Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© F. Pargny
Entreprises & secteursPays & marchés

Quand on compare l’industrie des deux côtés du Rhin, les chiffres sont souvent cruels pour l’Hexagone. « L’Allemagne dispose d’une production manufacturière importante, qui représente deux fois et demi celle de la France, et de 5 000 entreprises de transformation de plus de 250 salariés, contre 2 000 en France », a ainsi indiqué Frédéric Berner (notre photo), directeur général adjoint de la Chambre de commerce française en Allemagne (CCFA), à l’occasion d’une journée de la CCI Paris-Ile-de-France, le 24 octobre, intitulée « Vendre à l’industrie allemande ».

En ce qui concerne le produit intérieur brut (PIB), l’industrie représente 22,2 % du PIB en Allemagne et 11,4 % en France. L’industrie allemande a fait le choix de la spécialisation et du haut de gamme. C’est notamment le cas de l’automobile, dont le chiffre d’affaires s’est élevé à 407 milliards d’euros en 2016. Un secteur en pleine révolution, avec trois grandes lignes de conduite pour le futur, qui se conjuguent : voiture électrique, véhicule autonome et connectivité...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 258
diffusée le 2 novembre 2017 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >