fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Entreprises & secteurs

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Export   •   Moci   •   Entreprises   •   E-commerce   •   France   •   Commerce extérieur   •   Chine   •   États-Unis   •   Foires et salons   •   Palmarès MOCI   •   
24 mai 2019

Formation / RH : des « VTE » pour muscler les PME de l’industrie

© lil_22

A l’occasion de la tenue du Conseil national de l’industrie / CNI (voir fichier joint), le 23 mai, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des finances, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre, ont lancé officiellement le Volontariat territorial en entreprise (VTE).

Inspiré du Volontariat international en entreprise (VIE), ce dispositif doit contribuer au pacte productif 2025, une idée du chef de l’État fixant comme objectif de parvenir au plein emploi à cette date.

Le VTE doit permettre à des jeunes issus des grandes écoles de contribuer à la réalisation de projets dans des PME-PMI ou des entreprises de taille intermédiaire (ETI) à la recherche de talents. Véritables « bras droits des dirigeants », ils peuvent avoir aussi comme mission de développer l’international à partir de France.

Privilégier l’industrie dans les zones rurales

La mise en relation pourra se faire via Bpifrance, qui dispose d’un vivier d’entreprises dynamiques. Dans un communiqué de presse du 23 mai, la banque publique annonce le lancement du site www.vte-france.fr qui doit permettre aux jeunes « de candidater » sur des offres d’emplois proposées « notamment dans les Territoires d’industrie ».

« Le VTE s’adresse aux étudiants et jeunes diplômés de niveau bac +2 à bac +5 et consistera en une expérience d’au-moins un an, qui pourra prendre la forme d’un contrat d’apprentissage pour les étudiants, d’un contrat à durée déterminé ou d’un CDI classique pour les jeunes diplômés et qui seront rémunérés par l’entreprise. La première promotion démarrera dès la rentrée de septembre, avec un objectif d’une centaine de contrats signés », précise Bpifrance.

Sous la bannière de la French Fab

« Bpifrance sera pleinement mobilisé pour qu’entrepreneurs de la French Fab et étudiants et jeunes diplômés fassent de ce dispositif un succès », assure Nicolas Dufourcq, son directeur général.

« Les jeunes bénéficiaires vivront une expérience unique, qu’ils pourront valoriser tout au long de leur carrière en se distinguant des profils les plus classiques », estime, pour sa part, Bruno Lemaire. D’après Bpifrance, l’objectif à terme est de parvenir à 2 000 VTE par an.

 

Desk Moci

1234 - Conclusions du CNI - 23 mai
Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >