fbpx

Pakistan

Économie

Informations pays

Population (millions, 2018) : 204,7
Capitale : Islamabad
Devise : Roupie pakistanaise

Indicateurs économiques :
Taux de croissance du PIB, prix constant (1) : 2019 : +2,9 % (estim.) ; 2018 : +5,2 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2017) (2) : 5 840

Source : (1) FMI (2) Banque mondiale.

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2017, Mds USD, évolution sur 2016)  :
Export : 21,569 (+6 %)
Import : 57,746 (+23 %)

Cinq premiers fournisseurs  (avec part de marché) :
1 – Chine 26,8 %
2 – Emirats arabes unis 13,1 %
3 – Union européenne 10 %
4 – Etats-Unis 4,9 %
5 – Arabie Saoudite 4,8 %
(Exportations françaises 2018 : 0,398 Md EUR, -25,94 %)

Source : OMC et IHS Markit Global Trade Atlas pour les exportations françaises.

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

Environnement des affaires 

Classement « Doing Business 2019 » (1) : 136/190 (France : 32e)

Indice de perception de la corruption (2) : 117/180

Sources : (1) Banque mondiale (2) Transparency International.

Notes de risque pays

OCDE : 7/7 (janvier 2019)
Euler Hermes : D4 (risque de court terme élevé – avril 2019)
Coface : pays D ; environnement des affaires C (avril 2019)
Credendo : court terme : 5/7 ; commercial : C ; risque de transfert : 6/7 (avril 2019)
Atradius : 6/10 stable (avril 2019).

Appréciation du crédit manager Moci
Risque pays : très mauvais
Risque client : mauvais

Le conseil du crédit manager

Toujours pas de changement positif, hélas, par rapport aux précédentes éditions de cet Atlas. Le Pakistan demeure malheureusement un des plus mauvais risques pour les exportateurs : risque de non transfert élevé (noté 6/7 par Credendo), risque d’instabilité politique très élevé, risque non négligeable sur la sécurité des étrangers, notamment occidentaux. Et tous les observateurs s’accordent pour constater que la situation s’est dégradée encore ces derniers mois. Attention à un phénomène constaté depuis plusieurs années dans les transactions avec des filiales de grands groupes étrangers : le plus souvent une bonne partie du personnel a été rapatriée et il n’y a plus de décideurs pour les paiements. Plusieurs exportateurs ont été ainsi piégés et ont subi des retards de plusieurs mois. Avant toute signature de contrat, se préoccuper du circuit réel des paiements et de préférence se faire payer directement par la maison-mère.

Les entreprises pakistanaises ne sont pas mauvaises payeuses en elles-mêmes, mais leur trésorerie est fragilisée en raison de la dégradation de la situation économique du pays ces derniers mois et de l’extrême faiblesse du système bancaire. De nombreux retards de paiement et défaillances d’entreprises sont signalés sur ce pays. À noter qu’une réforme du droit de la faillite est entrée en vigueur en juillet 2009, introduisant une sorte de procédure de sauvegarde. Attention également à la pratique assez commune des banques pakistanaises d’utiliser les Incoterms de façon erronée, FOB avion, par exemple. La plus grande prudence et la plus grande rigueur s’imposent dans les transactions commerciales avec le Pakistan.

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Très difficile en raison du manque total de transparence. Ne pas s’attendre à des informations très fiables. A priori aucun organisme ne s’engage à communiquer des informations sur les entreprises pakistanaises. Se rapprocher des milieux d’affaires et institutionnels français et européens et des autres fournisseurs.
À signaler néanmoins un prestataire basé à Hong Kong qui donne des informations de base :

• Asian CIS
www.asiancredit.com
Tél. : +886 2 2875 4355
Fax. : +886 2 2875 4360
sales@asiancredit.com

Moyens de paiement

Monnaie locale
La roupie pakistanaise (PKR).

Taux de change au 9 mai 2019 :
1 EUR = 158,185 PKR
1 PKR = 0,00629 EUR
1 USD = 141,264 PKR
1 PKR = 0,00705 USD

Meilleure monnaie de facturation des échanges
L’euro et le dollar (USD).

Conseillés
Le crédit documentaire irrévocable et confirmé. Éventuellement un virement bancaire s’il est possible de faire émettre une lettre de crédit standby (celle-ci commence à être de plus en plus utilisée au Pakistan ; certains importateurs ont cette possibilité), ou encore faire couvrir par une assurance-crédit (cette dernière solution peut s’avérer difficile à trouver et onéreuse). On peut trouver les règles en vigueur en matière d’importation sur le site de la State Bank of Pakistan (http://www.sbp.org.pk/fe_manual/chapters/chapter13.htm). À noter que l’article 14 stipule qu’il est interdit d’émettre des crédits transférables ou « revolving » au Pakistan. L’article 17, pour sa part, mentionne les seuils en dessous desquels, le crédit documentaire n’est pas obligatoire : 5 000 USD dans la majorité des cas, 15 000 USD pour les autres.

Attention : le 12 mai 2015, la State Bank of Pakistan a exprimé ses inquiétudes concernant le projet de budget gouvernemental 2015/2016. Celui-ci prévoit, entre autres, de nouvelles taxes sur les crédits documentaires, ce qui pourrait compliquer les opérations d’importations en alourdissant leurs coûts. Ce projet prévoit également des taxes sur d’autres opérations financières, ce qui, selon la SBP, pourrait entraîner sur le marché local, une augmentation des transactions en espèces. Il semblerait que le pourcentage défini serait de 1 %, sous toutes réserves.

Déconseillés
Tous les autres.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
La pratique du paiement d’avance ou à vue est très répandue (voir les conditions plus bas). Sinon, en matière de crédit 30 à 60 jours maximum à condition que la transaction soit sécurisée.

Risques de retards de paiement
Plus que probables si les opérations ne sont pas sécurisées par une garantie. Surtout compte tenu de l’insuffisance de devises fortes. 1 à 2 mois de retard ne sont pas rares à constater.

Acomptes à la commande
Il est possible d’en négocier, et même très fortement recommandé d’en demander, selon le montant de la transaction. À noter qu’en août 2015, la State Bank of Pakistan a rétabli la possibilité de percevoir des acomptes sans contrepartie d’une garantie bancaire, pour des montants inférieurs à 10 000 USD. Au delà de ce montant, il faut impérativement une « performance guarantee ».

Garanties bancaires locales

On peut obtenir des garanties bancaires classiques, mais elles sont souvent assez onéreuses.

Tribunal compétent en cas de litige

• En principe, un tribunal local uniquement. Une décision rendue en France ne sera pas reconnue.
• Pour les montants élevés, choisir une cour d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale (ICC).
• Sinon, essayer un accord amiable.

Mobilité

Contacts

Les acteurs privés

CCI France Pakistan
Localisation : Karachi
41-R, Block 6
Dr. Mahmood HUssain Road
P.E.C.H.S.
Karachi
Tél. : +92 (0) 21 3438 4629
pfba.pakistan@gmail.com
https://www.ccifrance-international.org/le-reseau/les-cci-fi/asie-oceanie/exporter-s-implanter-pakistan.html
Salveo
Localisation : Dhaka (Bangladesh)
pakistan@salveo.international
https://salveo.international

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2019 » de la Banque mondiale, le Pakistan est classé au 142e rang mondial (+29 places par rapport à 2018) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

• À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 75 h. ; coût 356 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (55 h. ; 118 USD).

• À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 120 h. ; coût 476 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (143 h. ; 250 USD).

Actualités : Pakistan

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.