fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Coface/Bpifrance : F. Sanchez et A. Bentéjac attendent une gestion plus “pro business” des garanties publiques export

17 septembre 2015


La décision de Michel Sapin et Emmanuel Macron de transférer à Bpifrance les aides à l’export jusqu’à présent gérées par Coface a été soutenue, poussée et applaudie par les milieux d’affaires français. En premier lieu parce qu'ils en attendent une simplification drastique du dispositif, mais aussi, espèrent-ils, une gestion plus dynamique de ces aides, plus "orientée clients", bref plus "pro business". En témoignent les réactions recueillies par la Lettre confidentielle auprès de Frédéric Sanchez, président de la Commission Internationalisation et filières du Medef, à Paris le 9 septembre entre deux déplacements à l’étranger, et Alain Bentéjac, président du Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France (CNCCEF), croisé fin août lors de la Semaine des ambassadeurs. La simplification que ce transfert va apporter fait l’unanimité. « Cela va dans le sens de ce pourquoi nous plaidons depuis des années : la constitution, progressivement, d’un guichet unique, d’une Maison unique dans laquelle les entreprises pourront trouver à la fois des financements et garanties classiques et des financements et garanties pour l’export», confie Frédéric Sanchez. Patron du groupe industriel Fives, fabricant de machines, il...

L'accès à la totalité de l'article (1906 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé