fbpx

Australie

Économie

Informations pays

Population (millions, 2019) (1) : 25,5
Capitale : Canberra
Devise : Dollar australien (AUD)
Décalage horaire avec la France : entre + 6 h et +10 h selon les zones du pays et les périodes de l’année.
Climat :
Tropical (nord), tempéré (sud-est), désertique (centre) et subtropical (sud-ouest).
À Sydney
• Température moyenne la plus basse en juillet : 8ºC.
• Température moyenne la plus haute en janvier : 30ºC.

Indicateurs économiques :
Taux de croissance du PIB, prix constant (1) : 2020 : -4,1 % (estim.) ; 2019 : +1,8 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2019) (2) : 51 560

Source : (1) FMI (2) Banque mondiale.

Conjoncture

Le Commonwealth d’Australie, grand comme quatorze fois la France, peuplé de 25 millions d’habitants, est désormais la douzième économie mondiale selon le classement du FMI. Les forces traditionnelles de son économie sont ses ressources primaires très abondantes et variées (fer, charbon, gaz, pétrole, uranium, or, cuivre, terres rares) et une agriculture productive et tournée vers l’exportation.

L’économie australienne connait une croissance ininterrompue depuis 1991 (record de l’OCDE), qui arrivera à terme en 2020 du fait de la crise du COVID-19. L’économie du pays est tirée par le commerce de ses richesses minérales avec ses partenaires asiatiques. L’Australie, membre du G20, en a exercé la présidence en 2014, durant laquelle elle a surtout mis en avant la question du développement des infrastructures, obtenant la création d’un Global Infrastructure Hub, nouvelle institution basée à Sydney. Malgré l’effet de la crise financière de 2008 sur les finances publiques, et la crise du COVID-19 qui a presque doublé la dette souveraine, le pays est un des derniers dont la dette est notée AAA par toutes les agences.

L’Australie est traditionnellement un pays fortement exportateur et libre-échangiste. Elle est particulièrement active au sein de l’OMC, tout en déployant une stratégie de conclusion d’accords de libre-échange, régionaux et bilatéraux avec ses principaux partenaires. Après avoir signé ces ALE avec ses grands clients asiatiques (Chine, Japon, Corée du Sud, ASEAN) et le Partenariat Transpacifique, le prochain objectif australien est la conclusion d’un ALE avec l’Union européenne, deuxième partenaire commercial de l’Australie.

Source : DG Trésor www.tresor.economie.gouv.fr

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2019, Md EUR, évolution sur 2018) (3) :
Export : 242,077 (+11,02 %)
Import : 190,970 (-0,76 %)

Cinq premiers fournisseurs (3) (avec part de marché) :
1 – Chine 25,8 %
2 – Union européenne 15,9 %
3 – États-Unis 11,9 %
4 – Japon 7,40 %
5 – Thaïlande 4,80 %
(Exportations françaises 2019 : 2,650 Md EUR, +0,69 %)

Sources : IHS Markit Global Trade Atlas et OMC pour les fournisseurs. 

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

Appréciation du credit manager Moci

Risque pays : très bon
Risque client : bon, mais à surveiller

Notes de risque pays

OCDE : N. C. (octobre 2020)
Euler Hermes : AA1, risque de court terme faible (novembre 2020)
Coface : pays A3 ; environnement des affaires A1 (novembre 2020)
Credendo : court terme : 1/7 ; commercial : C ; risque de transfert : 1/7 (novembre 2020).

Environnement des affaires :
classement « Doing Business 2020 » (1) : 14/190 (France : 32e)
Indice de perception de la corruption (2) : 12/180

Sources : (1) Banque mondiale. (2) Transparency international.

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Attention ! En dehors des sociétés cotées en Bourse et de quelques grandes entreprises, il n’existe aucune obligation de publication des comptes en Australie pour les TPE et certaines PME. Comme en Grande Bretagne, elles ne sont tenues qu’à publier un minimum d’informations. Aussi, les informations fournies sont-elles souvent très pauvres et non significatives. On recommande de se renseigner aussi auprès des milieux d’affaires français et européens locaux et des autres fournisseurs.

À noter : Illion, anciennement D&B Australia, publie régulièrement des études sur le comportement payeur des entreprises australiennes et néo-zélandaises : https://www.illion.com.au/australian-
late-payments/

Moyens de paiement

Monnaie locale
Le dollar australien (AUD).
Totalement convertible.

Taux de change au 12 novembre 2020 :
1 EUR = 1,61797 AUD
1 AUD = 0,61796 EUR
1 USD = 1,37227 AUD
1 AUD = 0,72858 USD

Meilleures monnaies de facturation des échanges
Le dollar américain, l’euro et le dollar australien.

Conseillés
Selon le montant de la transaction et la solvabilité de l’acheteur, soit virement bancaire Swift garanti éventuellement par une lettre de crédit standby ou par une assurance-crédit, soit crédit documentaire confirmé.

Attention ! Si en matière de crédit documentaire, les commissions sont en principe identiques à celles pratiquées en France, certaines banques régionales australiennes pratiquent des taux de commission plus élevés.

Déconseillés
Tous les autres.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
Le délai standard de paiement est de 30 jours. Selon le Baromètre Atradius des pratiques de paiement Asie-Pacifique (mai 2019), localement le délai moyen de règlement était de 24 jours (84 % des factures sont émises à 30 jours maximum).

Risques de retards de paiement
Certaines des données ci-après sont issues d’informations recueillies avant la pandémie de Covid-19. Suite à celle-ci, on a constaté dans la quasi-totalité des pays de nombreux retards de paiement, de 15 jours au minimum à plus de 30 jours selon les premières estimations.

Dans son étude sur l’évolution du BFR dans le monde, publiée fin juillet 2020, Euler Hermes indique pour l’Australie en 2019, un DSO moyen de 51 jours (55 en 2018), 25 % des entreprises payant en moyenne après 69 jours.

En septembre 2020, Illion a publié une étude sur les retards de paiement. Sur le marché domestique, les délais de paiement se sont détériorés de plus de 20 % en un an. Le délai moyen de retard est remonté à 11 jours (pour rappel, 9,9 jours en 2019), les secteurs les plus mauvais payeurs étant le secteur minier, la grande distribution, la pêche, les services et la métallurgie.

Dans une étude sur les pratiques de paiement en Asie Pacifique, publiée en juillet 2020, Coface mentionne pour l’année 2019 un délai moyen de paiement de 36 jours. 66,7 % des entreprises ont fait face à des retards de paiement, et 9,1 % des retards étaient supérieurs à 90 jours.

Acomptes à la commande
Il est possible d’en obtenir, mais ils sont parfois difficiles à négocier. En demander peut-être considéré comme une marque de méfiance par le client.

Garanties bancaires locales

Pas de problème particulier pour en obtenir, notamment des lettres de crédit standby ou garantie de bonne fin de paiement. Les délais sont en principe très rapides. Les coûts dépendent de la banque et de la surface financière du donneur d’ordres.

Tribunal compétent en cas de litige et droit applicable

• En cas de litige, les entreprises australiennes recourent de plus en plus souvent à des procédures de médiation ou d’arbitrage, plutôt qu’aux tribunaux classiques.

• Au plan judiciaire, les tribunaux compétents sont les « Local Courts » et les « District Courts », pour des montants qui peuvent différer d’un État à un autre. En général, les Local Courts sont compétentes pour des montants allant jusqu’à 60 000 AUD maximum. Les District Courts sont compétentes entre 60 000 et 750 000 AUD. Au-delà de 75 000 AUD, la Supreme Court est seule compétente. Rappelons qu’il n’existe pas de tribunaux de commerce au sens où nous l’entendons en France, sauf dans quelques États où la District Court dispose d’une chambre commerciale spécialement dédiée aux litiges entre commerçants.

Un projet d’uniformisation au niveau national est en gestation depuis de longues années et pourrait voir le jour prochainement. En effet, à ce jour, chaque État fédéré possède son propre système judiciaire, coiffé par une Cour suprême. L’État fédéral dispose de la Cour fédérale (Federal Court) et de la Cour Suprême de l’État fédéral (High Court of Australia), qui est la juridiction d’appel de la Cour fédérale et des juridictions suprêmes des États fédérés.

• Les jugements obtenus de tribunaux étrangers sont généralement applicables en Australie, sous réserve de leur enregistrement préalable. Cet enregistrement a été grandement simplifié par le Foreign Judgments Act 1991, qui s’applique à la plupart des cours étrangères (à l’exception notable de celles des États-Unis).

• Néanmoins, nous recommandons de privilégier l’action devant les tribunaux locaux. L’exécution sera beaucoup plus rapide que l’exequatur d’un jugement rendu en France. Ceci d’autant plus que nous sommes dans un pays à système juridique très différent : common law et non civil law.

• Privilégier aussi la transaction extrajudiciaire.

Classement Banque mondiale, règlement insolvabilité, 2020 : 20/190

Le conseil du credit manager

Compte tenu de ce qui est écrit dans cette fiche en matière de facturation sur le marché domestique, sur des opérations d’exportation classiques, en principe ne pas accorder de délais supérieurs à 30 jours et être très vigilant sur le respect des échéances. Il est nécessaire, comme dans presque tous les pays, de sécuriser les opérations d’un montant significatif, surtout avec les nouveaux clients. La crise n’épargne pas ce pays : il a connu six années consécutives de hausse des défaillances d’entreprises. Selon le Bureau des statistiques australien, pour les entreprises, les faillites avaient connu une forte hausse sur 2015, puis la tendance s’était inversée en 2016 et 2017 mais les défaillances sont reparties à la hausse en 2018 et 2019. Mais attention, il faut être très vigilant dans l’analyse des faillites en Australie, les chiffres recueillis pouvant être très différents d’un prestataire à un autre, selon que les faillites personnelles ont été prises en compte ou non. Pour nous, les statistiques du Bureau précité sont les plus fiables. Comme pour la plupart des pays, les assureurs-crédit sont pessimistes pour les années à venir, même si, comme dans de nombreux autres pays, des dispositions ont été prises pour « freiner » l’explosion des défaillances suite à la pandémie en cours. Émises à des périodes différentes, ces prévisions diffèrent parfois quelque peu. Ainsi, Atradius prévoit une hausse d’environ 11 % sur 2020 puis 34 % sur 2021. La Coface anticipe une variation de 50 % entre 2019 et 2021. Mais Euler Hermes, ne prévoit que 11 % sur la même période.

Tendance plus préoccupante : depuis quelques années, sur le terrain, les exportateurs ayant contracté sans sécurité particulière, ont constaté des retards significatifs pour les transactions de montants élevés, conséquences le plus souvent de contestations plus ou moins fantaisistes sur la qualité des marchandises livrées ou des prestations effectuées.

Un conseil : soigner la rédaction du contrat. La culture juridique des Australiens est plus d’inspiration américaine que britannique. L’Australien ne laisse passer aucune faute, aucun vide ni aucune ambiguïté dans un contrat. Il en profite immédiatement. En Australie, on souffre surtout d’un déficit d’information économique et financière sur les entreprises. La plupart d’entre elles n’ont en effet pas d’obligation légale de déposer ou de publier leurs comptes auprès d’organismes tels que les greffes des tribunaux de commerce. Il n’est pas rare, en outre, d’être confronté à une certaine réticence à communiquer des éléments aussi courants que le chiffre d’affaires ou les effectifs, lors d’un premier contact. Étant donné le faible nombre d’entreprises australiennes cotées en Bourse qui doivent, elles, rendre publics leurs comptes, le recours aux agences d’informations spécialisées est courant, mais leur efficacité reste limitée.

Mobilité

Chiffres clés

Population (2018) : 25,5 millions d’habitants, dont population urbaine : 86 %.
Langues : anglais.
Religions : chrétiens : 68 % ; bouddhistes : 1,9 % ; musulmans : 1,5 %.
Nombre de Français immatriculés (2018) : 24 834.
Nombre d’entreprises françaises implantées : 545.
PIB/hab. en parité de pouvoir d’achat (2018) : 52 373 USD.
Taux de croissance du PIB (2018) : + 2,8 %.
Émissions CO2 (tonnes/hab., 2017) : 16,45 t.
Indicateur global de sécurité (GPI, 163 pays, 2018) : 13e, niveau « très élevé ».

Sources : MEAE, Banque mondiale, Commission européenne (base de données EDGAR), FMI, Institute for Economics & Peace pour le GPI et Le Moci.

S’y rendre

Formalités
Pour un séjour d’une durée maximale de 3 mois (tourisme, voyage d’affaires, visite privée ou familiale), le détenteur d’un passeport français doit être en possession d’une autorisation électronique de voyage (eVisitor – subclass 651).

La demande s’effectue en ligne (https://www.border.gov.au/Trav/Visa-1/651-/eVisitor-Online-application). La procédure est gratuite. Aucune vignette n’est apposée dans le passeport mais un courriel de confirmation, précisant la date de délivrance et les conditions liées au visa, est transmise au demandeur.

Une demande d’eVisitor doit être formulée pour chaque membre d’une famille, y compris les enfants, qu’ils disposent de leur propre passeport ou qu’ils figurent sur le passeport de l’un des parents. L’intéressé doit voyager avec le passeport déclaré lors de la demande d’eVisitor ; en cas de délivrance d’un nouveau titre de voyage, le détenteur doit en informer sans délai et en tout état de cause avant la date de son voyage, les autorités australiennes.

En mars 2018,  le gouvernement australien a aboli le visa 457 (permettant d’offrir un travail aux talents étrangers lorsque les entreprises australiennes n’arrivaient pas à les identifier localement) en le remplaçant par le visa 482 (Temporary Skill Shortage, TSS).

Ce visa TSS comporte deux catégories : le TSS Short Term et le TSS Medium Term. La philosophie de ce nouveau visa reste assez similaire mais évolue de façon à encourager d’avantage le recrutement du personnel australien, en rendant plus contraignantes les conditions d’obtention, le coût (pouvant atteindre 15 000 dollars) et l’accès à la résidence permanente.

Important
Ne pas réserver de vols ou prendre des engagements de voyage jusqu’à ce que vous obteniez un visa pour l’Australie. Le ministère de l’immigration ne sera pas responsable de toute perte financière subie par les citoyens français dont la demande de visa a été finalisée plus tard que prévu ou si une demande a été refusée.

Sources : Ambassade d’Australie en France et Polyglot Group.

Y travailler

Le marché du travail
Il est pratiquement impossible de trouver un emploi en Australie depuis la France, sauf en cas de détachement dans la filiale australienne d’une société française ou internationale. La recherche d’emploi s’effectue essentiellement sur place, mais il est vivement recommandé au candidat de se renseigner sur l’état du marché du travail dans son secteur d’activité, ainsi que des diplômes et brevets à avoir validés, avant d’entreprendre toutes les démarches pour obtenir l’autorisation d’immigrer. Les autorités australiennes ont une politique d’immigration de plus en plus restrictive afin de favoriser l’emploi local et beaucoup de visas ne permettent plus l’accès à la Résidence Permanente. Les filiales de sociétés françaises ou étrangères recrutent en priorité du personnel local.

Selon le gouvernement australien, les secteurs qui vont recruter de façon importante pendant la période 2019-2023 en nombre d’emploi sont les suivants :
– soins et santé (+ 1 663 900 emplois) ;
– commerce de détail (+ 1 286 900 emplois) ;
– construction (+ 1 167 200 emplois) ;
– services professionnels, scientifiques et techniques (+ 1 033 000 emplois) ;
– éducation et formation (+ 1 024 300 emplois).

Sources : Polyglot Group et www.sbs.com.au/yourlanguage/hindi/en/article/2018/07/23/australias-10-most-demand-jobs-revealed.

Le cadre légal du travail
Salaire minimum légal :
18,93 AUD/jour (12 euros) ; 719,2 AUD/semaine (458 euros).

Durée de travail : 38 heures/semaine.

Durée de la période d’essai/du préavis : varie d’une a quatre semaines dépendant de l’ancienneté de l’employé dans l’entreprise. Tous les employés de plus de 45 ans et qui travaillent dans l’entreprise depuis plus d’un an, se voient accorder une semaine supplémentaire de préavis.

Nombre d’heures travaillées par an (2017) : 1 676 heures par personne.

Emploi à temps partiel/total (2017) : 25,7 %.

Rémunération, avantages et impôts : la plupart des employés perçoivent un salaire fixe mais sont éligibles pour d’autres avantages dont la retraite complémentaire, des bonus, une voiture ou des indemnités.

Jours chômés hebdomadaires : samedi et dimanche.

Horaires de travail
Bureaux : 9 h – 17 h.
Banques : du lundi au jeudi 9 h 30 – 16 h, vendredi 9 h 30 – 17 h.
Bureaux de poste : 9 h 30 – 17 h.
Magasins et centres commerciaux : 8 h 30 – 9 h – 17 h – 17 h 30. Parfois des nocturnes le jeudi ou le vendredi jusqu’à 21 h ou 21 h 30.

Sources : MEAE, Wageindicator.org, Polyglot Group et Business France.

Meilleurs sites d’emploi
www.my-australian-job.com
www.thepolyglotgroup.com.au
www.border.gov.au/Trav/Work/Skil
www.seek.com.au
www.jobsearch.com.au
https://jobsearch.gov.au
www.adzuna.com.au

Vie pratique

Coût de la vie
Monnaie : dollar australien (AUD). Librement convertible.
Taux de change : 1 EUR = 1,57 AUD (12-04-2019).
Indice Big Mac : 4,35 USD.

Se loger : entre 1 300 et 2 300 euros/mois dans le centre de Sydney pour un studio ; entre 2 300 et 4 000 euros pour un trois pièces. Le marché de l’immobilier est dynamique et en pleine expansion. Cependant les loyers sont chers. Les annonces sont disponibles sur internet, ainsi que dans les journaux locaux et les magazines immobiliers. Le loyer est payé à la semaine Il est impératif d’établir par écrit un contrat de location (« tenancy agreement »). Évitez les ententes verbales.

Indice Mercer du coût de la vie (logement compris, 209 villes) : Sydney (29e), Melbourne (58e), Canberra (77e), Brisbane (84e) et Adelaïde (87e).

Sources : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), Expat.com, Mercer, Numbeo.com, The Economist et XE currency converter.

Informations utiles
Nature du réseau électrique
220 volts, prise spécifique Australie et Nouvelle-Zélande.

Télécommunications
Indicatif téléphonique : + 61 (Sydney : 2, Canberra : 2, Melbourne : 3, Perth : 8).
Qualité du réseau mobile : bonne.
Qualité du réseau Internet : bonne.

Principaux jours fériés 2019
25 décembre : Noël.
26 décembre : Boxing Day.

Distances de ville à ville
Sydney – Canberra : 290 km.
Sydney – Melbourne : 878 km.

Déplacements de ville à ville
Le réseau routier est bon, mais les distances sont très grandes entre les principales villes. Il existe un grand nombre de vols quotidiens vers les principales villes.

Contacts

Les acteurs publics

Business France
31 Market Street, St Martins Tower,
Level 35 –
Sydney, NSW 2000
Tél. : +61 (0)2 9264 2711
https://www.businessfrance.fr
Service économique régional de la DG Trésor
SER de Canberra
Pays de la zone de compétence :
Australie, Nouvelle-Zélande, Iles Cook,
Fidji, Kiribati, Iles Marshall, Micronésie,
Nauru, Nioué, Palaos, Papouasie-Nouvelle-
Guinée, Iles Salomon, Samoa, Tonga,
Tuvalu, Vanuatu, Guam.
Tél. : +61 2 6216 0116
https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/AU

Les acteurs privés

Altios
Localisation : Sydney
Suite 402, Level 4, 44 Miller St
Sydney, 2060, NSW
Tél. : + 61 2 9164 4199
m.elgue@altios.com
https://altios.com
Expandys Consulting Pty Ltd
2/50 Yeo St, Neutral Bay,
NSW 2089, Sydney
Tél. : +61 (0)8 6118 9000
australia@expandys.com
http://www.expandys.com
French Australian Chamber of Commerce
– Adelaide
Ground Floor, 5 Cooke Terrace
Wayville, Adelaide SA 5034
Tél. : (+61) 449 921 928
sa@facci.com.au
– Brisbane
Central Plaza Two, level 18,
66 Eagle Street,
Brisbane QLD 4000
Tél. : (+61) 431 691 333
qld@facci.com.au
– Melbourne
Level 5,121 Exhibition Street,
Melbourne VIC 3000
Tél. : (+61) 416 140 603/
T (+61) 3 9027 5646
vic@facci.com.au
– Perth
Level 3, 160 St Georges Tce
Perth WA 6000
Tél. : (+61) 478 109 658
wa@facci.com.au
– Sydney
Level 35, 31 Market Street,
Sydney NSW 2000
Tél. : (+61) 2 9099 1320
nsw@facci.com.au
https://www.facci.com.au
Salveo
Localisation : Sydney
australie@salveo.international
https://salveo.international

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2020 » de la Banque mondiale, l’Australie est classée au 106e rang mondial (-3 places par rapport à 2019) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

• À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 36 h. ; coût 766 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (7 h. ; 264 USD).

• À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 39 h. ; coût 539 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (4 h. ; 100 USD).

Actualités : Australie

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.