fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

20 septembre 2012

Trois questions à Philippe Bonnevie, AUTF*

*L'Association des utilisateurs de transport de fret « Les chargeurs sont de plus en plus nombreux à vouloir travailler avec des taux à long terme « all in » Le Moci. Les alliances entre les armateurs expliquent-elles selon vous la hausse des taux de fret alors que les volumes n’étaient pas au rendez-vous en début d’année ?Philippe Bonnevie. Il est vrai qu’on a connu au premier semestre 2012 une situation étonnante. Les compagnies maritimes ont réussi à augmenter les prix alors que les volumes baissaient. Mais les deux hausses de tarifs, en mars et en avril-mai, ont eu lieu alors que les alliances commençaient à peine à se structurer. C’est avant tout la coordination des actions des armateurs pour augmenter les taux qui a rendu ces hausses possibles, en tout cas sur les marchés « spot ». D’ailleurs la tentative de hausse en juin-juillet a échoué. Bien sûr, il n’y a pas eu de « peak season » cette année. Mais je pense que si cette troisième augmentation n’est pas passée, c’est parce qu’il n’y a pas eu la même solidarité entre les armements. Ceux-ci sont repartis dans une « bagarre » pour conquérir des parts de marché, peut-être liée aux restructurations de services, chaque grande alliance essayant de faire sa place. Depuis un...

Il vous reste 70% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 4 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres