fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

13 décembre 2012

La France, troisième investisseur au Kazakhstan

L’eldorado des steppes attire les investisseurs du monde entier, à commencer par les Néerlandais dont le flux d’investissements directs est trois fois et demie supérieur à celui des entreprises chinoises. Une performance à nuancer toutefois, puisque les statisticiens de la Banque nationale du Kazak-hstan prennent en compte tous les investissements directs étrangers (IDE) provenant de ce pays, quelle que soit la nationalité d’origine.Bien qu’elle affiche une progression plus modeste (+ 0,79 % entre 2010 et 2011) de ses IDE que les Pays-Bas (+ 41,60 %) ou la Chine (+ 31,83 %), la France arrive en troisième position, loin devant la Belgique et l’Allemagne, les deux autres pays européens du classement des dix premiers investisseurs étrangers au Kazakhstan. En effet, les multinationales françaises sont très présentes dans le pays et elles ont une stratégie de grands contrats dont le meilleur exemple est le gisement pétrolier de Kashagan. Très ouvert aux IDE, et surtout aux savoir-faire dont il ne dispose pas, le Kazakhstan attire des investisseurs étrangers dans des secteurs aussi variés que l’agroalimentaire, le transport ferroviaire ou les télécommunications. Mais les ressources naturelles (agriculture, extraction minière) concentrent 70 % du flux...

Il vous reste 70% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 15 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres