fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

3 août 2019

La French Fab à l’export 2019 : entretien avec Philippe Advani

              Conseiller du commerce extérieur de la France (CCEF), Philippe Advani co-préside le comité de pilotage pour la rédaction du guide « Les compensations industrielles ». Cet ouvrage, une première « à l’attention des ETI et PME », est le résultat du travail conjoint du CNCCEF (Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France) et du Gifas (Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales).   Le Moci. Les offsets ou compensations industrielles sont souvent présentées comme des contraintes. Qu’en pensez-vous ? Philippe Advani. Il est exact que les compensations industrielles sont d’abord une contrainte. Cette contrainte est d’ailleurs croissante : de plus en plus, les pays clients veulent bâtir de véritables écosystèmes au service de leur développement industriel ou de leur souveraineté nationale. Du coup, leurs exigences de retour industriel, lorsqu’ils ouvrent leurs marchés, sont plus importantes. Une des nouveautés réside dans le fait que cette contrainte se propage maintenant aux ETI et PME. Le paradoxe est que cette contrainte est aussi porteuse d’opportunités : pour les ETI et PME françaises, c’est l’occasion de s’internationaliser. Mais...

Il vous reste 87% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 6 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres