fbpx

Sénégal

Économie

Informations pays

Population (millions, 2019) : 16,31
Capitale : Dakar
Devise : Franc CFA

Indicateurs économiques
Taux de croissance du PIB réel (1) : 2020 : -0,69 % (estim.) ; 2019 : 5,29 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2019) (2) : 3 440

Source : (1) FMI (2) Banque mondiale.

Conjoncture

Les mesures d’endiguement de la pandémie de Covid-19 ont fortement affecté certains secteurs, à commencer par le tourisme (8 % du PIB), à l’arrêt depuis la fermeture de liaisons aériennes, l’hôtellerie/restauration et les transports, sous le coup de l’état d’urgence décrété le 23 mars. L’activité portuaire est ralentie et le fret aérien raréfié, entraînant une hausse des coûts de transport pour l’industrie. Des difficultés d’écoulement de la production agricole et d’accès aux intrants importés apparaissent. Les baisses d’activité subies ont conduit le secteur formel à recourir progressivement aux congés et au chômage technique. Le secteur financier, soulagé par les premières mesures de la BCEAO, constate une hausse des défauts, notamment des particuliers, et une chute des nouveaux crédits. Toutefois, l’absence de confinement total et le relâchement des mesures restrictives depuis juin a permis une reprise partielle de l’activité économique.

Les prévisions macroéconomiques sont ainsi drastiquement revues à la baisse pour l’année 2020. La mission FMI de septembre a revu la prévision de croissance du PIB à -0,7 % en 2020 (contre 6,8 % prévus en janvier, 3 % fin avril) mais avec un rebond à 5,2 % en 2021 et 7,2 % en 2022. L’inflation pourrait augmenter (à environ 2 % au lieu de 1,5 %), même si aucune flambée de prix n’est constatée jusqu’à présent, ne nécessitant aucune mesure de blocage de prix. Au plan externe, la baisse des recettes touristiques et celles (très probables) des exportations, des IDE et des transferts de migrants (15% du PIB officiellement) devraient être en partie compensées par la baisse des cours du pétrole (dont le Sénégal est un importateur net) et la contraction de la demande intérieure.

L’impact de la crise sanitaire se fait également sentir sur les finances publiques. Le déficit budgétaire pour 2020 a été revu de 3 % à 6,2 % du PIB par le FMI, sous l’effet conjugué de la baisse des recettes et de la hausse de certaines dépenses budgétaires pour faire face à la pandémie. La dette publique (dont la notation venait d’être dégradée en janvier) devrait s’établir à 65,6 % du PIB en 2020 et 2021 pour redescendre à 64,8 % en 2022. Une LFI devrait être adoptée d’ici mi-octobre.

Source : https://www.tresor.economie.gouv.fr

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2019, Mds EUR, évolution sur 2018) :
Export : 3,026 (+20,13 %)
Import : 6,446 (+8,64 %) 

Cinq premiers fournisseurs (avec part de marché) :
1 – Union européenne 43,4 %
2 – Chine 10,7 %
3 – Nigeria 5,1 %
4 – Russie 4,5 %
5 – Turquie 3,7 % 

(Exportations françaises 2019 : 1,072 Md EUR, +30,64 %) 

Source : IHS Markit Global Trade Atlas et OMC pour les fournisseurs. 

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

Appréciation du crédit manager Moci

Risque pays : moyen à surveiller
Risque client : moyen à surveiller

Notes de risque pays

OCDE : 5/7 (octobre 2020)
Euler Hermes : C2, risque de court terme moyen (novembre 2020)
Coface : pays B ; environnement des affaires B (novembre 2020)
Credendo : court terme : 5/7 ; commercial : C ; risque de transfert : 5/7 (novembre 2020).

Environnement des affaires
Classement « Doing Business 2020 » (1) : 123/190 (France : 32e)
Indice de perception de la corruption (2) : 66/180

Sources : (1) Banque mondiale (2) Transparency International.

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Ne s’attendre qu’à des informations très basiques et peu fiables. La meilleure source d’information demeure la consultation des milieux d’affaires et institutionnels français implantés localement.

Moyens de paiement

Monnaie locale
Le franc CFA BCEAO (XOF).

Le Sénégal est membre de l’UEMOA dont l’institut d’émission est la BCEAO (Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest). Le franc CFA est rattaché à l’euro, avec une parité garantie par le Trésor français. Sa convertibilité et les transferts sont soumis à une réglementation des changes stricte : les transferts de fonds vers l’étranger, notamment, sont autorisés par la BCEAO sur justificatif et doivent passer par un intermédiaire agréé (établissements financiers). 

Attention : dans la zone UEMOA, le Franc CFA va être remplacé par une nouvelle appellation, l’ECO, d’ici la fin de l’année 2020 ou courant 2021. Le 20 mai, la France a renoncé au dépôt auprès du Trésor français de la moitié des réserves de change de la Banque centrale de la zone UEMOA, et s’est retirée de ses instances de gouvernance.

Taux de change :
1 XOF = 0,001524 EUR
1 EUR = 655,957 XOF

Meilleure monnaie de facturation des échanges
L’euro (EUR).

Conseillés
Virement Swift, garanti soit par une assurance-crédit, soit par une lettre de crédit standby (mais cette dernière est encore peu utilisée). Le crédit documentaire irrévocable et confirmé. Pour contourner les risques élevés de non-transfert, voir les possibilités de virements offshore, à partir de banques européennes.

Déconseillés
Tous les autres.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
Essayer le paiement d’avance. Sinon, 30 jours maximum, si la transaction est sécurisée. Les importateurs essayeront d’obtenir 60 à 90 jours compte tenu des difficultés de bénéficier de financements bancaires. Rester ferme.

Risques de retards de paiement
Les retards sont très fréquents si les opérations ne sont pas sécurisées par une garantie et peuvent aller de 30 à 60 jours, voire beaucoup plus.

Acomptes à la commande
Très fortement recommandés. Veiller à sécuriser le règlement du solde.

Garanties bancaires locales

Auprès des principales banques. Les délais d’obtention sont longs et les commissions élevées.

Tribunal compétent en cas de litige

• En principe, tribunal local. Dakar, de préférence. Attention, délais très longs, en moyenne 740 jours selon la Banque mondiale.

• Pour le droit applicable, le droit local est favorable. Le Sénégal adhère en effet à l’OHADA (Organisation pour l’harmonisation africaine du droit des affaires), un traité qui a permis le développement d’un système harmonisé de droit africain. Il est entré en vigueur en 1999 dans une quinzaine de pays d’Afrique (17 à ce jour). Il offre un cadre juridique clair et précis. De plus en plus de contrats sont soumis à ce droit. 

• Une action devant un tribunal français est possible mais l’exécution au Sénégal est longue. 

Classement Banque mondiale, règlement insolvabilité, 2020 : 96/190

Le conseil du crédit manager

La situation n’est pas brillante sur le plan économique, et le système bancaire est toujours aussi fragile. Les impayés et les défaillances d’entreprises restent à des niveaux élevés. Cette situation devrait se prolonger en 2019. Le comportement payeur des entreprises sénégalaises n’est pas mauvais en soi, mais le manque de soutien des banques, surtout auprès des PME, et la pénurie de devises, les pénalisent lourdement. Le risque de non-transfert reste très élevé (noté 5/7 par Credendo).

À noter que les exportateurs américains pratiquent beaucoup le crédit documentaire offshore.

Il est essentiel d’être très prudent dans les transactions commerciales avec le Sénégal et de privilégier le paiement d’avance quand c’est possible.

Mobilité

Contacts

Les acteurs publics

Business France
Localisation : Ambassade de France au
Sénégal
1 rue El Hadji Amadou Assane Ndoye –
BP 4048 Dakar
Tél. : +221 33 839 53 72
https://www.businessfrance.fr
Douane
L’attaché douanier près l’ambassade de
France au Sénégal
Zone de compétence : Sénégal, Bénin,
Guinée, Mauritanie, Guinée-Bissau,
Gambie, Cap-Vert, Mali, Niger, Tchad,
Burkina-Faso, Togo, Côte d’Ivoire.
Tél. : 00 221 33 839 53 00
dakar.dgddi@douane.finances.gouv.fr
https://www.douane.gouv.fr/fiche/lannuaire-des-attaches-douaniersletranger
Service économique régional de la DG Trésor
SE de Dakar
Tél. : +221 33 839 53 81
https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/NotreEquipe/SN

Les acteurs privés

Ceemo
Lot 32, voie de dégagement nord
Dakar 13007
Tél. : +221 33 834 43 53
contact@ceemo.net
http://www.ceemo.net

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2020 » de la Banque mondiale, le Sénégal est classé au 142e rang mondial (-3 places par rapport à 2019) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 61 h. ; coût 547 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (26 h. ; 96 USD).

À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 61 h. ; coût 547 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (26 h. ; 96 USD).

Actualités : Sénégal

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.