Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Entreprises & secteurs

Et de deux : le champion français de l'électroménager SEB a annoncé le 23 mai la plus grosse acquisition de son histoire avec le rachat au Fonds d'investissement KKR, pour 1,585 milliard d'euros, du groupe allemand WMF (1,1 Md EUR de CA). WMF est le numéro 1 mondial des machines à café professionnelles et leader, en Allemagne, des articles culinaires. Une annonce qui intervient le même jour que celle du rachat par Legris Industrie de Schiederwerk, une PMI allemande spécialisée dans les systèmes d’alimentation électrique de haute performance. En moins d'une semaine, deux ETI françaises de l'industrie ont ainsi montré leur appétit pour l'Allemagne, et, plus largement, une croissance qui rime avec internationalisation.

L'opération de SEB est toutefois bien plus importante financièrement, et d'ailleurs présentée comme « structurante » par SEB, qui devient ainsi numéro 1 mondial des machines à café professionnelles, secteur réputé porteur et très rentable en raison de services associés et récurrents. Mais pas seulement : le groupe français entre de plain-pied et à la première place outre-Rhin sur les accessoires et ustensiles culinaires, notamment en inox haut de gamme (notre photo), tout en accélérant son développement récent dans ce marché puisque l'industriel français avait déjà acquis, la semaine précédente, une autre PMI allemande ELMSA spécialisée dans les ustensiles de cuisine (92 M EUR de CA) : entre WMF et ELMSA, SEB acquière ainsi une taille critique sur ce segment avec 350 M EUR de CA.

T. de La Tour d'Artaise : « une formidable opportunité  d’entrer par la grande porte dans le marché très attractif des machines à café professionnelles »

Autre avantage de cette acquisition : le français consolide son portefeuille de marques avec non seulement WMF, la marque emblématique d'un groupe familial dont les origines remontent à 1853, mais aussi Schaerer, Silit, Kaiser, HEPP. Enfin, cerise sur le gâteau, il met la main sur un réseau de 200 points de vente en propre que possède le groupe allemand outre-Rhin.

Thierry de La Tour d'Artaise, P-dg de SEB, qui a réussi à remporter cette mise face à des offres concurrentes diverses, résume : « L’acquisition de WMF constitue pour le Groupe SEB une nouvelle étape structurante de son développement. Elle permet de renforcer significativement nos positions en petit équipement domestique, notamment en Allemagne, et d’intégrer de très belles marques. Elle représente, en outre, une formidable opportunité  d’entrer par la grande porte dans le marché très attractif des machines à café professionnelles et de  capitaliser sur ces technologies de pointe pour enrichir notre offre produits grand public. Nous avons  une grande estime pour cette magnifique entreprise avec laquelle nous partageons une culture et des  valeurs centrées sur la passion du produit et l’obsession de l’excellence... »

Le Français met aussi la main sur un bel outil industriel : 8 sites de production dans le monde, dont 4 en Allemagne, 1 en Suisse, 1 en République tchèque, 1 en Chine et 1 en Inde. Le groupe allemand, de type familial à l'origine, comme le Français, emploie 5 700 salariés dans 16 pays, dont 3 800 en Allemagne. Pour SEB, les synergies attendues de l'intégration de la société allemande seront également importantes, estimées à 40 millions d'EUR par an d'ici 2020. SEB attend beaucoup, en terme de revenus, du déploiement de la marque et des produits WMF à l'international à travers son propre réseau et réciproquement, du déploiement de ses propres marques dans le réseau de WMF. Il compte également tirer partie de la mise en commun d'un certain nombre d'activités comme les achats, industrie, logistique, commercial, administration.

SEB, qui a annoncé le financement de cette transaction par endettement, va aussi changer de taille avec cette transaction : en 2015, le CA du groupe, en intégrant les récentes acquisitions allemandes, aurait atteint 5,824 M EUR, pour un EBITDA de 651 M EUR.

C. G.

 

 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >