fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont indisponibles suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Guerre commerciale : pour Bruxelles, « la différence avec les États-Unis est la manière »

13 juin 2019


La politique commerciale de l’Union européenne (UE) n’est ni américaine ni chinoise ! De passage le 11 juin à Paris, où elle était invitée par le ministre de l’Économie et des finances à s'exprimer devant des entreprises françaises réunies dans le cadre d'un séminaire au siège de Business France, la directrice générale adjointe au Commerce à la Commission européenne, Sandra Gallina, s’est efforcée de montrer que Bruxelles tient solidement les rênes de sa politique commerciale. Le séminaire, qui se tenait au lendemain des dernières menaces proférées par Donald Trump vis à vis des vins français, avait pour thème les problèmes d'accès au marché et les accords commerciaux, et a permis également aux représentants de Bercy de préciser la position du gouvernement français. « La situation n’a jamais été aussi grave » La position de la Commission sur les tensions commerciales actuelles comporte, selon Sandra Gallina,  deux aspects : la défense du multilatéralisme, contrairement à l’Administration Trump, et la lutte contre la concurrence déloyale de Pékin, un deuxième aspect qui la rapproche cette fois de la Maison Blanche. Cette stratégie d’indépendance est brandie par l’UE, alors que « la situation n’a jamais été aussi...

L'accès à la totalité de l'article (1445 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé