fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Pays & marchés

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Union européenne   •   France   •   Commerce   •   Brexit   •   Commerce extérieur   •   Afrique   •   Diplomatie économique   •   Cian   •   G7 Biarritz   •   États-Unis   •   
30 mai 2013

UE : le Chili clarifie ses conditions nécessaires à l’importation de produits de santé

Alors qu'un certificat complet d'analyses était exigé par les autorités chiliennes pour l'importation de produits alimentaires y compris pour les produits spécifiques comme les compléments alimentaires utilisés dans le cadre d'un régime ou les aliments pour la pratique du sport, en mars 2013, une circulaire du ministère chilien de la Santé a levé ces contraintes pour les produits en provenance de l'UE.

Si les autorités chiliennes ont des doutes sur la nature des produits importés, elles peuvent s'en référer à d'autres clauses les autorisant à prélever un échantillon du produit pour l'analyser.

La Commission européenne a accueilli chaleureusement cette action du ministère de la Santé. En effet, en septembre 2012, une délégation de l'UE avait fait valoir ses préoccupations devant ces exigences disproportionnées et dont la justification juridique n'était pas claire. Une telle mesure va faciliter les importations aussi bien en réduisant les coûts passés dans les frais d'analyses qu'en réduisant le temps nécessaire pour obtenir l'approbation sanitaire au moment de l'importation.

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >