X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
Professionnel
Etudiant/VIE

Ça bouge dans les marchés (gratuit) : France / Corée, France / Viande bovine

France / Corée : Jean-Yves Le Drian se rendra en Corée du Sud du 9 au 11 février. Il représentera notamment le président de la République à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de PyeongChang avec Laura Flessel, ministre des Sports. Lors de son déplacement, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères s'entretiendra le 10 février avec son homologue Kang Kyung-wha pour évoquer la crise nucléaire nord-coréenne ainsi que la coopération sur les grands enjeux globaux (notamment lutte contre le terrorisme et action contre le changement climatique) et les perspectives de renforcement des relations bilatérales en matière économique (innovation et investissements croisés), de coopération universitaire et scientifique (mobilité étudiante) et de coopération en matière de sécurité et de défense. La Corée du Sud, rappelle le Quai d’Orsay dans un communiqué, est le quatrième partenaire commercial de la France en Asie (7,3 milliards d’euros d'échanges en 2016, avec un excédent commercial de la France depuis 2011). À Séoul, Jean-Yves Le Drian lancera également la construction de la nouvelle ambassade de France et rencontrera la communauté d'affaires française et des investisseurs sud-coréens.
Pour prolonger : Corée du Sud / France : Séoul et Paris veulent accélérer dans la voiture autonome et le numérique

France / Viande bovine : suite à la réunion, le 1er février, de son  conseil spécialisé pour les filières « ruminants et équidés », sous la présidence de Bruno Colin, FranceAgriMer dresse des perspectives plutôt encourageantes pour l'année en cours. Ainsi, l'établissement national des produits de l'agriculture et de la mer souligne que « pour 2018, de nouveaux débouchés à l’export comme la Chine et le Japon constitueront des opportunités à approfondir pour la filière française ». Il précise que « après avoir obtenu la levée de l’embargo chinois pour cause d’ESB depuis le 3 mars 2017, la France a en effet obtenu, lors de la visite d’État du Président Emmanuel Macron en Chine, l'accélération du processus d’ouverture du marché de la viande bovine pour une ouverture effective en 6 mois ». L'objectif visé serait « un démarrage effectif des exportations dès la mi-juillet, sous réserve de pouvoir clôturer l’ensemble des formalités sanitaires préalables requises dans les six mois qui viennent (signature du protocole et du certificat sanitaire avec la Chine, audit et agrément des entreprises françaises candidates à l’exportation) ». Par ailleurs, pour l'année passée, FranceAgriMer indique que « les  exportations françaises de veaux maigres et finis progressent vers l’Union européenne depuis cinq ans, principalement vers l’Espagne et l’Italie », que « la baisse des abattages de jeunes bovins finis, constatée depuis 2013 en France, se poursuit en 2017, sous l’effet de la demande, toujours forte, des pays voisins en broutards, en particulier de l’Italie », que « les exportations françaises de viande bovine ont légèrement progressé en 2017, notamment pour les viandes fraîches », mais que  « la Pologne constitue un compétiteur de plus en plus sérieux avec des exportations qui explosent depuis deux ans et progressent encore en 2017 ».
Pour prolonger :
-
sur la Chine, France / Chine : E. Macron en chef de file de l’Europe et des intérêts français
- sur le Mercosur, dans la LC de cette semaine, UE / Mercosur : les négociateurs misent sur un accord formel fin février

Cet article vous intéresse?

Créez une alerte >

Contenu associé