fbpx

Tanzanie

Économie

Informations pays

Population (millions, 2018) : 51,05
Capitale : Dodoma
Devise : Shilling tanzanien (TZS)

Indicateurs économiques :
Taux de croissance du PIB réel (1) : 2019 : 6,6 % (estim.) ; 2018 : 6,4 %
Revenu national/hab. en parité de pouvoir d’achat (USD, 2017) (2) : 2 880

Source : (1) FMI (2) Banque mondiale.

Conjoncture

La croissance économique de la Tanzanie a quelque peu ralenti, à 6,5 % en 2017 et 6,8 % attendue en 2018, mais le pays demeure un de ceux en Afrique qui progresse le plus vite.
L’inflation est stable, à 5,4 % en 2017 et 5 % en 2018. Le gouvernement a réduit ses dépenses, réorientant les flux vers les investissements et le développement. Le déficit du compte courant a été ramené à 1,5 milliard de dollars (Md USD)*, soit 3,1 % du PIB), tandis que la dette représente, avec 26 Mds USD, 31,2 % du PIB. En valeur, sur 12 mois à fin juin 2017, les exportations ont baissé de 6,2 % et les importations de 16,7 %. La Bank of Tanzania a réduit ses taux de 16 % à 9 % en août.

Le secteur minier est dans l’incertitude. En mars 2017, le gouvernement a interdit l’exportation de minerais d’or et de cuivre pour lutter contre leur fuite illégale et a commandé un audit de la filière. Le ministre des Mines a été limogé en mai et non remplacé, tandis qu’une amende record était infligée à Acacia (groupe canadien Barrick Gold) pour impôts impayés. Barrick Gold a proposé en octobre un arrangement : versement de 300 M USD, la création d’une nouvelle entreprise avec l’État et cession à cette dernière de 16 % du capital de ses mines aurifères.

En juillet 2017, trois lois ont été votées tendant à réduire la corruption et l’évasion fiscale, à augmenter la fiscalité et la participation de l’État, et obliger à construire des raffineries pour accroître la valeur ajoutée. En octobre, le gouvernement a fait construire par l’armée un mur autour de la mine de tanzanite de Mererani afin qu’il n’y ait pas de sortie frauduleuse, la Banque centrale se portant à l’achat. Le même jour, l’estimant sous-évaluée, le gouvernement a bloqué l’expédition de 71 654 carats de Williamson, la mine de Petra Diamonds.

Dans les infrastructures, la construction du East African Crude Oil Pipeline (1445 km ; 3,5 Mds d’investissement) a démarré en novembre : il doit relier le gisement pétrolier ougandais près du Lac Albert (en production en 2020) au port tanzanien de Tanga. Le Turc Yapi Merkezi Insaat construira la ligne ferroviaire du port de Dar es Salaam à Morogoro (investissement 1,22 Md USD ; 300 km) puis de Morogoro à Makutupora (investissement 1,92 Md USD ; 336 km). Au total, le gouvernement consacrera 14,2 Mds USD sur cinq ans pour construire 2 561 km de voies ferrées reliant le port de Dar es Salaam à divers points du pays.
La récolte agricole a été bonne, permettant en novembre 2017 la levée de l’interdiction d’exporter du maïs, instaurée en juin.
L’Allemand Ferrostaal, avec Mbolea and Petrochemicals (filiale du Danois Holdor Topsoe), le Pakistanais Fauji Fertilizer et Tanzania Petroleum lancent un projet d’usine d’engrais à Kilwa (investissement 1,9 Md USD ; 1,3 Mt d’urée/an).

Parmi les autres faits marquants, le Français IGN FI numérisera le foncier et les transactions immobilières du pays. Vodacom Tanzania a vendu 24 % de Helios Towers Tanzania à sa maison-mère HTA Holdings. Dans la santé, le CHU Muhimbili Univesity of Health and Allied Sciences (MUHAS) a été inauguré.

Le tourisme progresse avec 1,28 million de visiteurs en 2016 (+13,2 %) et des recettes en hausse (2,1 Mds USD, + 15,7 %). Un musée ultra moderne financé en grande partie (80 %) par
l’Union européenne (UE) a été inauguré à Olduvai Gorge, dans la Ngorongoro Conservation Area.

Source : Rapport CIAN / Le MOCI, édition 2018

Commerce extérieur

Échanges de marchandises (2017, Md USD, évolution sur 2016) :
Export : 4,526 (-12 %)
Import : 9,932 (+7 %)

Quatre premiers fournisseurs (avec part de marché) :
1 – Chine 20,8 %
2 – Inde 18,1 %
3 – Union européenne 12,4 %
4 – Émirats arabes unis 7,5 %
5 – Afrique du Sud 6 %

(Exportations françaises 2018 : 0,137 Md EUR, +157,75 %)

Source : OMC et IHS Markit Global Trade Atlas pour les exportations françaises.

Risques et paiements

La Rédaction du Moci a réuni un ensemble de notes, scores et paramètres d’évaluation couvrant d’une part le risque macro-économiques associés à un pays, d’autre part la solvabilité générale des entreprises de chaque pays.

A ces indicateurs de solvabilité sont associés les environnements et procédures associées aux démarches de recouvrement pouvant être réalisées dans chaque pays.

Enfin, un expert du Moci a rédigé une note de synthèse associée à cet environnement risque pour la plupart des pays du globe.

Environnement des affaires 

Classement « Doing Business 2019 » (1) : 144/190 en recul (France : 32e)
Indice de perception de la corruption (2) : 99/180

Sources : (1) Banque mondiale (2) Transparency International.

Notes de risque pays

OCDE : 6/7 (janvier 2019)
Euler Hermes : C3 (risque de court terme significatif – avril 2019)
Coface : pays C ; environnement des affaires C (avril 2019)
Credendo : court terme : 4/7 ; commercial : C ; risque de transfert : 5/7 (mai 2019)
Atradius : 6/10 positif (avril 2019).

Appréciation du crédit manager Moci
Risque pays : élevé
Risque client : très mauvais

Le conseil du crédit manager
La Tanzanie est un risque relativement élevé pour les exportateurs : situation économique fragile, exposition au risque de non transfert élevée (noté 5/7 par Credendo), risque politique important. En outre, le comportement payeur des entreprises de ce pays est réputé médiocre, notamment à cause du manque de financement court terme (les banques locales ne financent pas les PME) et donc de liquidités. Signalons également le manque d’informations fiables sur les entreprises.

Toutefois, il est important de relever que les principaux acteurs du forfaitage couvrent certaines opérations à 1 an.
Il est essentiel d’être très prudent dans les transactions commerciales. S’appuyer plus que jamais sur les milieux d’affaires français implantés localement.

Obtenir des renseignements de notoriété sur l’acheteur

Les informations disponibles sont très basiques et peu fiables, la transparence en matière de publication des comptes n’étant pas la qualité première des entreprises en Tanzanie. La meilleure source d’information demeure les milieux d’affaires et institutionnels français implantés localement.

Moyens de paiement

Monnaie locale
Le shilling tanzanien (TZS).
Ne peut être changé que localement.

Taux de change au 14 mai 2019 :
1 TZS = 0,000391 EUR
1 EUR = 2579,02 TZS
1 TZS = 0,000432 USD
1 USD = 2295,78 TZS

Meilleures monnaies de facturation des échanges
L’euro (EUR) et ensuite le dollar américain (USD).

Conseillés
Paiement d’avance essentiellement. Environ 35 à 40 % des transactions à l’international avec ce pays. Pratiqué également sur le marché domestique. Localement, beaucoup de transactions en espèces ou par chèque. À l’international, majorité de crédits documentaires irrévocables et confirmés. Virements si possibilité d’obtenir une lettre de crédit standby confirmée.

Attention ! Les crédits documentaires et les lettres de crédit standby sont plutôt onéreux… L’acheteur préférera certainement le paiement d’avance.

Déconseillés
Tous les autres.

Conditions de paiement

Délais de paiement habituels
Paiement d’avance très fortement recommandé. C’est la règle pour la majorité des transactions au niveau mondial. Dans le cas d’un crédit documentaire confirmé, ou d’un virement sécurisé, exiger un paiement à vue ou un délai de 30 jours maximum. Mais là encore, au niveau mondial, la majorité des crédits documentaires avec ce pays sont à vue..

Risques de retards de paiement
Les retards sont très fréquents si les opérations ne sont pas sécurisées par une garantie et peuvent aller de 30 à 60 jours, voire au-delà.
Ces retards sont le plus souvent dus à un problème de devises (non-disponibilité au moment du transfert).

Acomptes à la commande
Négocier le versement d’acomptes à la commande est très fortement recommandé si un paiement d’avance n’a pu être obtenu. Veiller à sécuriser le règlement du solde.

Garanties bancaires locales

On peut en obtenir auprès des principales banques. Le délai d’obtention est relativement long et les garanties sont coûteuses.

Tribunal compétent en cas de litige

• Le système judiciaire est un système de « common law », largement inspiré du droit anglais. Les procédures sont plutôt longues donc les tribunaux sont très encombrés
• Une action devant un tribunal français est possible mais l’exécution en Tanzanie risque d’être longue et incertaine. Privilégier les négociations amiables.

Mobilité

Contacts

Logistique & Douane

Dans le classement « Doing Business 2019 » de la Banque mondiale, la Tanzanie est classée au 183e rang mondial (-1 place par rapport à 2018) pour la performance du commerce transfrontalier. Sont mesurés dans cette rubrique les délais et les coûts (hors droits de douane) associés à trois catégories de procédures : respect des exigences en matière de documentation, respect des procédures de commerce transfrontalier et transport intérieur. Les délais sont fournis en nombre d’heures et les coûts en dollars US. Le transport intérieur n’est toutefois pas intégré dans la note finale.

• À l’export : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 96 h. ; coût 1 160 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (96 h. ; 275 USD).

• À l’import : respect des procédures de commerce transfrontalier (durée 402 h. ; coût 1 350 USD) ; respect des exigences en matière de documentation (240 h. ; 375 USD).

Actualités : Tanzanie

Affinez votre analyse

Risques et paiements :
Accéder aux scores et avis d’expert
.

Bienvenue !

Connectez-vous

Créer un compte

Merci de compléter le formulaire

Réinitialisez votre mot de passe

Veuillez saisir votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.