fbpx

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

X

NEWSLETTERS DU MOCI


Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.


Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.



  • BEST-OF

    Recevez tous les vendredis, les articles les plus populaires de la semaine.

  • NOUVEAUTÉS

    Soyez au courant des nouvelles parutions mensuelles du Moci et de toutes nos offres spéciales.

  • ÉVÉNEMENTS

    Suivez tous les événements du MOCI :

    - Forum Moci,
    - Forum Afrique,
    - Palmarès Moci des PME et ETI à l'international
    et ceux de nos partenaires.
  • LE SOMMAIRE DE LA LETTRE CONFIDENTIELLE

    Recevez chaque jeudi, le sommaire des articles de la Lettre confidentielle qui vous informe sur les dernières actualités et vous livre ses analyses et ses exclusivités. Les articles entiers sont payants ou accessibles via abonnement.

CODE DE SECURITE :

captcha

Attention !

Il semblerait que vous ayez déjà souscrit à cette offre.

Je poursuis quand même
X
X

Aides

Recevez l'actu la plus populaire de la semaine en vous abonnant au

BEST OF du MOCI

En ce moment
Bpifrance   •   CCI Paris Ile-de-France   •   Chine   •   PME   •   Entreprises   •   Business France   •   Numérique   •   Transition énergétique   •   Accompagnement   •   Assurance prospection   •   
4 mai 2012

Philippines: comment utiliser les partenariats public-privé

A l’occasion de la quatrième revue des politiques commerciales des Philippines, réalisée fin mars par l’Organisation mondiale du commerce (OMC), plusieurs membres de l’OMC avaient exprimé leur espoir que la récente initiative du gouvernement en matière de partenariat public-privé (PPP) puisse encourager l’investissement dans les grandes infrastructures. Un souhait qui faisait écho au rapport du secrétariat général de l’institution internationale, selon lequel les « bons résultats » des Philippines sont, néanmoins, « en deçà de ses possibilités ». Et de noter, notamment, l’inadaptation des infrastructures et la nécessité pour ce pays d’Asie d’améliorer la productivité « de façon à soutenir la concurrence des producteurs à bas coûts des pays voisins ».

Dans l’initiative sur les PPP, les infrastructures occupent une place de choix (aéroports, transports en commun, centrales électriques), mais aussi les technologies d’information ou les services sociaux (santé, éducation…), comme le montrent deux documents publiés fin avril par le Service économique régional (SER) de l’ambassade de France, l’un intitulé « fiche sur le programme de partenariats public-privé aux Philippines », l’autre « pipeline of PPP projects ». 

Le ministère de l’Industrie et du commerce a aussi établi des priorités en matière d’investissement, dans le cadre de son Plan d’investissements prioritaires (IPP). Au début de l’année, il avait annoncé que les mêmes secteurs qu’en 2011 seraient retenus : agriculture, pêche, industries créatives (technologies de l’information…), construction navale, logement, énergie, transport, eau, logistique, déchets, voies de communication, oléoducs et gazoducs, recherche et développement. Depuis, de nouvelles incitations ont été mises en place pour soutenir la production de biocarburants et l’agriculture biologique.

Reste que les investissements directs étrangers (IDE) aux Philippines sont faibles. Le gouvernement veille au contrôle par les nationaux de secteurs clés, comme l’agriculture, la pêche et de nombreux services. Il incite à s’implanter dans des zones industrielles d’exportation (ZIE) les opérateurs extérieurs qui veulent s’engager dans les activités manufacturières, en profitant d’aides fiscales substantielles. Mais leur participation dans les marchés publics est volontairement limitée.

En matière de commerce extérieur, les membres de l’OMC soulignaient fin mars que les Philippines devaient absolument introduire de nouvelles procédures douanières informatisées et simplifier leur système tarifaire. Ce pays d’Asie, qui a connu une croissance économique de 6 % en moyenne entre 2005 et 2011, doit s’atteler à une plus grande diversification de ses échanges. Selon l’institution internationale, les produits manufacturés composent encore 85 % des exportations et 67 % des importations de l’archipel.

François Pargny

Pour en savoir plus :

Consulter

1 La fiche pays du MOCI. 

2 Le Guide Business du MOCI. En tapant « Les Philippines » dans « Où ? », accédez à toute une série d’actualités. 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >