fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Du fait des nouvelles mesures de sécurité sanitaire, l’envoi des magazines en version papier sera retardé.
Par ailleurs, nos journalistes continuent à vous donner l’actualité du secteur sur notre site et nos réseaux sociaux alors restez connectés !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© Chany167
Entreprises & secteurs

La filière équine relève la tête. L’export s’est, en effet, redressé sur le segment de la viande chevaline, tout en restant dynamique sur celui des chevaux de boucherie, d’après le bilan 2018 publié en novembre par FranceAgriMer et l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), qui ont ainsi entamé une collaboration sur le suivi économique annuel de la filière.

 Un déficit commercial réduit à 17,1 millions d’euros en 2018

De façon concrète, les exportations de viande sont passées de  3 808 tonnes en 2017 à 3 924 tonnes en 2018, représentant un montant de 21,4 millions d’euros. Comme parallèlement les importations ont baissé de 7,1 % à 46,7 millions d’euros, le solde commercial négatif est tombé à 25,3 millions d’euros.

En revanche, pour les chevaux de boucherie, la balance commerciale était excédentaire de 8,2 millions d’euros l’an dernier. Les exportations ont gagné 17,1 % en volume, s’élevant ainsi à 5 684 équidés.  Reste qu’en dépit d’une bonne performance d’ensemble la filière équine française est demeurée déficitaire de 17,1 millions d’euros en 2018.

Chevaux de boucherie : le Japon, nouveau débouché à « fort potentiel  »

En volume, la France a importé sa viande chevaline d’Uruguay et de Belgique (19 % chacun), d’Argentine (13 %) et du Canada (9 %) et a exporté vers l’Italie (46 %), la Suisse et la Belgique (13 % chacun).

Pour le commerce extérieur de chevaux de boucherie, la France, qui n’importe pas sur ce segment, a livré des équidés principalement en Italie (57 %) et en Espagne (28 %). Bonne nouvelle, un nouveau marché se présente, le Japon, qui représenterait déjà 12 % des ventes à l’international en 2018.

Selon FranceAgriMer et l’IFCE, ce pays d’Asie présente un « fort potentiel pour les chevaux de trait français, compte d’une demande croissante des consommateurs ». A confirmer.

 

Desk Moci

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >