Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© Minerva Studio
AidesEntreprises & secteurs

Bretagne commerce international (BCI) a décidé de réformer son dispositif pour élargir les offres d’accompagnement proposées à ses adhérents dans les pays étrangers selon une orientation qui est bien dans l'air du temps. Dans un courrier adressé le 13 décembre à ses partenaires existants et dont Le Moci a eu connaissance, Vincent Chamaret, son directeur général, indique ainsi que face à « des demandes d’accompagnement de plus en plus variées, plus spécialisées et dans un plus grand nombre de pays de destination (...) il nous fallait élargir notre offre à l’étranger permettant ainsi aux entreprises bretonnes d’avoir un choix plus ouvert de prestataires basés sur place et, si elles le désirent, la capacité de contracter directement avec eux ».
Autrement dit, non seulement BCI ouvre son réseau à de nouveaux prestataires, mais il ne sera plus l’intermédiaire obligé entre les entreprises bénéficiaires de ses services et ceux-ci, intermédiaire qui, précisons-le, ne prenait aucune marge sur les contrats de prestation. La refonte du dispositif s'accompagne de la mise en place d'une procédure d'agrément...

Ceci est un extrait de la Lettre confidentielle du MOCI n° 265
diffusée le 21 décembre 2017 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >