fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

5 décembre 2019

Vin / France : le bio, atout sociétal à l’export

Le vin français bio a le vent en poupe. Sur un marché mondial en croissance structurelle, la dernière étude du cabinet IWSR, réalisée pour le salon Millésime Bio (27-29 janvier 2020, Montpellier) dans cinq pays (France, Espagne, Italie, Allemagne, États-Unis), montre que la France aura presque rattrapé l’Allemagne en 2020 en termes de consommation (155,8 millions hectolitres de bio outre-Rhin, 152,3 millions dans l’Hexagone). Mais à partir de 2021, la France aura dépassé son voisin européen. Et en 2023, sur un volume global de 976 millions de bouteilles bio, soit 3,5 % du marché mondial des vins (contre 1,5 % en 2013), elle sera le premier consommateur de la planète, avec 195,4 millions de bouteilles. En deuxième position, l’Allemagne affichera 170 millions de bouteilles. Comme la France augmente aussi sa production, elle pourra répondre tant à la demande intérieure qu’à la demande à l’exportation. En proportion toutefois, la part de ses ventes extérieures diminuera légèrement, en passant de 42 à 36 % entre 2018 et 2023. En cinq ans, sa production bondira de 70 %, s’établissant ainsi à 613 millions de bouteilles. « Il y a de la place pour les deux, France et international », s'est ainsi félicité Nicolas Richarme, président de...

L'accès à la totalité de l'article (684 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé