Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*
Je valide > Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon compte
2. Mes activités
3. Mes newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

NEWSLETTERS DU MOCI.

Le Moci met à votre disposition 4 lettres d'actus pour répondre à vos besoins de connaissance sur le commerce international.

Cochez les newsletters auxquelles vous souhaitez vous abonner gratuitement. Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos emails.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre expérience sur notre site, réaliser des statistiques d’audiences et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. En savoir plus.

© François Pargny
AidesEntreprises & secteurs

À l’occasion de la 109e Assemblée générale de CCI France International, le réseau des 115 chambres de commerce et d’industrie françaises à l’étranger réparties dans 85 pays, Arnaud Vaissié a accordé une interview exclusive à la Lettre confidentielle. L’entretien a porté sur le "Brexit" et le Royaume-Uni, pays qu’il connaît bien pour y avoir une forte présence de sa société, International SOS. Arnaud Vaissié est également revenu sur le développement du réseau CCI en France et dans le monde.

Le MOCI : À la tête de CCI France International (CCIFI) et d’International SOS, vous êtes aussi co-fondateur du Cercle d’outre-manche et administrateur de la Chambre de commerce et d’industrie française en Grande-Bretagne. Comment réagissez-vous au Brexit ?

Arnaud Vaissié : C’est un problème, car cela crée une incertitude  forte. Pour les sociétés de services comme la mienne, International SOS, on va a priori vers une pause dans l’investissement. La vraie question est celle de la libre circulation des personnes dans ce qui est aujourd’hui l’Union européenne...

Lire l'intégralité de l'interview dans la Lettre confidentielle du MOCI n° 199
diffusée le 30 juin 2016 auprès de ses abonnés
Pour lire la suite, cliquez ICI
Pour consulter gratuitement le sommaire de la dernière Lettre, cliquez ICI

 

Sélection de la rédaction sur le même sujet

Cet article vous intéresse ?

Créez une alerte >