fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'ainstance->generate_random_word(); $prefix = mt_rand(); $img_name = $captcha_instance->generate_image( $prefix, $word ); ?>

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X

Mot de passe oublié?

Vous n'avez pas de compte ? S'inscrire

X

Pour terminer votre inscription, vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Vous avez déjà un compte? Connectez-vous

Ça bouge dans les marchés (gratuit) : Togo / Énergie, Routes de la soie

Togo : le Syndicat des énergies renouvelables (SER) conduit une délégation d’une vingtaine d’acteurs français des filières énergies renouvelables et accès à l’énergie en marge du Forum économique Togo-Union européenne qui se tient actuellement au Togo à Lomé les 13 et 14 juin. La délégation, composée de dirigeants de startup, de PME, d’ETI, de représentants de grands groupes, d’ONG françaises et de l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), était présente à Lomé les 11 et 12 juin pour participer à un programme de rendez-vous avec le ministre togolais des Mines et de l'énergie, Marc Dèdèriwè Ably-Bidamon, les institutions togolaises du secteur de l’électricité, les bailleurs de fonds présents dans la région et le secteur privé local. L’objectif pour les entreprises françaises est de nouer des partenariats avec des acteurs locaux et de s’inscrire dans les programmes des bailleurs de fonds.

Routes de la soie : le groupe allemand Mosolf, fournisseur de services de logistique pour l'industrie automobile (transport de véhicules : voitures particulières, véhicules utilitaires légers, véhicules high & heavy) en Europe, prévoit le lancement d'un service ferroviaire sur la nouvelle Route de la soie, entre l'Europe et la Chine, a-t-il annoncé, le 28 mai, dans un communiqué de presse. L'objectif du projet est de transporter des véhicules sur la ligne existante Chengdu-Euro Express Railway qui relie la gare de Qingbaijiang à Chengdu, en Chine, à Lódź en Pologne depuis 2013. La liaison ferroviaire entre Łódź et Chengdu sera prochainement utilisée pour le transport de véhicules. La mise en service, après une période de tests de fonctionnement, est prévue pour le second semestre 2019, précise le communiqué. L'entreprise de logistique automobile se chargera du transport routier et ferroviaire des véhicules ainsi que du chargement des véhicules dans les conteneur. « Nos investissements en terrains, installations, personnel et équipements permettront au Chengdu-Euro Express Railway de devenir la solution optimale pour les constructeurs automobiles européens qui exportent en Chine », a déclaré Jörg Mosolf, P-dg du groupe Mosolf, cité dans le communiqué.
Lire également : Chine / International : les difficultés de Pékin à tisser ses Routes de la soie

Contenu associé

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >