fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Au South by Southwest, la French Tech a-t-elle buggé ?

9 avril 2015


La French Tech n’aurait pas tenu ses promesses au dernier South by Southwest (SxSW) d’Austin, festival mondial décalé, mais majeur des technologies numériques et de la création musicale et cinématographique, qui se tenait du 13 au 22 mars dernier dans la ville texane. Un bug qui ferait l’objet d’échanges épistolaires un peu tendus entre les différents ministères de tutelle de l'agence Business France qui a organisé le pavillon French Tech, soit principalement Bercy –où est installé le secrétariat d’État au Numérique d'Axelle Lemaire et sa Mission French Tech – et le Quai d’Orsay, alors qu’une première réunion de « debriefing » doit avoir lieu la semaine prochaine entre les différents protagonistes de l’opération. « La préparation n’a pas été à la hauteur des enjeux », lâche un des participants français, issu d'un organisme partenaire, à la Lettre confidentielle. « Or, pour les startups du digital content, c’est ce genre de manifestation qui fonctionne aujourd’hui : le Music Tech Fest de New York ou le Reeperbahn Festival de Hambourg sont en pleine croissance. Mais elle doit être préparée très en amont, avec minutie et modestie ». Et de citer des créateurs de startups mal préparés, des initiatives...

L'accès à la totalité de l'article (1182 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé