Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© Costin79
Entreprises & secteursPays & marchésRéglementations

L'Union européenne (UE) et la Chine ont enfin signé le 14 septembre l’accord bilatéral conclu le 6 novembre 2019 et visant à protéger 100 indications géographiques protégées (IGP) européennes en Chine et réciproquement 100 IGP chinoises dans l'UE contre les usurpations et les imitations.

Cet accord, signé juste avant la tenue d'une réunion bilatérale en visioconférence entre d'une part Ursula von der Leyen, présidente de la Commission, Charles Michel, président du Conseil européen et Angela Merkel, chancelière allemande et d'autre part le président chinois Xi Jinping, devrait se traduire par des avantages commerciaux réciproques et faire découvrir aux consommateurs des deux blocs des produits garantis et de qualité. Il reflète la volonté de l'Union et de la Chine d'honorer les engagements pris lors des précédents sommets UE-Chine et de fonder leurs relations commerciales sur le respect des règles internationales.

Commentant cette signature, Janusz Wojciechowski, membre de la Commission chargé de l'agriculture et du développement rural, a déclaré: « Je suis fier de voir cet accord franchir une étape supplémentaire vers son entrée en vigueur, témoignant ainsi de notre volonté de collaborer étroitement avec nos partenaires commerciaux internationaux tels que la Chine. Les produits munis d'indications géographiques européennes sont renommés pour leur qualité et leur diversité. Il importe de les protéger au niveau de l'Union comme au niveau mondial afin de garantir leur authenticité et de préserver leur réputation. Cet accord contribuera à la réalisation de cet objectif tout en renforçant notre relation commerciale, dans l'intérêt du secteur agroalimentaire et des consommateurs chinois et européens.»

Troisième marché export pour l’agroalimentaire européen

Si la pandémie de Covid19 a plombé les échanges commerciaux, il reste que le marché chinois est un marché à fort potentiel de croissance pour le secteur européen de l'alimentation et des boissons.

En 2019, il avait été la troisième destination des exportations de produits agroalimentaires de l’UE, pour un montant de 14,5 milliards d'euros (Md EUR). Ce pays est également la deuxième destination des exportations de produits européens protégés par une IG, représentant 9 % en valeur et comprenant les vins, les produits agroalimentaires et les boissons spiritueuses.

Réciproquement, l'accord permettra en outre aux consommateurs européens de découvrir des spécialités chinoises authentiques.

Cava, Champagne, Feta, Irish Whiskey...

La liste des IGP de l'UE devant être protégées en Chine comprend des produits emblématiques tels que le Cava, la Feta, l'Irish whiskey, la Münchener Bier, l'Ouzo, la Polska Wódka, le Porto, le Prosciutto di Parma et le Queso Manchego.

Concernant la France, 25 IGP sont listées, dont beaucoup de vins et spiritueux (Alsace, Bordeaux, Champagne, Cognac, Côte de Provence, etc.) et quelques produits alimentaires tels que Comté ou Pruneaux d'Agen.

Parmi les produits chinois munis d'indications géographiques, la liste comprend, par exemple, Pixan Dou Ban (pâte de haricots Pixan), Anji Bai Cha (thé blanc Anji), Panjin Da Mi (riz Panjin) et Anqiu Da Jiang (gingembre Anqiu).

Les listes complètes sont accessibles sur le site de l'UE (voir les liens en fin d'articles)*.

Une entrée en vigueur avant fin 2021

Côté calendrier, cet accord doit encore être ratifié par le Parlement européen, puis officiellement adopté par le Conseil pour une entrée en vigueur espérée avant la fin de 2021.

Dans les quatre ans suivant son entrée en vigueur, l'accord verra son champ d'application s'élargir à 175 IGP supplémentaires de part et d'autre, a précisé la Commission. Ces dénominations devront faire l'objet de la même procédure d'approbation que celle suivie pour les 100 dénominations déjà couvertes par l'accord (à savoir évaluation et publication pour commentaires).

* Lien vers les listes de produits concernés, cliquez sur :
-Les indications géographiques européennes protégées classées par pays
-Les indications géographiques chinoises protégées dans l'Union européenne

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >