.

 

Nombre de Français immatriculés (2018) : 164 542.

 

Nombre d’entreprises françaises implantées : 2 700.

 

PIB/hab. en parité de pouvoir d’achat (2018) : 62 605 USD.

 

Taux de croissance du PIB (2018) : + 2,9 %.

 

Émissions CO2 (tonnes/hab., 2017) : 15,7 t.

 

Indicateur global de sécurité (GPI, 163 pays, 2018) : 121e, niveau « moyen ».

Sources : MEAE, Banque mondiale, Commission européenne (base de données EDGAR), FMI, Institute for Economics & Peace pour le GPI et Le Moci.

 

S’y rendre

Formalités

La France fait partie du programme d’exemption de visas. Si votre séjour est inférieur à 90 jours et remplit certaines conditions, il est possible que vous n’ayez pas besoin de visa pour votre voyage aux États-Unis mais simplement de l’autorisation électronique de voyage « ESTA ». Depuis le 1er avril 2016, seules les personnes titulaires d’un passeport électronique ou biométrique pourront bénéficier du programme d’exemption de visa. Les personnes titulaires d’autres passeports devront solliciter un visa auprès des autorités diplomatiques et consulaires américaines compétentes.

Il existe plusieurs catégories de visas de travail (types H, L et Q) en fonction notamment du statut professionnel du demandeur, de son domaine d’activité ou de certaines qualifications particulières. La durée de séjour autorisée et la possibilité de prolonger son séjour est fonction du type de visa. Le tableau des différentes catégories de visa de travail est disponible sur le site de l’Ambassade des États-Unis en France (http://france.usembassy.gov). Pour tous les visas de travail, une offre d’emploi est nécessaire.

À suivre : le président Donald Trump a intensifié la lutte contre l’immigration illégale mais il souhaite aussi restreindre l’immigration légale par tous les moyens. Le dispositif global des visas n’a pas été modifié mais les personnes qui demandent des visas de travail constatent un allongement de la durée d’obtention et des difficultés accrues. C’est le cas notamment pour le visa H1-B pour travail temporaire (jusqu’à 3 ans de résidence autorisés). Les conditions d’obtention ont encore été durcies par l’administration américaine à compter du 1er avril 2019 (www.uscis.gov/news/news-releases/dhs-announces-final-rule-a-more-effective-and-efficient-h-1b-visa-program).
L’entrée en vigueur du « visa start-up », un moment envisagé, n’est plus d’actualité. En mai 2018, l’administration Trump a officiellement annoncé l’abrogation du décret daté d’août 2016 qui instaurait un visa spécialement destiné aux créateurs de start-up.

 

Bon à savoir
L’attention des voyageurs est appelée sur les règlements très stricts à respecter en matière de sécurité. À l’enregistrement des bagages, comme à l’arrivée, au dédouanement, il convient de répondre avec sérieux et précision aux questions posées par les employés et d’éviter toute plaisanterie sur le contenu de vos bagages, de très sérieux ennuis avec les services de sécurité (pouvant aller jusqu’à l’incarcération) étant susceptibles de résulter de toute attitude prêtant à équivoque.

Les voyageurs empruntant l’avion à destination ou en provenance des États-Unis doivent savoir que tant les compagnies aériennes que les autorités (américaines aussi bien qu’européennes) portent une attention de plus en plus vigilante aux incidents provoqués à bord de vols commerciaux par des passagers irascibles ou violents.

Qu’il s’agisse d’un simple refus d’obtempérer aux consignes de bord (interdiction de fumer ou interdiction d’utiliser certains appareils électroniques, par exemple) ou, a fortiori, d’actes de violence à l’égard du personnel navigant ou d’autres passagers, notamment en cas d’ivresse, les compagnies aériennes desservant les États-Unis appliquent le plus souvent la règle de la « tolérance zéro ».

Les voyageurs doivent donc être conscients de la gravité de tels comportements et des suites pénales auxquelles ils s’exposent. Dès qu’il a connaissance d’un incident, le commandant de bord peut dérouter l’appareil sur l’aéroport le plus proche. Des exemples récents démontrent que les compagnies aériennes n’hésitent plus à appliquer cette procédure. Le passager en cause est immédiatement arrêté par la police (FBI) à sa descente d’avion et inculpé. Ces faits constituent en droit américain un crime (« felony ») ; ils relèvent des juridictions fédérales et sont passibles d’au moins un an de prison. Les frais occasionnés par le déroutement de l’appareil sont à la charge du passager.

Source : MEAE.

 

Y travailler

Le marché du travail 

Le marché du travail aux États-Unis se caractérise par un grand libéralisme. Une maîtrise parfaite de l’anglais est indispensable afin de pouvoir être compétitif face à un candidat local.

Secteurs porteurs : luxe, cosmétiques et coiffure ; alimentation et restauration ; communication et médias (publicité, cinéma, graphisme) ; tourisme ; nouvelles technologies ; enseignement du français ; secteur infirmier.

Le marché du travail américain est relativement protégé par le fait que l’on ne délivre pas de visa de travail pour un emploi qu’un Américain pourrait occuper. S’installer aux États-Unis est donc difficile. Les étrangers sont recrutés pour leurs compétences linguistiques ou leurs spécificités culturelles. Les visas de travail constituent le seul moyen de travailler légalement sur le territoire américain pour des ressortissants étrangers. C’est à l’employeur américain de remplir et de déposer une requête auprès des services d’immigration américains. Une fois la requête approuvée, l’employeur reçoit une autorisation de travail appelée « notice of approval ». Le requérant disposant de cette autorisation peut alors postuler pour l’obtention du visa.

 

Le cadre légal du travail

Les vérifications d’informations deviennent la norme (casier judiciaire et solvabilité). Elles sont effectuées avant le recrutement dans le cadre du processus de sélection. Le contrat de travail peut être rompu par l’employeur ou l’employé.

Salaire minimum légal : le salaire minimum horaire fédéral est depuis le 24 juillet 2009 de 7,25 USD/heure (6,45 euros). Certains États ont un salaire minimum supérieur.

Durée de travail : 40h/semaine.

Durée de la période d’essai/du préavis : le préavis généralement accepté et pratiqué est de deux semaines.

Nombre d’heures travaillées par an (2017) : 1 780 heures par personne.

Emploi à temps partiel/total (2016) : n.d.

Rémunération, avantages et impôts : niveau directeur et au-delà : salaire fixe (lié à l’expérience du candidat et à son titre), téléphone mobile, ordinateur portable, stock-options.

Jours chômés hebdomadaires : le dimanche est en général un jour où les Américains ne travaillent pas : le rythme de la vie est plus reposé, même dans les grandes villes comme New York. Mais la plupart des magasins et services restent ouverts comme en semaine.

 

Horaires de travail

Administrations entreprises : 9 h – 17 h, du lundi au samedi.

Commerces : 10 h – 9 h, du lundi au samedi et 12 h – 18 h le dimanche.

Sources : MEAE, OCDE et Business France.

 

Meilleurs sites d’emploi

https://jobs.livecareer.com

www.usajobs.gov

www.indeed.com

www.simplyhired.com

www.monster.com/jobs/search

www.careerbuilder.com

www.job-hunt.org

 

Vie pratique

Coût de la vie

Monnaie : dollar des États-Unis (USD).

Taux de change : 1 EUR= 1,13 USD (12-04-2019).

Indice Big Mac : 5,6 USD.

Se loger : loyer moyen pour un studio dans un « bon quartier » de New York : 2 800 USD ; pour un trois pièces : 5 900 USD.

La recherche d’un logement s’effectue en s’adressant aux agences immobilières (Real Estate Agencies) ou en consultant les annonces dans la presse locale (section Real Estate) et les sites internet.

Il ne faut pas hésiter à solliciter les réseaux de francophones, très présents sur les réseaux sociaux ou la presse spécialisée. Selon l’Etat, la durée du bail peut varier d’un à trois ans.

La majorité des logements ne sont pas loués meublés. Il faut lire attentivement son contrat de bail, certaines résidences interdisant par exemple les animaux de compagnie ou donnant des consignes strictes pour l’utilisation des services communs (piscine, lave-linge, etc.).

 

Indice Mercer du coût de la vie (logement compris, 209 villes) : New York (13e), San Francisco (28e), Los Angeles (35e), Washington (56e), Boston (70e) et Atlanta (95e).

Sources : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), Mercer, Numbeo.com, The Economist et XE currency converter.

 

Informations utiles

Nature du réseau électrique

110-115 volts.
Les fiches électriques américaines sont à deux broches plates.

 

Télécommunications

Indicatifs téléphoniques : 1 (l’indicatif régional de chaque État compte 3 chiffres).

Qualité du réseau mobile : variable selon la zone géographique et la compagnie de téléphone.

Qualité du réseau Internet : bonne.

 

Principaux jours fériés 2019

3 septembre : fête du travail.
9 octobre : jour de Christophe Colomb.
11 novembre : jour des anciens combattants (Veterans Day).
23 novembre : action de grâce (Thanksgiving).
25 décembre : Noël.

 

 

Distances de ville à ville

Washington DC – Los Angeles : 4 320km.

 

Déplacements de ville à ville

Les compagnies d’aviation desservant l’intérieur des États-Unis sont nombreuses et les retards de vol sont presque banals, tant le trafic est dense.

Contacts

En France

Ambassade des États-Unis

https://fr.usembassy.gov/fr

 

Sur place

Ambassade de France à Washington

http://fr.franceintheus.org

info@ambafrance-us.org

 

Service économique régional de Washington

www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/etats-unis

washington@dgtresor.gouv.fr

 

Bureaux Business France aux États- Unis (Atlanta, Boston, Chicago, New- York, Détroit, Houston et San Francisco)

http://export.businessfrance.fr/etats-unis/bureaux-etats-unis-a-votre-service-a-l-export.html

ameriquedunord@businessfrance.fr

 

Chambres de commerce françaises aux États-Unis (20 villes)

www.faccnyc.org