Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© stockWERK-Fotolia.com
Entreprises & secteursPays & marchés

Après leur recul en avril (-2,2 %), les exportations françaises sont reparties nettement à la hausse en mai, progressant de +4,3 % à 40,1 milliards d'euros, soutenues en particulier par les bonnes performances de l'industrie navale, aéronautique et automobile, selon les chiffres mensuels du commerce extérieur publiés ce 7 juillet par les douanes françaises.

Bonne santé à l'export des industries aéronautique, navale et automobile

Dans l’industrie aéronautique et spatiale, les ventes ont bondi de 19,9 % par rapport à avril. « Le bond des ventes, précisent les douanes, tient d’abord à l’excellente performance des livraisons définitives d’Airbus ». En mai, les livraisons définitives d’Airbus ont atteint 2,9 milliards d’euros pour 32 appareils (dont 2 A380) contre 2,46 milliards d’euros en avril pour 28 appareils (dont 1 A380). De plus, les exportations d’avions d’affaires ont rebondi après le creux du mois d’avril. Enfin, les expéditions respectives d’avions en cours de finalisation (fabrication coordonnée et travaux de peinture) et de turboréacteurs sont un peu plus élevées que le mois dernier. En revanche, aucune exportation de satellite n'est enregistrée au cours du mois de mai.

L’industrie navale affiche également de belles performances à l'exportation. Un an après la livraison du paquebot de croisière Harmony of the Seas, un second navire de croisière, le MSC Meraviglia, construit aux chantiers de l'Atlantique STX France de Saint-Nazaire, a été livré « pour un montant un peu supérieur à 700 millions d’euros », détaillent les douanes. Dans l’industrie automobile, les exportations ont enregistré une vive poussée à destination de l’Union européenne (UE) notamment en hausse vers l’Espagne et l’Italie. Les livraisons sont par ailleurs fermes vers la Belgique et l’Allemagne. « Les ventes hors UE se réorientent également plus favorablement », indiquent les douanes qui constatent une reprise des livraisons vers l’Amérique et la fermeté des ventes à la Suisse, à l’Australie, à l’Algérie et au Japon.

S'agissant des importations, elles ont également progressé en mai, mais moins vivement (+2,2 %) pour atteindre 45 milliards d'euros. Elles ont notamment enregistré une poussée dans les industries agroalimentaires. « La hausse des importations est surtout sensible depuis les grands voisins de l’UE, le Brésil (tourteaux de soja) et la Suisse (café en dosettes) », observent les douanes. De leur côté, les achats de machines industrielles font « mieux que se rétablir », souligne les douanes, après leur faible performance d’avril depuis les principaux fournisseurs de l'Hexagone. Les acquisitions repartent ainsi de l’avant depuis l’UE (Allemagne, Italie et Espagne), les États-Unis, la Chine et dans une moindre mesure, le Japon et la Suisse.

Finalement, le déficit de la balance commerciale française, tout en restant élevé, s'est réduit en mai de 700 millions d'euros à -4,9 milliards d’euros, après -5,6 milliards en avril. Quant au déficit cumulé des 12 derniers mois (de juin 2016 à mai 2017), il atteint 58,7 milliards d'euros, contre 48,1 milliards pour l’année 2016.

Venice Affre

Pour en savoir plus :
Consulter l'étude mensuelle (mai 2017) des chiffres du commerce extérieur des douanes en fichier PDF

Chiffres du commerce extérieur - Mai 2017 - Douane
Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >