fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

13 décembre 2012

Entretien avec Kanysh Teleushin, vice-ministre de l’Industrie et des Nouvelles technologies

De passage à Paris les 25 et 26 octobre, avec toute une délégation de représentants du gouvernement d’Astana, le vice-ministre de l’Industrie et des nouvelles technologies du Kazakhstan, Kanysh Teleushin, a bien voulu répondre au Moci sur les priorités de son pays en matière d’attraction des entreprises étrangères, grandes et petites. Le Moci. Vous êtes actuellement en visite de travail à Paris. Quel est le but de ce séjour ? Kanysh Teleushin. Il est double. Tout d’abord, j’ai assisté à différents comités de l’OCDE, sur l’entrepreneuriat et l’industrie. Le Kazakhstan souhaite devenir observateur de ces comités. Ce qui nous intéresse c’est le partage des bonnes pratiques mises en place par les pays développés que ce soit en termes d’expertise technique, de méthodologie ou de mise en place de mesures favorisant le développement des affaires. Ensuite, une partie de notre délégation s’est entretenue avec des entreprises françaises au Medef dans le cadre du Conseil des affaires franco-kazakhstanaises. Le Moci. Quel type d’entreprises françaises vous intéresse plus particulièrement ? K. T. Nous nous intéressons de plus en plus au savoir-faire et à l’expertise des entreprises françaises innovantes. La France est connue pour...

Il vous reste 83% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 15 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres