fbpx

Ghana

Économie

Informations pays

Population (millions, 2019) : 30,17
Capitale : Accra
Devise : Cedi ghanéen (GHS)
Indicateurs économiques :

Taux de croissance du PIB réel (1) : 2020 : 0,93 % (estim.) ; 2019 : 6,48 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2019) (2) : 5 510

Sources : (1) FMI (2) Banque mondiale.

Conjoncture

Grâce à des exportations majoritairement composées d’or, d’hydrocarbures et de cacao, le Ghana connait un excédent commercial de 3,4 Mds USD en 2019 (env. 5,1% du Pib). La place croissante des pays émergents dans les partenaires commerciaux du Ghana fait de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud ses premiers débouchés à l’exportation. La Chine est le premier pays d’origine des importations ghanéennes, devant les États-Unis et l’Inde, alors que la part de marché de la France n’est que de 2,3% au Ghana. Conscient de la dépendance de son appareil exportateur à un nombre réduit de produits, l’État ghanéen cherche à diversifier les exportations par l’industrialisation du pays.

Les produits français constituent 2,3% des importations ghanéennes, en 14ème position. Le Ghana importe principalement des équipements mécaniques et de transport de Chine (29,1%) et des Etats-Unis (12,3%), la France est son 10ème fournisseur avec 1,6% de part de marché. La France est le 10èmefournisseur de biens manufacturés au Ghana, derrière la Chine (39,1%) et la Turquie (8,3%). La France est le 9ème fournisseur de produits chimiques, pour 3,0% du marché, derrière la Chine (25,3%) et l’Inde (9,6%). Enfin la France est le 9ème fournisseur de produits alimentaires, vendus dans les grandes surfaces ghanéennes, pour une part de marché de 2,7%. Pour l’alimentation, le Viet Nam est le premier fournisseur du Ghana devant la Chine.

Le secteur des télécommunications est un marché dynamique au Ghana, porté par l’appétence des ghanéens en matière de connectivité et l’utilisation en hausse des données cellulaires. Dominé par le sud-africain MTN, le marché s’est consolidé en 2017 suite à la fusion des opérateurs Airtel et Tigo. Le déploiement de nouvelles infrastructures 4G et 5G permettra de soutenir le développement du marché des télécommunications et de soutenir le développement des données mobiles.

Avec son écosystème favorable, le secteur numérique du ghanéen connait une forte croissance depuis près de 10 ans. De nombreuses entreprises, ghanéennes comme étrangères, s’installent ou se créent à Accra, à l’image de Google qui y dispose d’un centre de recherche en intelligence artificielle. Le Ghana dispose d’infrastructures développées dans le secteur des télécommunications et d’universités tournées vers le numérique.

Depuis 2018, le Ghana est le premier pays producteur d’or d’Afrique et le 7ème dans le monde en 2019. En Afrique du Sud, l’épuisement des réserves minières pèse sur la production du pays alors que les explorations permettent au Ghana de continuer à développer sa production aurifère. En conséquence, le Ghana est devenu le premier producteur d’or en Afrique en 2018 avec 130,5 T contre 129,8 T produite par l’Afrique du Sud. En 2019, la diminution de la production indonésienne permet au Ghana de devenir le 7ème producteur dans le monde. Dans la sous-région, le Mali (71,1 T), le Burkina Faso (62,0 T) et la Côte d’Ivoire (41,9 T) sont d’importants producteurs.

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2019, Md EUR, évolution sur 2018) :
Export : 16,86 (+ 15,98 %)
Import : 9, 234 (- 7,61 %) 

Cinq premiers fournisseurs (avec part de marché) :
1 – Union européenne 18,6 %
2 – Chine 18,2 %
3 – États-Unis 6,6 %
4 – Royaume-Uni 4,97 %
5 – Inde 5,6 %

(Exportations françaises 2019 : 0,233 Md EUR, +9,23 %) 

Source : IHS Markit Global Trade Atlas et OMC pour les fournisseurs.

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

Appréciation du crédit manager Moci

Risque pays : élevé
Risque client : élevé

Notes de risque pays

OCDE : 6/7 (juin 2020)
Euler Hermes : C3, risque de court terme significatif (juillet 2020)
Coface : pays B ; environnement des affaires B (juillet 2020)
Credendo : court terme : 4/7 ; commercial : C ; risque de transfert : 5/7 (juillet 2020).

Environnement des affaires
Classement « Doing Business 2020 » (1) : 118/190 (France : 32e)
Indice de perception de la corruption (2) : 80/180
Sources : (1) Banque mondiale (2) Transparency International.

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Le Ghana ne compte aucun organisme local spécialisé dans l’information sur les entreprises. Des renseignements peuvent être obtenus auprès d’établissements financiers, sans garantie de fiabilité. Se rapprocher des institutionnels et milieux d’affaires européens et français implantés localement et des autres fournisseurs.

Moyens de paiement

Monnaie locale
Le nouveau cedi ghanéen (GHS).
Taux de change au 19 juillet 2020 :
1 GHS = 0,15114 EUR
1 EUR = 6,54041 GHS
1 USD = 5,72425 GHS
1 GHS = 0,17276 USD

Meilleures monnaies de facturation des échanges
Le dollar américain (USD), l’euro (EUR) et la livre sterling (GBP).

Conseillés
Selon le montant de la transaction, virement garanti par une lettre de crédit standby (de plus en plus utilisée au Ghana surtout via les filiales de banques anglo-saxonnes) ou garanti par une assurance-crédit. Sinon, le crédit documentaire irrévocable et confirmé, le plus souvent silencieusement.

Déconseillés
Tous les autres.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
Très peu de délais accordés : le paiement d’avance ou le paiement à vue par crédit documentaire sont les pratiques les plus courantes. Si délai, ne pas dépasser 30 jours.

Risques de retards de paiement
Les retards sont très fréquents si les opérations ne sont pas sécurisées.

Acomptes à la commande
Le versement d’acomptes à la commande est très fortement recommandé.

Garanties bancaires locales

Il est possible d’en obtenir mais les délais d’obtention sont parfois longs et les commissions peuvent être onéreuses.

Tribunal compétent en cas de litige

• En principe, tribunal ghanéen, mais il vaut mieux l’éviter car les décisions sont très aléatoires et très longues.
• Rechercher une transaction à l’amiable est fortement recommandé.

Classement Banque mondiale, règlement insolvabilité, 2020 : 161/190

Le conseil du crédit manager

Au Ghana, les entreprises ont la réputation d’un comportement payeur assez mauvais, malgré une certaine amélioration. L’accès au crédit bancaire est encore très limité voire inexistant pour la plupart des PME. Le risque de non-transfert s’est légèrement amélioré mais reste élevé (noté 5/7 par Credendo, qui a également abaissé le risque court terme à 4 au lieu de 5/7). Le résultat de l’élection présidentielle de décembre 2016 n’a pas vraiment changé la donne en ce qui concerne les positions des assureurs-
crédit, encore très différentes les unes des autres. En forfaitage, on trouve encore des offres de 2 à 3 ans. Il faut demeurer très prudent et sécuriser les opérations. Pour rappel, le Ghana figurait en deuxième place (derrière le Nigeria) au Top 5 des pays africains sur lesquels les assureurs-crédit ont été amenés à indemniser les fournisseurs pour les opérations court terme en 2017, et à la cinquième place pour les opérations moyen et long terme (source, Union de Berne, 2018).
On constate d’ailleurs une augmentation des paiements d’avance dans les transactions commerciales internationales du Ghana.

Mobilité

Contacts

Les acteurs publics

Service économique régional de la DG Trésor
SE d’Accra
Tél. : +233 302 21 45 75
https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/GH

Les acteurs privés

CCI France Ghana
Localisation : Accra
17 Dodi Link
Airport Residential – Accra
info@ccifranceghana.com
https://www.ccifrance-ghana.com

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2020 » de la Banque mondiale, le Ghana est classé au 158e rang mondial (-2 places par rapport à 2019) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 108 h. ; coût 490 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (89 h. ; 155 USD).

À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 80 h. ; coût 553 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (36 h. ; 474 USD).

Actualités : Ghana

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.