fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Du fait des nouvelles mesures de sécurité sanitaire, l’envoi des magazines en version papier sera retardé.
Par ailleurs, nos journalistes continuent à vous donner l’actualité du secteur sur notre site et nos réseaux sociaux alors restez connectés !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Agroalimentaire / Export : la France doit revoir sa stratégie, selon la FC2A

5 décembre 2019


Dans l’agroalimentaire, la France doit revoir sa stratégie à l’export et diversifier ses gammes de production. Sinon elle doit accepter que « sa balance commerciale continue de se dégrader » et que dans le futur « le nombre d’agriculteurs soit divisé par deux, et plus s’agissant des éleveurs » : tel est le diagnostic posé par Pascal Perri, fondateur du cabinet PNC Economic, lors du colloque « Créer la valeur » de la confédération Les Fondements du commerce agricole et agroalimentaire (FC2A), le 29 novembre. Ce qui est en cause, expliquait-il, c’est le positionnement haut de gamme de la France dans l'agroalimentaire. Certes, ce choix correspond à sa  « vocation pour différentes raisons : culture, gastronomie, coûts de production élevés, etc. »; mais, alertait-il, « c’est insuffisant si la France veut rester une grande puissante agricole ». Or, même dans un secteur comme le vin, où la France brille, elle a tendance à abandonner l’entrée de gamme. Et ce, au plus grand bénéfice de ses concurrents. La France en difficulté, hors vins A-t-il raison, a-t-il tord ? La question est posée au regard de la stratégie de commerce extérieur, et les arguments ne manquent pas en sa faveur. Ainsi, hors vin, l’agroalimentaire français perd du...

L'accès à la totalité de l'article (1572 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé