Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

9 mars 2020

Les ports français dans la tourmente

L’année 2019 s’est terminée sur des résultats en demi-teinte pour le trafic des ports français, dans un contexte de ralentissement économique mondial et d’opérations « ports morts » menées à partir du 5 décembre dans le cadre de la mobilisation syndicale, principalement CGT, contre la réforme des retraites.   Les places portuaires sont unanimes : elles ont subi de plein fouet les actions de grèves perlées qui ont émaillé la fin de l’année 2019 et se sont prolongées début 2020. Les blocages illégaux des accès portuaires dans le cadre des opérations « ports morts » organisées par la Fédération nationale des ports et docks (FNPD), affiliée à la CGT, se sont traduits par des pertes de trafic pour la filière conteneurs, activité la plus touchée, souvent au profit des ports concurrents. Ainsi, pour l’ensemble portuaire Haropa réunissant les ports du Havre, Rouen et Paris, le mois de décembre 2019 s’est traduit par une perte de trafic de 866 000 tonnes (environ 50 000 EVP) tandis que l’activité conteneurs du port de Marseille-Fos a ralenti progressant de 4 % après une croissance de 7 % en 2018. À l’heure où le gouvernement s’emploie avec l’ensemble de la filière à redonner aux ports français des marges de...

Il vous reste 87% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 12 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres