fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

Informations importantes

Les paiements sur le site sont momentanéments indisponible suite à une maintenance.
Nous revenons très vite !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

Pays & marchés

Ces analyses, exclusives pour Le Moci, sont tirées d’outils de datamining mis au point par la société TAC ECONOMICS pour détecter les changements à venir, positifs ou négatifs, de l’environnement économique et financier.

 

 

 

TAC vert petit

Russie

La bonne gestion des questions monétaires et budgétaires permet une amélioration significative des perspectives économiques avec une sortie de récession prévue pour fin 2016 même si des vulnérabilités demeurent à court terme. Les perspectives 2017 sont plus favorables en lien avec la hausse sensible des prix du pétrole et le rebond des performances commerciales. La compétitivité-change s’est nettement améliorée grâce à la dépréciation massive du rouble, même si des risques d’appréciation ne sont pas à exclure au 1er trimestre 2017. Enfin, la situation politique reste stable.

TAC vert petit

Taïwan

La croissance économique s’est accélérée en fin d’année avec des perspectives à 1,7 % pour 2017 grâce au rebond de l’investissement et la consolidation de la consommation intérieure. La situation financière reste solide grâce au niveau important de l’excédent courant et des réserves de change. La politique de transformation industrielle menée par la Présidente Tsai Ing-Wen devrait favoriser les investissements dans les secteurs des biotechnologies, des énergies vertes et des objets connectés.

TAC vert petit

Croatie

Après six années consécutives de récession, la Croatie bénéficie d’une amélioration de sa croissance depuis 2015 qui devrait se conforter en 2017 avec 2,1 % attendus en raison d’une demande intérieure robuste (consommation des ménages principalement), d’un surplus du compte-courant et d’une devise relativement stable. Les comptes publics demeurent toutefois fragiles malgré le pilotage de Bruxelles et l’économie fortement dépendante des revenus du tourisme.

TAC rouge petit

Afrique du Sud

Le pays enregistre une détérioration croissante des risques d’activité et financiers (0,8 % de croissance attendue en 2017) liés à la faiblesse des prix des matières premières, aux risques croissants d’ajustement en Chine (forte dépendance des exportations minières Sud-Africaines) et à un environnement externe redevenu particulièrement volatile depuis l’élection de D. Trump. Des tensions sociales et politiques internes s’ajoutent à ce contexte incertain invitant à la prudence.

TAC rouge petit

Mexique

L’élection de D. Trump détériore les perspectives économiques du pays (2,2 % en 2017), principal sous-traitant des États-Unis (impact négatif de mesures protectionnistes potentielles sur le secteur manufacturier) qui subissait déjà les effets de consolidation des finances publiques. Cela a aussi entraîné une forte dépréciation du Peso et un nouveau cycle de resserrement de la politique monétaire en anticipation des pressions inflationnistes.

TAC rouge petit

Émirats arabes unis

Sous le coup de la baisse des prix du pétrole, la croissance économique a ralenti depuis 2015, avec une dégradation des soldes externes et un déficit du solde budgétaire. En parallèle, la compétitivité extérieure s’est détériorée en raison de la politique de change fixe et de l’appréciation du dollar US. Toutefois, le pays dispose de marges de manœuvre financières solides (réserves importantes, appel possible au marchés de capitaux, TVA en 2018).

www.taceconomics.com

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >