fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Du fait des nouvelles mesures de sécurité sanitaire, l’envoi des magazines en version papier sera retardé.
Par ailleurs, nos journalistes continuent à vous donner l’actualité du secteur sur notre site et nos réseaux sociaux alors restez connectés !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

UE / Concurrence : France, Allemagne, Pologne et Italie poussent à une réforme
© jorisvo - Fotolia.com.jpg

UE / Commerce : le Brexit affaiblit le camp des « libre-échangistes » à Bruxelles

20 février 2020


Le Brexit n’a pas que des conséquences économiques et commerciales pour l’Union européenne (UE). Il a aussi d’ores et déjà des conséquences sur les rapports de forces au sein des différentes instances de gouvernance du bloc européen à Bruxelles entre les « libre-échangistes » et les partisans de la « réciprocité », affaiblissant les premiers tout en générant de nouvelles alliances. Avec quel impact sur les orientations de L’UE ? Un point s’impose. La « nouvelle ligue hanséatique » C’est un fait : le départ du Royaume-Uni de l’UE modifie les rapports de force au sein du Conseil, l’organe de représentation des États membres à Bruxelles. Une aubaine, peut-être,  pour les partisans d’une intégration plus poussée, souvent bloqués dans leur élan par le passé par le refus des Britanniques d’accorder plus de prérogatives à l’UE. Quant aux États plus souverainistes, ils perdent un allié de taille dans des négociations généralement dominées par le poids de l’axe franco-allemand. Même constat dans la sphère commerciale. Si le départ du Royaume-Uni profite déjà à des pays qui, comme la France, prône une plus grande réciprocité dans les échanges et une Europe qui protège, il affaiblit le camp...

L'accès à la totalité de l'article (597 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé