fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

15 juin 2017

Dossier Maroc 2017 : concurrent ou partenaire de la France en Afrique ?

Le Royaume chérifien possède la proximité géographique, la France la connaissance des marchés africains. Le Maroc est libéral en affaires et veut monter en gamme. Une opportunité pour des Français qui peuvent utiliser ce pays comme plateforme ou nouer des partenariats. Ce qui n’empêche pas aussi une certaine concurrence, notamment sur de gros marchés d’infrastructures.   En scrutant les rives de la Méditerranée, on pourrait se demander si le Maroc ne pourrait pas être la porte d’entrée naturelle d’une nouvelle France en Afrique. Une France qui n’imagine plus seulement de commercer avec ses voisins du sud, mais aussi de nouer des partenariats. Une France, et c’est tout nouveau, qui considérerait également le continent dans son ensemble et non plus séparé en deux, le nord et le sud du Sahara. Ce double concept est d’autant plus séduisant pour une France qui perd du terrain en Afrique, face aux émergents, mais pas seulement – l’Espagne, par exemple, devenu premier client et fournisseur au Maroc devant la France – que le Royaume chérifien a lancé depuis quelques années, sous l’impulsion du roi, une longue marche vers l’Afrique. Avec encore quelques limites, dont certaines pourraient disparaître au fil du temps : une...

Il vous reste 90% de l'article à lire
Ce dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité et contient 6 articles
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Ce dossier : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres