fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Commerce / Santé : Allemagne, États-Unis, leaders dans le monde, selon l'OMC
© everythingpossible - Fotolia.com
Entreprises & secteursPays & marchés

L’Allemagne et les États-Unis étaient en 2019 à la fois les deux premiers importateurs et exportateurs mondiaux de produits médicaux (médicaments, équipement, technologie, consommables, articles de protection), d’après un rapport de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), paru le 3 avril et intitulé « Trade in medical goods in the context of tackling Covid-19 ».

Ainsi, alors que les exportations se sont élevées à  995.8 milliards de dollars en 2019, l’Allemagne, avec une part de marché (PDM) de 14 %, a devancé les États-Unis, avec 12 %.

C’est l’inverse pour les importations, qui ont dépassé la barre des 1 000 milliards de dollars. La première puissance économique d’Europe occupait ainsi l’an dernier le deuxième rang, avec une PDM de 9 %, loin derrière le pays de l’Oncle Sam, avec 19 %.

S’agissant des exportations, la Suisse se hissait en troisième position, avec une PDM de 9 %, devant les Pays-Bas, la Belgique, l’Irlande (plus ou moins 7 %), et la Chine et la France (plus ou moins 5 %).

En ce qui concerne les importations, la Chine se plaçait numéro trois à égalité avec la Belgique, avec une PDM de 6 %, devant les Pays-Bas, avec 5 %, et toute une série de fournisseurs, avec 4 % : Japon, Royaume-Uni, France, Italie, Suisse.

Export : la Chine, n° 1 pour les masques, n°3 pour les ventilateurs et respirateurs

Outre les chiffres globaux, l’intérêt du rapport de l’OMC est de montrer la prédominance de la Chine sur certains segments de la filière.

Ainsi, s’agissant des équipements de protection individuelle (masques, lunettes, savons…), l’ex-Empire du Milieu était de loin le premier exportateur mondial, avec une part de marché de 17,2  % entre 2017 et 2019, devant l’Allemagne, avec 12,7 %,  et les États-Unis, avec 10,2 %.

La France, avec 4,5 %, se plaçait juste derrière le Japon, numéro 4 avec 4,8 %. Or, il s’agissait d’un marché énorme de plus de 135 milliards de dollars en moyenne sur la période.

Les États-Unis et l’Allemagne étaient les plus gros importateurs de ce type d’articles, avec 22 % de part de marché ensemble en 2019. Fin mars, l'Union européenne a pris des dispositions pour doper l'approvisionnement en dispositifs médicaux de protection.

Si l’on rentre encore plus dans le détail, la Chine satisfaisait à elle-seule un quart des besoins en masques facials dans le monde. Avec l’Allemagne et les États-Unis, cette part bondissait à environ 50 %.

S’agissant des respirateurs et ventilateurs, la Chine ex-æquo avec les Pays-Bas détenaient une part de marché de 10 % dans les exportations mondiales, ces deux nations étant devancés par Singapour, avec 18 %, et les États-Unis, avec 16 %.

Un commerce très concentré

Enfin, l’OMC dans son rapport s’attarde sur les principaux fournisseurs des trois premiers importateurs de la planète : Allemagne, États-Unis, Chine.

Ainsi, le Berlin était premier en Chine, avec une part de marché de 20 %, devant les États-Unis, avec 19 %, et deuxième aux États-Unis, avec 12 %, derrière l’Irlande, avec 17 %. Comme en Chine, le pays de l'Oncle Sam occupait le deuxième rang en Allemagne, avec une PDM de 14 %, derrière les Pays-Bas, avec 16 %.

Au final, le commerce de produits médicaux est extrêmement concentré, puisque le top 10 des fournisseurs a représenté presque les trois-quarts du total des exportations mondiales et le Top 10 des acheteurs environ les deux tiers des importations.

L’OMC a aussi calculé le poids des échanges de produits « définis comme essentiels et en nombre insuffisant dans le cadre de la crise liée à la Covid-19 ». Il approcherait les 597 milliards de dollars, soit 1,7 % du commerce mondial total en 2019.

François Pargny

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >