fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© Terex - Fotolia.com
Entreprises & secteurs

À l’occasion du 40ème Congrès mondial de la vigne et du vin, le 29 mai à Sofia (Bulgarie), le directeur général de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), Jean-Marie Aurand, a indiqué que les échanges mondiaux de vin en 2016 ont été en repli : ils ont légèrement diminué en un an, de 1,2 % en volume, pour atteindre 104 millions d'hectolitres (hl). Mais ils ont continué à progresser en valeur.

Avec une hausse de 2 %, les échanges mondiaux de vin ont ainsi atteint un montant de 29 milliards d'euros. Parallèlement, la consommation mondiale se serait établie à environ 241 millions hl, ce qui correspondrait, si cette estimation était confirmée, à un léger gain par rapport à 2015.

D'après Jean-Michel Aurand, les pays traditionnellement consommateurs poursuivent leur recul (ou stagnation), au profit de nouveaux pôles de consommation, et le vin est de plus en plus consommé hors de son pays de production. Premier consommateur de la planète, avec 31,8 millions hl, les États-Unis ont, enfin, confirmé l'an dernier leur rang de numéro un, acquis en 2011, devant la France (27 millions hl), l'Italie (22,5 millions hl), l’Allemagne (19,5 millions hl) et la Chine (17,3 millions hl).

F. P.

Pour prolonger :
-Vins et spiritueux / Export : un nouveau record, grâce au cognac et aux États-Unis
-Vins méditerranéens / Export : l’Espagne en tête, la France loin derrière
-Dossier agroalimentaire 2016 : Vins de cépage, comment la France cherche à rebondir

 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >