fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Union européenne   •   Commerce   •   Cian   •   Afrique   •   Accord de libre-échange   •   Forum MOCI 2019   •   Rapport   •   Risques politiques   •   Risques pays   •   Risques commerciaux   •   
9 mai 2019

États-Unis : menaces d’une guerre commerciale avec la Chine, risques de contagion à l’UE

© al1center - Fotolia.com

Cet article a fait l'objet d'une Alerte aux abonnés de la Lettre Confidentielle du Moci dès le 7 mai.

En annonçant avoir décidé de relever de 10 à 25 %, dès vendredi prochain 10 mai, les taxes douanières touchant 200 milliards de dollars d’importations en provenance de Chine aux États-Unis, le président Trump a choisi la voie de la guerre commerciale. Ou faut-il parler de guerres commerciales au pluriel ? Car Washington n’est pas à la peine pour se faire des ennemis sur le plan économique et commercial. L’Union européenne (UE) ne saurait être oubliée dans la lutte que se livrent les deux géants mondiaux.

Rappelons que l’UE a été la première touchée par les grandes manœuvres de l’Oncle Sam. Dès mars 2018, 14 mois après son investiture, Donald Trump décidait d’imposer des droits de douane sur les importations d’acier (10 %) et d’aluminium (25 %) en provenance de l'UE et d'autres pays.

Quelques mois plus tard, ce fut le tour de la Chine, avec les premiers droits douane de 25 % imposés en juillet sur 50 milliards de biens chinois importés. Ce n’est qu’en septembre que la deuxième salve est intervenue, avec des droits de douane de 10 % sur les 200 milliards de bien chinois, les mêmes qui vont maintenant être soumis au taux de 25 % si le président américain tient sa promesse...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 327
diffusée le 9 mai 2019 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >