fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

UE / États-Unis : la menace sur l’automobile met le bloc européen sous pression

21 février 2019


Les importations de voitures étrangères constituent bien une menace pour la sécurité nationale des États-Unis au titre de la section 232 du Trade Expansion Act de 1962 ! Selon des sources citées par l’AFP et reprises par les sites d'information européens, telle serait la principale conclusion d’un rapport confidentiel remis le dimanche 17 février à Donald Trump par le département au Commerce américain. Le président américain dispose désormais de 90 jours pour imposer, ou non, des taxes de 25 % aux automobiles et pièces détachées importées aux États-Unis. De quoi mettre sous pression le bloc européen, alors que le mandat de négociation commerciale de la Commission européenne vient tout juste d’être adopté par la Commission commerce international (INTA) du Parlement européen (PE). Et semer les graines de la discorde, pour mieux le fracturer. « La Commission européenne est au courant de la conclusion d'une enquête menée par le ministère américain du Commerce », a réagi Margaritis Schinas, le porte-parole de l’institution. « Si ce rapport se traduisait par des mesures préjudiciables aux exportations européennes, la Commission européenne réagirait de manière rapide et adéquate », a-t-il averti, au cours d'un point de presse à...

L'accès à la totalité de l'article (1179 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé