fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Nos parutions

Soyez informé de toutes les sorties guides pays et métiers en vos en abonnant à

BEST OF du MOCI

La « French Fab » à l’international / Les sésames de l’export

Lire un extrait

La « French Fab » : comment l’industrie française prépare sa reconquête à l’export
L’industrie française a mis le turbo. Après s’être organisée en grandes filières, voici les projets structurants dans l’automobile, la santé ou la construction navale qui vont permettre aux grandes entreprises comme aux PME de se déployer à l’international. C’est l’approche collaborative qui assure le succès de la French Fab.

Également dans ce numéro :
Les sésames douaniers à l’export
Le commerce international de ce début du XXIe siècle est confronté à deux freins nouveaux : la multiplication des règles de sécurité et de sûreté depuis les attentats terroristes du 11 septembre 2001 d’une part, et l’intensification du protectionnisme américain depuis l’arrivée de Donald Trump à la présidence des États-Unis, qui mine le système de régulation multilatéral de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Dans ce double contexte, les opérateurs européens bénéficient de deux types de sésames douaniers :
- les agréments européens reconnus sur le plan international, dont le plus important est le statut d’Opérateur économique agréé (OEA) : le 9 juillet 2019, on compte 16 877 OEA dans toute l’UE, dont 1 691 en France, pays où la Douane développe des « clubs OEA » – 25 ont vu le jour – pour favoriser les échanges avec ces entreprises ;
- les accords de libre-échanges que l’Union européenne multiplie avec des pays voire des « blocs » tiers, véritables « corridors » commerciaux pour les entreprises à condition qu’elles décrochent les agréments nécessaires en matière d’origine de leurs produits.

Également dans ce numéro :
Guide business Tunisie
• Les conditions d’investissement
• Les relations franco-tunisiennes
• Les secteurs porteurs 2019

Forum Togo-UE
Ce qu’il faut retenir d’un sommet réussi

La « French Fab » à l’international / Les sésames de l’export
Se connecter
Pas encore lecteur? Je crée mon compte

Acheter à la carte

par porte monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres