fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

UE / Brexit : T. May boit la tasse, Bruxelles a la gueule de bois

14 mars 2019


Si Londres est plongée dans l’incertitude la plus totale, à Bruxelles, c’est la consternation, et l’inquiétude après le nouveau revers intervenu dans la saga du « Brexit ». En rejetant une deuxième fois, mardi 12 mars au soir, le plan B de Theresa May - soit l’accord de retrait et son annexe donnant des garanties légales sur la durée du backstop - les députés britanniques « font un pas de plus vers le scénario catastrophe d’un no deal », s’est inquiété un haut responsable européen. Même si le lendemain, une majorité s'est dégagée à la Chambre des Communes de justesse pour rejeter un scénario de no deal, et que tout le monde s'attend à ce que Londres demande une prolongation de l'article 50, le feuilleton continue. « Nous regrettons le résultat du vote et nous sommes déçus que le gouvernement n’ait pas été capable de constituer une majorité autour de l’accord scellé en novembre », ont renchéri, dans un communiqué commun, les porte-paroles de Jean-Claude Juncker et Donald Tusk, respectivement présidents de la Commission et du Conseil européens. Scepticisme quant à la capacité des Britanniques à s'entendre Car malgré les garanties, légalement contraignantes, proposées à l’issue d’un nouveau marathon de...

L'accès à la totalité de l'article (1122 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé