fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Kazakhstan / Export : la France doit prendre au sérieux sa volonté de diversification

17 octobre 2019


Le Kazakhstan veut relancer la diversification de son économie, toujours dépendante des hydrocarbures (71 % de ses exportations). Aujourd’hui, la France aurait intérêt à y contribuer. Ses entreprises pourraient, en effet, tirer parti de cette stratégie de développement. Deux raisons ont été ainsi avancées lors du Forum d’affaires France-Kazakhstan, qu’ont organisé Medef International et l’agence publique Kazakh Invest, le 8 octobre au Medef : un retour à la confiance et la position de la France dans ce pays. La première raison est donc la confiance que peut inspirer aujourd’hui un Kazakhstan qui se réforme (enfin). Le meilleur exemple en est son classement dans le rapport sur la Facilité à faire des affaires de la Banque mondiale. Quand ce pays occupait le 74e rang dans l’édition Doing Business 2010, et donc se trouvait au milieu supérieur du tableau, la méfiance était légitime, et la diversification souhaitée par les autorités kazakhes ne pouvait pas décoller. Depuis, la première économie d’Asie centrale a fait un bond. Dans le rapport 2019, elle s’est hissée « au 28e rang sur 190 pays », soulignait Roman Sklyar, vice-Premier ministre de la République du Kazakhstan. De nombreuses réformes Le Kazakhstan a ainsi recueilli les...

L'accès à la totalité de l'article (1478 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé