Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Vins / Export : après un bon cru 2018, les exportateurs misent sur les accords de libre-échange

14 février 2019


Pour la première fois, les exportations françaises de vins et spiritueux ont franchi la barre des 13 milliards d’euros (Md EUR). Avec 13,2 Md EUR exactement en 2018, elles ont augmenté de 2,4 % en valeur par rapport à l’exercice précédent. En revanche en volume, après une année de répit en 2017, les expéditions ont recommencé à baisser. « Avec des quantités en recul de 2,7 % à 193 millions de caisses*, nous avons enregistré un petit tassement uniquement dû aux vins (- 6 millions de caisses), ce qui est en ligne avec la récolte historiquement faible de 2017, qui n’a pas permis de livrer comme nous l’aurions voulu », a expliqué Antoine Leccia, le président de la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux de France (Fevs), lors de la présentation du bilan 2018 de la filière, le 13 février, à Paris. Le Top 5 des pays clients n’a pas bougé : États-Unis, Royaume-Uni, Chine, Singapour, Allemagne. Ils ont absorbé à eux cinq les deux tiers les livraisons françaises en valeur. L’Asie, marché incontournable La Fevs présentait le bilan de la filière le jour même du vote par le Parlement européen de l’Accord de libre-échange (ALE) entre l’Union européenne (UE) et Singapour. Une coïncidence qui n’est pas sans importance si...

L'accès à la totalité de l'article (1260 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé