fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© bluedesign

UE / Royaume-Uni : Bruxelles en ordre de marche pour la saison II du Brexit

30 janvier 2020


Dernière ligne droite avant le Brexit. Vendredi 31 janvier à minuit, heure de Bruxelles, le divorce sera officiellement prononcé, après 47 années de tumultueuses relations entre l’Union européenne (UE) et le Royaume-Uni. La saison II de la saga Brexit pourra alors débuter. Il s’agira cette fois de définir les contours de la relation future, les termes du divorce ayant été fixés dans l’accord de retrait. Risques d'un hard Brexit Mais la tâche s’annonce rude et les risques d’aboutir à un Brexit dur –hard Brexit-, c’est à dire sans accord, sont loin d’être levés. « Si nous ne parvenons pas à conclure un accord avant fin 2020, nous nous retrouverons à nouveau en face du précipice. Et cela nuirait clairement à nos intérêts. Mais le Royaume-Uni serait plus touché que nous car l’UE continuera à bénéficier de son marché unique et de ses 700 accords internationaux signés avec nos partenaires », a prévenu Ursula Von Der Leyen, la Présidente de la Commission,  lors d’un discours au Parlement européen (PE) la semaine passée. Des déclarations qui sonnent comme un avertissement à l’adresse de Boris Johnson. Le Premier ministre britannique a en effet martelé - réitérant son désormais célèbre slogan « let’s the Brexit...

L'accès à la totalité de l'article (1470 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé