fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

7 mai 2015

Italie : guide business 2015

Pour relancer l’économie de son pays qui sort juste de la récession, le Premier ministre Matteo Renzi avance à marche forcée dans l’exécution des grands chantiers de modernisation de l’économie et de l’espace social. À l’instar du Jobs Act et du salaire horaire légal.   Impressionnant », « déterminé », « rapide », les observateurs économiques et politiques que vient de contacter Le Moci sont élogieux pour ce jeune Premier ministre italien qui « prend des risques » : de fait, Matteo Renzi, 40 ans, leader du parti démocratique au pouvoir depuis 2014, n’hésite pas à bousculer « les conservatismes de droite comme de gauche », jouant de sa popularité « qui va bien au-delà de celle de son parti » et de la faiblesse de l’opposition, représentée par Forza Italia (la droite classique de Silvio Berlusconi), « qui est moribonde », et la Ligue du Nord (la droite populiste de Matteo Salvini), « qui est très diminuée ». Du coup, Matteo Renzi n’a pas hésité à s’affranchir de l’avis du Parlement et de consultations périlleuses avec les syndicats pour lancer le Jobs Act, une réforme du Code du travail visant à lutter contre l’immobilisme et à insuffler de la flexibilité dans un pays comptant 42,6 % de...

Il vous reste 85% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 9 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres