fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

5 décembre 2019

Algérie / Risque pays : l’ICDM craint un “effondrement” de l’économie

L'ICDM (Institut pour la conquête des marchés) vient de diffuser une analyse particulièrement pessimiste des perspectives de l'Algérie et de son économie, en l'absence de réformes de fonds pour réduire sa dépendance à la rente pétrolière et gazière et engager sa modernisation. A quelques jours d'un scrutin crucial pour l'avenir du pays, prévu le 12 décembre, intitulée "Pourquoi l'Algérie va s'effondrer", cette note constitue aussi un plaidoyer pour inciter les autorités algériennes engager sans tarder le chantier de sa reconstruction et de son ouverture sur le reste du monde. Le Moci en publie l'intégralité en exclusivité pour ses lecteurs. L'Algérie est revenue sur le devant de la scène en raison des secousses politiques déclenchées par l’annonce du Président Bouteflika en février de se présenter pour un cinquième mandat. Cette décision a déclenché des manifestations non violentes de grande ampleur au cours de l’année 2019. On peut être un peu surpris que le risque Algérie ne se soit pas davantage trouvé dans le radar des médias économiques ou des analyses des think tanks internationaux ces dernières années. Car le risque sur ce pays atteint un seuil très élevé. Il ne s’agit pas tant du risque de printemps arabe qui conduirait à...

L'accès à la totalité de l'article (2876 mots) est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.
Se connecter Pas encore lecteur ? Je crée mon compte

Acheter à la carte

Cet article : 5.00 €
par porte-monnaie
ou par CB

S'abonner

Accès illimité
à tous les contenus
du MOCI
Je découvre les offres
Contenu associé