X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met a votre disposition 3 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement :



  • BEST-OF

    Recevez tous les jeudis, les articles les plus populaires de la semaine ainsi que le sommaire de la Lettre confidentielle

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des sorties guides métiers et pays (bi-mensuelles), et de toutes nos offres spéciales

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI:

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès du Moci
    et nos formations

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
En savoir +

Lettre_confidentielle_600px

Asie / Développement : pour le patron de l’AFD, la Bad est incontournable mais la Chine devient « responsable »

Le tropisme africain de l’Agence française de développement (AFD) est bien connu. De fait, sur 9,4 milliards d’euros engagés l’an dernier, 50 % des montants pour les Etats étrangers (donc exclus les territoires ultramarins de la France) ont concerné l’Afrique. Pour autant, l’Asie représentait aussi une part de 20 %, pointait son directeur général, Rémy Rioux, lors de la présentation du bilan 2016 de l’institution financière*, le 11 mai à Paris. Une zone qui tient à cœur à l’ancien secrétaire général adjoint du Quai d’Orsay, qui séjournait encore récemment - du 4 au 7 mai - à Yokohama, au Japon, pour participer à la 50ème réunion annuelle de la Banque asiatique de développement (Bad). Interrogé par le Moci sur l’importance d’un tel évènement, l’intéressé à mis en avant non seulement l’importance dans l’essor des États régionaux de la Bad, mais aussi le rôle de plus en plus moteur et « responsable » de la Chine. La BAII se positionne comme « le meilleur élève de la classe » Rémy Rioux a, d’abord, rappelé qu’il y a quinze ans, quand l’institution française s’était tournée vers ce continent qu’elle ne connaissait pas « pour trouver des...

L'accès à la totalité de cet article est protégé
imagedefaut
Asie / Développement : pour le patron de l’AFD, la Bad est incontournable mais la Chine devient « responsable »
Il vous reste 70% de l'article à lire

Cet article vous intéresse?

Créez une alerte >

Contenu associé